Hamish MacBeth dans : Rira bien qui rira le dernier [Tome 7]

 

M. C. Beaton

résumé avis critique cosy mystery roman policier lent agatha raisin landes écossaises image belles couvertures

Fait le job !

Je pense que vous n'êtes pas surpris de voir la chronique d'un Hamish MacBeth sur mon blog. Je vous écris, régulièrement, des billets à propos de ce cosy mystery et je suis, en général, enchantée par les livres mettant en scène notre policier écossais Hamish.
 
L'histoire débute avec une famille pas comme les autres et un patriarche lui aussi très singulier. Andrew Trent, c'est son nom riche et vieil homme, convie sa famille chez lui en leur disant qu'il va bientôt mourir et qu'il aimerait les voir une dernière fois. 
 
Toute la famille : ses deux filles, son fils adoptif, son frère et le beau-fils de ce dernier arrivent presque en courant.
Aucun des membres de la famille ne souhaite manquer cela. 
Parce qu'aucun ne voudrait être rayé du testament de ce dernier. 
 
Vous pensez que cette famille est sans cœur ? 
C'est certainement le cas oui.
 
Mais, si je vous disais maintenant que la lettre d'Andrew était une "blague" et que celle-ci augure d'un bon nombres de blagues plus cruelles les unes que les autres ?
Car, Andrew est un farceur. 
Il n'arrête jamais et si sa famille ne vient plus le voir c'est simplement parce qu'elle est fatiguée de subir les pires canulars à chaque venue : entre le film plastique tendue sur les toilettes ou les faux cadavres dans le placard, les séjours chez le patriarche Trent ne sont, en effet, pas de tout repos. 
 
C'est bien simple : à peine arrivé, chaque membre veut déjà repartir. 

Mais...
Et, vous devez le sentir venir...
Andrew Trent est retrouvé cette fois mort et bien mort. 
Assassiné et ce n'est pas une blague. 
Aurait-il commis la farce de trop ?

Hamish MacBeth est dépêché sur les lieux du crime et c'est bien ce qu'il pense. Un des invités en aurait-il eu assez d'être victime des blagues cruelles de M. Trent ou bien et, de manière plus prosaïque, l'un d'entre eux a t-il voulu toucher son héritage ?

Hamish enquête en piétinant pas mal comme souvent mais il va finir par trouver le fin mot de l'histoire pour notre plus grand plaisir. 

J'ai apprécié ma lecture. Comme je l'ai dit, en introduction, je trouve que ce cosy mystery "fait le job" et qu'il est agréable à lire mais ce n'est pas mon roman préféré de la série.
Tout d'abord, j'ai trouvé que chaque suspect était particulièrement imbuvable tout comme la victime. Du coup, je ne me demandais pas vraiment qui avait tué puisque chacun d'entre eux m'était indifférent et que je trouvais qu'Andrew Trent avait eu ce qu'il méritait.
Ensuite, je trouve que le fin du roman est particulièrement tiré par les cheveux. Franchement, je pense que c'était impossible de trouver le fin mot de l'histoire tant cela semble cousu de fil blanc. 

En bref, j'ai pris plaisir à retrouver Hamish MacBeth mais j'aurais aimé que l'enquête policière soit un peu plus consistante.

 

 

Commentaires

  1. J'espère que l'enquête du prochain te convaincra davantage ;)

    RépondreSupprimer
  2. J'ai le premier tome de deux de ses séries mais il faut que je me lance !

    RépondreSupprimer
  3. Je vois que tu avances bien dans la lecture de cette nouvelle saga ! Comme toi, j'apprécie beaucoup ce cosy mystery et le personnage d'Hamish Macbeth et j'ai lu les 4 premiers tomes en quelques semaines. Pour l'instant je les ai tous appréciés mais je me doute que, comme dans la saga Agatha Raisin, certains tomes seront un peu moins bons...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est un peu mon ressenti. Je les ai lus un peu à la fil et peut-être que cela explique ma légère déception. Heureusement Hamish reste attachant.

      Supprimer
  4. Des fois dans ces livres, le problème c'est que l'enquête manque de consistance. En tout cas, cette saga me tente bien :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Quand tu auras lu les premiers Agatha Raisin, j'espere que tu tenteras Hamish. 😉

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11