Articles

Affichage des articles du août, 2020

Un long retour

Image
Louise Penny Pour les aficionados de Louise Penny ! Vous le savez, j'aime beaucoup Je n'ai, donc, pas pu résister à emprunter ce roman quand je l'ai vu dans les nouveautés de la bibliothèque municipale que je fréquente même si j'ai du coup, sauté un roman (La faille en toutes choses). Dans Le beau mystère, j'avais laissé Armand Gamache et Jean-Guy Beauvoir en froid. Et, dans un long retour, j'ai retrouvé Gamache retraité, et installé à Three Pines, et un Beauvoir fringant marié à la fille de Gamache. Pour ma part, j'étais assez contente de les retrouver ensemble et même à la retraite Gamache continue de jouer les enquêteurs et a besoin de son fidèle adjoint Beauvoir ! Pour qui Gamache enquête t-il ? C'est Clara qui vient le trouver. Souvenez-vous, à la fin d' Et pour cause, Clara s'était rendue compte que son époux avait toujours été jaloux de son talent. Si jaloux, qu'il n'avait pu s'empêcher de se moquer de son épouse ou de lui fair

Peine Perdue

Image
Olivier Adam Un peu déçue ! Après avoir été conquise par Des vents contraires , je voulais absolument relire un roman d'Olivier Adam. J'ai, donc, choisi de lire Peine perdue pour continuer ma découverte de cet auteur, et, malheureusement, cette fois, j'ai été un peu déçu par ce roman. Dans le premier chapitre, c'est Antoine qui prend la parole. Il nous raconte sa vie de jeune père qui n'assume pas vraiment son rôle, sa vie d'homme séparé de la femme qu'il a longtemps aimé, sa vie de fils toujours perdu depuis que sa mère est décédée, sa vie de footballeur amateur qui aurait pu avoir une carrière si il n'avait pas le sang si chaud,... A la fin de ce court chapitre, Antoine se fait violemment agresser. Dans le reste du roman, cela sera la valse des points de vue. Chaque personnage ayant connu Antoine, le côtoyant ou le connaissant de vue, nous fera part de son avis et nous racontera sa vie. Chaque personnage aura droit à son petit chapitre où il exprimera

Chanson douce

Image
Leïla Slimani Un roman dérangeant ! J'avais beaucoup entendu parler de ce roman. Et, pour cause : il a reçu le prix Goncourt en 2016 (excusez du peu) et le grand prix des lectrices de Elle en 2017. Dans ce livre, Myriam , mère de deux enfants en bas âge et son époux Paul recherchent une nounou. Myriam a, en effet, décidé de reprendre un travail au sein d'un cabinet d'avocats en voyant que la vie de femme au foyer ne lui convient plus. Paul n'est pas tout à fait d'accord (car les frais de nourrice seront à peu près équivalent au salaire de Myriam) mais il accepte ! Paul et Myriam s'activent, donc, pour trouver cette nourrice et il la trouve en la personne de Louise ! Louise semble être la perle rare. Elle est quadragénaire, veuve et a une fille majeure. Et, elle semble être toujours disponible ! Qu'importe les horaires tardifs où rentrent Paul et Myriam. Louise est toujours là. Mieux : Louise cuisine à merveilles, range, recoud les vêtements,... Louise sem

Blake et Mortimer : Le sanctuaire de Gondwana

Image
Yves Sente et André Juillard Une bande dessinée à rebondissements ! Eh oui, je sais ce que vous vous dites : encore une chronique sur la bande dessinée Blake et Mortimer (à croire que je ne connais que cette bande dessinée) ! D'ailleurs, si vous pensez cela, n'hésitez pas à me dire quelles bandes dessinées vous aimez ! J'aimerais beaucoup lire plus de bandes dessinées et j'avoue ne pas vraiment m'y connaitre. Mais, revenons à nos moutons. J'ai, donc, lu récemment Le sanctuaire du Gondwana. Cette bande dessinée fait suite au tome II des Sarcophages du 6e continent , et, on y retrouve un Mortimer assez fatigué par cette aventure. En effet, il a gardé quelques séquelles de son précédent duel contre Olrik et il a entre autres des maux de têtes et des légères pertes de mémoires. Le médecin de Mortimer lui conseille, donc, le repos mais vous connaissez Mortimer ! Impossible pour lui de se reposer surtout lorsqu'il découvre un nouveau mystère. Mortimer a, en effet

La fiancée de l'ogre

Image
Henri Troyat Bien mais... La fiancée de l'ogre est un roman qui parle de la duchesse Anna Pavlovna , soeur du tsar Alexandre 1er. Henri Troyat s'inspire d'un fait réel : le fait qu'Anna Pavlona aurait pu épouser Napoléon pour faire un roman à la première personne du singulier où la duchesse exprimerait ses sentiments à propos de ces fiançailles avortées. En effet, Napoléon ayant décidé de répudier Joséphine puisque celle-ci ne lui a pas donné de fils, l'empereur désire se remarier rapidement à une femme capable de lui faire des enfants. Dans ce roman, écrit comme si il s'agissait d'un journal intime, la duchesse fait, donc, part de ses espoirs par rapport à un mariage qui lui apporterait un nouveau titre, une couronne et une nouvelle patrie. Anna ne connait pas Napoléon. Elle ne l'a pas rencontré. Pourtant, elle laisse son esprit vagabonder et elle se met à aimer cet empereur qu'elle ne connait pas. Elle regarde, de loin, ses exploits et se met à r

Milady de Winter [Tome 1]

Image
Agnès Maupré Pas entièrement conquise ! Il me semble l'avoir déjà dit sur ce blog, je n'ai jamais réussi à finir Les trois mousquetaires. Je sais que je devrais retenter l'expérience et redonner sa chance à Alexandre Dumas mais pour l'instant, j'ai énormément de choses à lire... Je sais, donc, assez peu de choses sur l'ennemie des trois mousquetaires : Milady. Dans cette bande dessinée, Agnès Maupré, nous donne le point de vue de ce personnage féminin sur les aventures des trois mousquetaires. C'est, ainsi, que nous la voyons, dès le début de la BD, pendue à un arbre par Athos, son époux. Réussissant à se délivrer seule, elle jure de se venger de lui... Et, on la comprend : pendue parce que marquée d'une fleur de lys (parce qu'elle a été déclaré infâme ayant eu un amant à 13 ans). Oh oui, on comprend Milady dans cette bande dessinée. Agnès Maupré montre la vision des Milady et nous offre, donc, un autre point de vue sur les personnages d'Alexandr

Les aventures de Blake et Mortimer : La machination Voronov

Image
Yves Sente et André Juillard Toujours aussi plaisant ! Eh oui, je suis, de nouveau, repartie pour une chronique sur un Blake et Mortimer . J'aime vraiment beaucoup cette série de bandes dessinées. J'adore ces deux personnages et j'avoue avoir un petit faible pour le capitaine Blake. Dès le début de cette bande dessinée, le capitaine est d'ailleurs sur les dents. Des agents lui apprennent que tout l'occident est sous la menace d'un danger venu de l'URSS : une mystérieuse bactérie Z a été ramené de l'espace par l'armée soviétique. Cette bactérie fait mourir chaque personne infectée au bout de 24 heures. Et, ceux sont maintenant les grands noms de l'occident qui semblent se faire assassiner un par un à cause de quelque chose qui ressemblerait à cette bactérie. C'est aussi, avec horreur, que Blake va se rendre compte qu'une de ses plus douée espionne infiltrée en URSS s'est fait découvrir. Nul doute, que Blake aura, à cœur, de la libérer.

La fin justifie les moyens

Image
Anne Perry Ravie d'avoir retrouvé Monk ! Il y a un an, j'avais fait une boulimie des romans d'Anne Perry et, en particulier, de ceux qui mettent en scène Monk . J'ai vu, dans ma bibliothèque municipale, le livre : la fin justifie les moyens et je n'ai pas pu m'empêcher de l'emprunter même si j'ai, du coup, sauter plusieurs épisodes de cette série de romans policiers. Dans ce roman , j'ai retrouvé un Monk qui n'était plus détective privé mais inspecteur de la police fluviale. Dès le début, nous savons, aussi, que Monk a enquêté récemment sur la prostitution forcée de jeunes garçons. Il a même recueilli avec Hester, un petit garçon destiné à ce trafic ignoble. Même si Monk a démantelé une partie de ce trafic, il reste hanté par les dernières paroles de proxénètes : le beau-père de son ami et avocat Oliver Rathbone aurait pris part à ce trafic. Oliver le sait mais refuse de penser que le proxénète disait la vérité. Monk, pourtant, n'en démord pa

En un combat douteux...

Image
Un très beau livre ! Je ne sais pas si j'ai besoin de présenter John Steinbeck . C'est un grand auteur américain qui a, entre autres, écrit : Les raisins de la colère et Des souris et des hommes. D'ailleurs, si vous ne devez lire qu'un roman de cet auteur : je vous conseille vraiment : Des souris et des hommes . C'est un classique de la littérature américaine et un livre que j'avais vraiment beaucoup aimé. Mais, ce n'est pas Des souris et des hommes que je chronique aujoursd'hui mais En un combat douteux... Dans les premières pages de ce livre, Jim souhaite adhérer au parti. Ce que Mac accepte. Mac accepte mais lui fait comprendre qu'en adhérant au parti, il devra tout partager, travailler et qu'il ne devra pas espérer avoir de l'argent en retour. Jim rejoint, donc, ce parti radical. Et, il va, comme Mac, essayer de convaincre des ouvriers de faire gréve. Le mouvement de gréve qu'ils vont déclencher va se dérouler dans une société de r

La fille du train

Image
Paula Hawkins Bien mais ... Cela faisait très longtemps que j'avais envie de lire La fille du train de Paula Hawkins. Je n'avais beaucoup entendu parler. Ce roman a, en effet, connu un gros succès et a même été adapté au cinéma. Rachel prend tous les jours les mêmes trains pour se rendre au travail et repartir. Elle fait parti de ses milliers de gens qui ont des grands trajets à effectuer en transport. Et Rachel, regarde, quasiment tous les jours, la même maison. Une maison où semble vivre un couple heureux. Rachel ne les connait pas mais elle les voit de temps en temps lorsqu'ils sont dans leur jardin. Elle a nommé ce couple : Jess et Jason. Et, pour Rachel, c'est le couple idéal ! Il faut dire que Rachel a bien besoin de croire encore à l'amour. Elle est divorcée et son ex-époux vit avec sa nouvelle épouse dans une maison pas très loin de celle de "Jess et Jason". C'est la maison que Rachel avait choisi : celle où elle pensait vivre heureuse pour tou

Ma vie de lectrice en Gif [Spécial Blogging]

Image
Je repars pour une chronique Ma vie de lectrice en Gif . Et, cette fois, c'est eb rapport avec les blogs lectures. J'espère que vous vous retrouverez vous aussi dans ces situation. Quand je suis au travail et que je trouve une super idée d'articles pour mon blog : Quand je suis chez moi devant mon ordinateur et que j'ai oublié l'idée que j'avais eu le matin même : Quand je parcours les blogs de livres : Quand j'ai lu 6 livres et ... chroniqué aucun : Quand je me rends compte qu'il y a une faute d'orthographe dans une chronique, deux semaines, après l'avoir publiée : Quand je parle encore de Jane Austen sur mon Blog : Quand je finis un livre et que je réfléchis à ce que je vais écrire sur mon blog à ce sujet : Vous voulez encore plus de Gifs ? Ma vie de lectrice spécial Noël Ma vie de bibliothécaire   Quand je lis Harry Potter et l'enfant maudit    Quand je lis dans les transports Quand je lis le Nouvel Amélie Nothomb   Quand je prête un livre

Poids léger

Image
Olivier Adam Une jolie histoire ! Eh oui, vous me connaissez quand j'aime un livre d'un auteur, je ne peux m'empêcher d'enchainer les titres de ce même auteur afin d'en connaitre plus sur son écriture. C'est pourquoi après Des vents contraires, j'ai décidé de lire Poids léger d'Olivier Adam. Poids léger, c'est l'histoire d'un jeune homme, Antoine, qui travaille dans les pompes funèbres le jour et qui boxe le soir. Le souvenir du décès de ses parents le hante. Il ne parle plus à son frère. Il parle moins à sa sœur depuis que cette dernière vit avec son fiancé. Antoine a aussi une petite amie qu'il voit de temps en temps. Une petite amie qui lui fait des déclarations pendant que lui avoue ne réussir à aimer personne. Antoine est arrivé à la croisée des chemins. Il sait qu'il doit faire des choix pour se reconstruire et qu'il doit changer de comportement. Car Antoine boit chaque soir. Beaucoup trop ! Il boit pour oublier le deuil des

Blake et Mortimer : L'étrange rendez-vous

Image
Jean Van Hamme et Ted Benoit Toujours envoutée par Blake et Mortimer ! Eh oui, Encore une une chronique de Blake et Mortimer sur mon blog. Que voulez-vous ? Je suis toujours autant sous le charme de cette bande dessinée. Et, comme je n'ai toujours pas entre les mains la suite de La malédiction des trente deniers (l'exemplaire de la bibliothèque municipale est emprunté), j'ai décidé de lire L'étrange rendez-vous ! L'étrange rendez-vous commence par une histoire que Mortimer raconte à Blake dans l'avion. Un des ancêtres de Mortimer aurait disparu en 1777 lors d'une bataille. Il fut déclaré déserteur alors qu'un des soldats "l'aurait vu" se volatiser dans une étrange source lumineuse. Comme vous pouvez vous en douter, personne n'a crû à cette version et si Mortimer parle de cet ancêtre à Blake dans l'avion, c'est tout simplement qu'on aurait retrouvé intact le corps de son ancêtre à l'endroit où il a disparu. Un fermier au

Olga

Image
Bernhard Schlink Un livre magnifique ! J'ai beaucoup entendu parler du Liseur de Bernhard Schlink et je n'ai malheureusement pas encore eu l'occasion de lire ce roman. Mais quand j'ai vu, dans ma bibliothèque municipale, Olga, je n'ai pas pu m'empêcher de l'emprunter. Et, j'ai bien fait car je l'ai lu en une soirée tant ce roman m'a plû ! Pour ce roman, Bernhard Schlink s'est inspiré de l'histoire de Herbert Schröder-Stranz un explorateur allemand disparu dans une expédition sur l'Arctique en 1912. L'auteur s'est demandé qui avait pu aimer un tel homme (c'est à dire un explorateur abandonnant tout pour savoir ce qu'il y a où il ne peut pas aller), et c'est ainsi qu'est née Olga ! Dans ce roman, Olga est une orpheline vivant chez sa grand-mère. Elle est pauvre et elle fait la rencontre d'un frère et d'une sœur, enfants de riches industriels. Ce frère, vous l'aurez compris, c'est Herbert ! Lorsq

Yvain ou Le chevalier au Lion

Image
Chrétien de Troyes Un très beau livre ! Cela faisait quelques temps que j'avais envie de me replonger dans les aventures des Chevaliers de la Table ronde. Tout d'abord parce que j'avais beaucoup aimé L'enchanteur de René Barjavel et, ensuite, parce qu'on entend beaucoup parlé, en ce moment, de la sortie prochaine du premier film Kaamelott. (Oui, je vous avoue que j’attends ce film avec impatience.) De Chrétien de Troyes, j'avais pendant ma terminale : Perceval ou le conte du Graal . J'en garde un souvenir mitigé (déjà parce que j'étais OBLIGÉE de le lire, ce qui enlève souvent tout le plaisir de la lecture) et ensuite parce que je l'avais lu en ancien français. Donc, ce n'était pas forcément facile de tout comprendre tout de suite ! Cette fois, j'ai choisi une édition traduite par Philippe Walter et je vous avoue que c'était beaucoup plus facile à comprendre. Je vous conseille, également, de lire la préface où Philippe Walter parle de ce

Les derniers jours de Stefan Zweig

Image
Laurent Seksik Une biographie romancée ! J'avais beaucoup aimé le livre Le cas Eduard Einstein de Laurent Seksik et j'étais très contente de pouvoir lire Les derniers jours de Stefan Zweig. Il est vrai que je n'ai pas souvent parler de cet auteur sur ce blog pourtant c'est un auteur que j'aime beaucoup et que j'ai beaucoup lu... avant de tenir ce blog (ce qui explique le peu de chroniques sur ces livres). Les derniers jours de Stefan Zweig retrace, donc, de manière romancée, les six derniers mois de la vie de cet écrivain avant qu'ils ne décident de se suicider avec son épouse. Stefan Zweig arrive, donc, au Brésil fin 1941 et il suit avec effroi les terribles nouvelles venant de ses amis et venant de son pays d'origine. Stefan Zweig arrive au Brésil avec sa deuxième épouse Lotte et tous deux essaient de garder espoir mais les nouvelles qu'ils reçoivent sans cesse amène Stefan Zweig au désespoir. Lotte, de son côté, pense à la vie passée auprès de s