Hamish MacBeth dans : La paix des ménages [Tome 11]

 

M.C. Beaton

avis critique couverture image de couverture chronique littéraire résumé de livre cosy lystery cousin écossais d'Agatha Raisin

Toujours aussi plaisant 

Quel ne fut pas ma joie en allant sur le site internet de la bibliothèque municipale que je fréquente en voyant que les nouveaux Hamish MacBeth étaient à notre disposition. 
En les voyant, je n'ai pas pu m'empêcher de me précipiter à la bibliothèque (en croisant les doigts très forts pour qu'ils ne soient pas empruntés avant mon arrivée) et lorsque je les ai vus tous les quatre, je n'ai pu m'empêcher de sourire. 
Ne voulant pas passer pour une folle auprès des gentils bibliothécaires, je suis restée calme et sereine. j'ai pris une profonde inspiration et ai choisi d'en emprunter deux. 
Eh oui, je ne voulais pas tout prendre d'un coup, et, je pense aux autres lecteurs qui aiment autant les cosy mystery que moi. 
Pour la petite anecdote, ces deux cosy ont d'ailleurs été emprunté juste après mon passage à la bibliothèque, preuve s'il en est que les livres de M. C. Beaton plaisent à beaucoup de monde.

Mais qu'en est-il de ce tome onze ?
Eh bien, nous retrouvons notre Hamish le cœur en miettes. Il a laissé filé Priscilla en voyant que leur couple ne fonctionnait pas et il le regrette, bien évidemment. 
Et, comme si cette rupture ne suffisait pas à lui mettre le moral au plus bas, les habitants de Lochdubh, le prennent tous en grippe. Ils ne lui pardonnent pas d'avoir "jeté" Priscilla. 

Aussi, Hamish décide d'aller prendre quelques jours de vacances en Écosse parce qu'il n'y a rien de mieux que l'Écosse pour un écossais, n'est-ce pas ?
Mais, les malheurs de Hamish semblent se poursuivre. Il va dans une pension miteuse (peu chère mais où la nourriture est infecte) et se retrouve avec tout un tas d'écossais. 
Tous, à l'exception d'un, sont très gentils. 
Le "un", qui est fort peu sympathique, rabroue son épouse sans cesse et n'a de cesse de critiquer tout le monde tout le temps. 
Oh, comme le temps semble long à Hamish. 
Et, comme il regrette d'avoir choisi cet endroit pour passer ses vacances. 

Et, comme vous le saveez, depuis le temps que vous connaissez Hamish (et M. C. Beaton), les meurtres le poursuivent. 
Et, cette fois c'est cet homme désagréable qui est assassiné. 

Bien qu'Hamish ne regrette pas la disparition de ce grossier personnage, il ne va pas pouvoir s'empêcher de mener son enquête...
Alors, qui a pu le tuer ?

Encore une fois, j'ai passé un agréable moment avec Hamish MacBeth. Comme souvent avec notre policier écossais, c'est le personnage, que tout le monde a envie de tuer, qui meurt. Un scenario qu'on a vu et revu. 
Mais, je me suis laissée emporter par cette histoire fort sympathique. 
J'ai beaucoup aimé découvrir les secrets cachés par chacun des personnages de la pension. C'est assez drôle de percer à jour les faux-semblants et de voir que M. C. Beaton sait, aussi, nous mener en bateau.
Pour moi, La paix des ménages, est, donc, un très bon cosy mystery qui fait vraiment le job et qui m'a bien diverti.

Eh oui, j'ai hâte de lire le tome 12 maintenant !

 
Et si vous voulez rire avec Agatha Raisin :

Commentaires

  1. Coucou Gaëtane,
    Je lis les Agatha Raisin et ensuite je m'attaque aux Hamish!
    Passe une belle semaine, bisettes

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Celle que je suis

Sans passer par la case départ

Les filles au chocolat : cœur cerise [Tome 1]