Articles

Affichage des articles du juin, 2020

Maïmaï

Image
Aki Shimazaki Un très joli récit ! Vous ne serez pas surpris, je pense, de me voir chroniquer (encore) un roman d'Aki Shimazaki. Depuis que j'ai découvert cette auteure, j'enchaîne ses romans et je n'ai jamais été déçu ar un de ses écrits. Maïmaï est le cinquième et dernier tome de la saga : L'ombre du chardon ! Et, une fois n'est pas coutume, je vous dirais qu'il est nécessaire de lire les tomes précédents avant de lire ce livre. Il faut lire particulièrement : Hôzuki . Tarô est, en effet, le fils de l'entraineuse et gérante de librairie d'occasion : Mitsuko. Malheureusement, une bien triste nouvelle commence pour les lecteurs de l'Ombre du chardon : Mitsuko est morte ! Et Tarô qui n'était pas préparé à cette nouvelle se retrouve à essayer de faire respecter les dernières volontés de sa mère défunte. Tarô a bien grandi depuis Hôzuki : l'enfant sourd-muet est devenu un bel homme (mannequin à ses heures perdues) artiste. Artiste Oui ! Tarô

Tag Favourite Character [5] : Le seigneur des anneaux

Image
Je continue sur ma lancée pour vous offrir le volume V de mes personnages préférés et cette fois, j'ai choisi, Le Seigneur des Anneaux : Mon personnage préféré : Legolas ! Eh oui, j'ai souvent avoué être une midinette et j'assume en disant que mon personnage préféré était l'elfe cascadeur : Le personnage que j’ai envie de tuer : Il y en a beaucoup parmi les méchants, les orcs etc... J'avoue que j'aurais bien aimé le tuer à la place d'Eowyn : Le personnage qui me fait pleurer : Je pense que je vais dire Frodon. La fin de ce personnage est vraiment amer je trouve. On voit tout le sacrifice qu'il fait en sauvant son monde. Comme le dit J. R. R. Tolkien, il a sauvé la comté... mais pas pour lui ! Le méchant que j'aime bien : Saroumane ! J'avoue, je trouve qu'il garde une classe folle. Le personnage qui fait toujours rire : Le duo de Merry et Pippin.  J'aime beaucoup ces deux personnages. Le personnage qu’on n’aimerait pas s’il n’était pas jou

On la trouvait plutôt jolie

Image
Michel Bussi Il manque un petit quelque chose ! Eh oui, à peine fini Au soleil redouté que je repars dans un pavé de Michel Bussi.  Ah, ce Michel Bussi ! Vous le savez aussi bien que moi et ce n'est pas Adely qui dira la contraire : quand on commence un de ses livres, on a absolument envie de connaitre la fin ! Pourtant, ce roman ne commence pas de la même manière que les autres. Dès les premières pages, nous connaissons l'identité de l'assassin. L'assassin c'est la fille de Leyli . Elle se prénomme Bambi et cet assassin : il faut bien avouer qu'on l'apprécie. On a beau savoir qu'elle assassine des hommes de sang froid... on l'apprécie... un peu trop. On lui trouve des excuses. Bambi a l'air si sympathique. Et puis, avec un prénom pareil, franchement ! Qui pourrait bien s'imaginer que derrière ce prénom de Bambi se cache une meurtrière. Non, vraiment, Bambi doit avoir une bonne excuse pour tuer des hommes. Et cette excuse, peut-on la trouv

Tintin et l'alph-art

Image
Hergé  Un bel objet ! Tintin est l'alph-art est un récit de Hergé resté inachevé à la mort de ce dernier. Ce vingt quatrième album des aventures de Tintin devait voir Tintin et Haddock s'immisçaient dans le milieu de l'art contemporain.  Au début de la bande dessinée, c'est bien Haddock (oui Haddock) qui se prend de passion pour cet art. Il va ainsi acheter un H majuscule (en plexiglas) et tenter de démontrer à tout le monde qu'il s'agit d'art pur et dur. Devant l'air ébahi de Tintin, Tournesol ou Nestor, Haddock va (bien entendu) s'agacer. Car pour Haddock ce H majuscule est de l'alph-art et si les autres ne le voient pas... c'est qu'ils ne comprennent rien à l'art. L'enquête de Tintin, elle, va porter sur la disparition d'experts en art. Des disparitions qui pourraient le mener vers la piste d'anciens ennemis... Comme vous le voyez, cette aventure de Tintin partait sur de très bonnes bases. On retrouve tous les personnag

Suisen

Image
Aki Shimazaki Un délice ! Suisen est le troisième roman de la saga L'ombre du chardon. Pour rappel, cette saga est composée de : Azami Hôzuki Suisen Fuki-no-tô Maïmaï Chaque tome de cette saga s'intéresse à un personnage différent. Suisen s'intéresse au personnage de Gorô : un personnage beaucoup moins sympathique que ceux présentés dans les autres romans. Gorô est marié et a deux enfants. Il est, également, à la tête d'une grande société. Cette société a été fondé par son grand-père et il avait trouvé normal d'être celui qui la dirigerait désormais à la mort de son père. Pourtant Gorô n'a jamais vraiment travaillé dur. Il aime surtout le prestige que lui apporte cette société et il aime, par dessus-tout, s'exhiber dans des bars en compagnie de riches clients et aux bras de superbes maîtresses. Au début de ce roman, Gorô a deux maîtresses : l'une d'elle est une actrice qui vient de rencontrer un grand succès, la deuxième est la veuve d'un de ses

Ma vie de Lectrice en Gif [spéciale Jane Austen]

Image
Aujourd'hui, j'avais envie d'un peu de diversité dans mes chroniques alors j'inaugure un nouveau rendez-vous : Ma vie de lectrice en Gif ! Et pour commencer, je vais faire une spéciale Jane Austen : Quand j'entends quelqu'un parler de Jane Austen : Quand j'entends que Jane Austen est une auteure de roman à l'eau de rose : Quand je cherche quelqu'un qui aime autant Jane Austen que moi : Quand on me dit de parler d'un autre écrivain que Jane Austen : Quand quelqu'un me dit n'avoir jamais lu Jane Austen : Quand je lis Une saison à Longbourn : Quand on me demande si j'ai lu Orgueil et préjugés : Quand j'apprend que Margaux Motin va illustrer Raison et sentiments : J'espère que cet article vous a plu ! N'hésitez pas à me dire si vous avez aimé ou non le lire !   Vous voulez encore plus de Gifs ? Quand je lis un Agatha Raisin Ma vie de lectrice spécial Noël Ma vie de bibliothécaire   Quand je lis Harry Potter et l'enfant m

Meurtre dans un fauteuil

Image
P. D. James Très lent ! Je n'ai lu qu'un roman de P. D. James : La mort s'invite à Pemberley. Cela ne vous étonnera pas d'apprendre que dans ce roman P. D. James reprend les personnages de Jane Austen et les met en scène lors d'un meurtre.  J'avais été assez mitigé concernant ce roman : tout simplement parce que je ne reconnaissais pas les personnages d'Orgueil et préjugés.  Étant de parti pris (puisque j'aime rarement les "suites" des œuvres de Jane Austen, j'avais gardé en tête l'idée de redonner sa chance à P. D. James et donc de découvrir sa plume et ses propres personnages. C'est chose faite puisque je suis tombée sur : Meurtre dans un fauteuil. Un roman qui met en scène un héros récurrent de P. D. James :  Adam Dalgliesh . Adam travaille à Scotland Yard (excusez du peu) et vient de recevoir une lettre d'un de ses vieils amis.  Ce dernier l'invite à lui rendre visite. Malheureusement pour Adam, à son arrivée, son vieil

Lady Killer [2] : Les vices de Miami

Image
Joëlle Jones et Michelle Madsen Un peu déçue ! Après avoir lu le premier tome des aventures de Lady Killer , j'étais très emballée. Et, j'avais vraiment très envie de connaitre la suite de cette histoire. Notre femme au foyer presque comme les autres s'était décidée à travailler pour son propre compte ! Et dès le début de l'histoire, on voit que si elle excelle toujours en matière de meurtre, elle a un peu plus de mal à nettoyer les scènes de crimes. Heureusement (ou malheureusement, la suite de l'histoire le dira), une de ses anciennes connaissances lui propose de l'aide. Un partenariat Gagnant-Gagnant ! Elle continue de s'occuper des meurtres et lui s'occupe de nettoyer derrière elle. Cela ne vous rappelle pas le roman de Sandrine Destombes ? Bonne ou mauvaise idée ? Lady Killer accepte et l'histoire nous dira si elle a eu raison... Comme je vous l'ai dit, en début de chronique, j'avais été très agréablement surprise par cette bande dessin

Charlie va bien, ne t'inquiète pas

Image
Christophe Schriber Un bon roman ! Voici un nouveau roman découvert grâce au site Netgalley et à la maison d'édition Librinova. Je les remercie tous les deux pour leur confiance. Avec une gueule de bois, Nathan se réveille dans son appartement suisse.  Bien que mal réveillé, quelque chose le fait réagir... Le manque de quelque chose plutôt. Le manque de bruit dans son appartement. Son épouse Louise et son fils Charlie devraient tous deux être avec lui. Or, il n'y a aucun bruit. Nathan découvre alors un mot lapidaire de son épouse : elle est partie, son fils est chez une amie : "Charlie va bien, ne t'inquiète pas." Bien que n'ayant jamais eu à douter de son épouse, Nathan a peur. Qui ajouterait à une note Ne t'inquiète pas si il n'y avait pas lieu de s'inquiétait. Nathan a vraiment peur et va se mettre à chercher son épouse malgré le scepticisme de son entourage et de la police. Pour eux, il n'y a aucun doute : son épouse l'a quitté Point.  

Tsukushi

Image
Aki Shimazaki Un excellent roman. Me voici reparti avec un roman d'Aki Shimazaki. Ce roman fait parti de la saga Au cœur du Yamato dont les romans sont : Mitsuba , Zakuro, Tonbo , Tsukushi et Yamabuki . Dans ce roman, c'est la première fiancée du héros de Mitsuba qui est au coeur de l'intrigue. Eh oui, rappelez-vous, cette éphémère fiancée avait accepté de l'épouser avant de partir épouser le fils du grand patron de son entreprise. Nous retrouvons Yukô, 13 ans après, pour le treizième anniversaire de sa fille : Mitsuba (eh oui, tout se rejoint).  Yukô se rappelle les premières années de son mariage ainsi que la facilité avec laquelle son époux a accepté de faire semblant que Mitsuba était sa fille. Yukô se rappelle aussi qu'elle avait subi quelques pressions pour accepter cet époux. Mais Yukô a aussi fini par tomber amoureuse de celui qui est son époux.  Yukô est, donc, heureuse aujourd'hui mais ses nouvelles amitiés ainsi qu'une découverte surprenante sur

Les morsures du passé

Image
Lisa Gardner Prenant ! Cela faisait un petit moment que j'avais envie de relire un roman de Lisa Gardner. Je sais qu'elle est très appréciée par beaucoup d'amateurs de thrillers et je n'ai lu qu'un seul de ses romans. J'ai choisi, complètement au hasard, de lire Les morsures du passé. Et, dans ce livre, il faut souvent avoir le cœur bien accroché ! Danielle n'a jamais eu d'enfance... Et pour cause, un soir son père a tué sa mère, son frère et sa sœur, puis, il a retourné son arme contre lui. Pourquoi son père ne l'a pas tuée elle ? Cette question hante toujours Danielle. Elle ignore ce qui s'est passé par la tête de son père ce soir là et elle doit affronter le complexe du survivant. Lorsqu'on connait l'histoire de Danielle, il n'est peut-être pas surprenant de savoir qu'elle a choisi de travailler dans la psychiatrie. Mais Danielle ne s'occupe pas de grands criminels, elle aide les enfants violents envers les autres ou envers

Tag Favourite Character [4] : Brooklyn nine-nine

Image
Eh oui, je continue ce tag que j'aime vraiment beaucoup et cette fois je vais vous livrer mes personnages préférés de la série Brooklyn 9-9. Mon personnage préféré : Jake ! Le seul et unique. Le personnage que j’ai envie de tuer : La première femme de Boyle. On la voit peu (et heureusement) mais je garde un mauvais souvenir de l'épisode où on la voit. Vous savez, cet épisode où elle fait du chantage à Boyle en lui disant qu'elle détruira ses spermatozoïdes. Un épisode à oublier ! Le personnage qui me fait pleurer : Difficile à dire car c'est une série comique  et on se laisse très peu aller au drame. Je vais dire Kévin, le mari de Holt lorsque les deux se disputent. Je déteste les voir se disputer ainsi. Comme le dit si bien Jake, ceux sont nos deux papas. Le méchant que j'aime bien : Sans hésiter : le vautour ! J'adore les épisodes où il apparaît ! Le personnage qui fait toujours rire : Sans hésiter non plus : Gina ! Surtout dans les premières saisons... Gina n

Yamabuki

Image
Aki Shimazaki Un roman tout en délicatesse ! Quel plaisir de lire, de nouveau, un roman d'Aki Shimazaki ! Vous le savez maintenant, c'est une auteure que je découvre et que j'admire de plus en plus. Yamabuki est le cinquième et dernier roman de la série : Au coeur du Yamato . Mais, dans cette série, vous pouvez lire tous les tomes dans le désordre sans le moindre problème. Dans ce roman, nous avons le point de vue de Madame Toda. Cela fera bientôt 56 ans qu'elle est mariée à Monsieur Toda. Tous deux ont eu le coup de foudre dans un train et c'est avec beaucoup de tendresse et de joie qu'Aïko Toda se rappelle des années passées avec son époux. Tout d'abord, il faut savoir que Tsuyosi Toda n'est pas son premier époux. Aïko avait épousé, en premières noces, un homme grâce à un mariage arrangé. Très vite, elle se rendra compte que ce mariage fut une erreur. En effet, son premier époux l'a trompée. Puis, la découverte de sa stérilité mettra Aïko dans une

Angélique : l'empreinte d'une vie

Image
Murielle Bellier-Kant Un témoignage très émouvant ! J'ai longtemps hésité à écrire une chronique sur ce livre : Angélique : l'empreinte d'une vie.  J'ai hésité car il s'agit d'un livre qui raconte une histoire vraie qui a longtemps fait les gros titres des journaux régionaux et nationaux. Angélique était une jeune femme de 18 ans qui s'est fait assassiner un week-end. C'est l'avocate de la famille d'Angélique : Murielle Bellier-Kant qui nous conte le récit de cette nuit tragique et des années qui ont suivi? Car l'affaire Angélique se démarque par la durée pendant laquelle la famille est restée sans aucune réponse... cherchant désespérément qui a pu tuer Angélique. J'ai beaucoup aimé le récit de cette avocate car je l'ai trouvée profondément humaine. Elle se met, avant tout, à la place de la famille de la victime. Et surtout, elle n'hésite pas à critiquer la justice trop longue à réagir et pas assez humaine justement. Murielle Bell

La douleur de l'absence

Image
Lynne Griffin Un très beau roman ! Tessa vient de vivre le pire moment de sa vie : sa petite fille est morte écrasée par un chauffard. Pour supporter le poids de la douleur, Tessa se rend chez une psychologue : cette dernière lui conseille de coucher sa douleur sur le papier et de raconter au jour le jour sa tristesse et sa détresse. Tessa va donc nous livrer toutes ces pensées et une revient plus souvent que les autres : elle veut confronter l'assassin de sa fille. Ce n'est pas chose facile puisque la police semble mettre de la mauvaise volonté à poursuivre l'enquête policière. Tessa doit aussi apprendre à gérer la douleur avec son époux. Car ce couple, qui était auparavant heureux, ne vit pas le deuil de la même façon.  Ainsi, Tessa a arrêté de travailler et ne pense qu'à l'enquête policière pendant que son époux trouve dans la routine quotidienne d'avant du réconfort. Dans ce roman, nous avons un deuxième point de vue.  Un point de vue professionnel puisqu