Articles

Affichage des articles du janvier, 2019

La blancheur qu'on croyait éternelle

Image
Virginie Carton Un concentré de douceur ! J'ai lu ce roman grâce à son titre. J'aime beaucoup Alain Souchon et forcément ce titre à attiré immédiatement mon attention. La blancheur qu'on croyait éternelle est un clin d'oeil appuyé à sa chansons : L'amour à la machine. Et de chansons,... Il en serait souvent questions dans ce court roman. Les protagonistes feront souvent référence aux chansons françaises pour décrire leur état d'esprit. D'ailleurs vous pourrez vous amuser à repérer les paroles tout au long du livre et voir si vous êtes un fin connaisseur de variété française.  Mais dans ce livre, il n'y a bien sûr pas que ça ! Il y a surtout deux personnages principaux attachants et des personnages secondaires drôles et bien écrits.  Nous avons, donc, d'un côté Lucien : pédiatre qui vient de s'installer et qui cherche à se faire une clientèle. Lucien l'ignore mais il habite dans le même immeuble que Mathilde. 

Dans le désert

Image
Julien Blanc-Gras Le récit d'un voyage au Qatar Julien Blanc-Gras à voyagé au Qatar et nous livre le récit de son expérience. Et le moins qu'on puisse dire c'est que ce voyage n'est pas de tout repos. Tout d'abord, l'auteur a un objectif : devenir ami avec un Qatari. Pas facile du tout... Il va se rendre compte que c'est difficile de se lier d'amitié avec les habitants de ce pays... Ah le Qatar... On en a tous une image maintenant...  Pour la part, j'en ai l'image d'un pays où l'argent est roi. Un pays où tout est fait de toc... Et après ma lecture, j'en garde à peu près cette image.  L'auteur nous parle de ces Qatari qui, sans le connaître, essaie de l'acheter. Sans même connaître son travail. Julien Blanc-Gras dit qu'ils achètent les gens juste par habitude.  Il nous parle aussi de ce pays qui copie un peu tous les autres comme si le pays même s'achetait une histoire. Il nous p

Vocation fatale

Image
Anne Perry Toujours aussi divertissant ! Et oui ! Me voici répartie avec un roman de la série  Monk  : une série que j'aime decidemment beaucoup. Notre détective privé, toujours amnésique, à été embauché pour une affaire bien délicate : une jeune femme vient de subir un viol et sa sœur veut à la fois l'aider, connaître le coupable et lui éviter d'être montré du doigt. .. Car à cette époque, les victimes d'agression peuvent encore être vues comme des coupables. Monk va vite comprendre qu'il doit agir avec tact et discrétion : pas facile quand il comprendra qui est le coupable. Bien sûr, Monk va pouvoir compter sur ses deux amies : Hester et Lady Callandra . Mais Lady Calandra est confrontée à un autre grave problème... Présente dans l'hôpital de Londres, où elle est administratrice, elle se retrouve face à un meurtre. Une jeune infirmière vient de se faire étrangler . Elle va donc logiquement faire appel à Monk pour qu'il r

Agatha Raisin enquête : Randonnée mortelle [Tome 4]

Image
M. C. Beaton Drôle et bien pensé ! Cela fait des mois que j'écris sous chaque chronique parlant de la série Agatha Raisin sur le blog d' Adely qu'il faut absolument que je découvre ces romans... Mon voeu est exaucé puisque j'ai reçu pour Noël : le tome 4 de la série.  Et tant pis pour l'ordre des tomes : j'ai décidé de commencer par ce tome.  Bon, je dois dire que j'ai été un peu perdu pendant les premières pages. Agatha Raisin revient de Londres et souhaite retrouver son petit village et l'homme qu'elle convoite : James Lacey . Heureusement grâce aux chroniques d'Adely, les noms des personnages m'étaient familiers! Je vous recommande d'ailleurs la lecture des ces chroniques que vous soyez addicte à Agatha Raisin ou non... La chronique du tome 4 est  Ici . Je dois dire que le personnage d'Agatha m'a bien plu dès les premières lignes. Son côté fofolle m'a bien fait rire . Sa façon de "dragouiller&q

Mr Bennet, un bon père ?

Image
Son rôle dans Orgueil et préjugés de Jane Austen : Depuis quelques mois, j'ai l'envie de parler un peu plus précisément des personnages de Jane Austen. Et, pour l'instant, j'ai décidé de parler surtout des personnages secondaires pour avoir l'occasion de partager notre perception de ces personnages. Je vais donc parler dans cette chronique du père des 5 jeunes filles Bennet.  Le premier mot qui me vient à l'esprit pour parler de lui est  : ironique . C'est d'ailleurs certainement de lui que Lizzie tient son sens de l'observation et son humour. Cependant Mr Bennet a un sens de l'humour et un sens des mots qui peutvent parfois être cruel. Ainsi, il n'hésite pas à qualifier ses filles de " bêtes et ignorantes " alors qu'il n'a jamais vraiment pris soin de leur éducation. Lizzie dira à Lady Catherine n'avoir jamais eu d'institutrice.  Elle ajoutera que ses soeurs et elle-même ont été "encou

L'africain

Image
J. M. G. Le Clézio Le portrait d'un père autoritaire ! J. M. G. Le Clézio. Ce nom m'inspirait un peu de terreur parce qu'il a reçu le prix Nobel tout d'abord, mais aussi, à cause de souvenirs de lectures du lycée. Vous savez ces livres que nous sommes obligés de lire et qui, du coup, deviennent totalement inintéressant. J'ai choisi ce livre surtout parce qu'il était plutôt court et que j'avais envie de redonné sa chance à cet auteur. Et de reconnaître son génie ! L'africain commence par une drôle de déclaration de J. M. G. Le Clézio : il rêvait d'être noir.  Il rêvait que sa mère était africaine... Pourquoi ?  Parce que l'auteur a vécu dans une case africaine. Au Nigéria. C'est quand il y a vécu qu'il a rencontré son père.  Ce père qui avait dû rester dans ce pays pendant la guerre. Il était médecin militaire... Il a donc vécu dans ce pays avec sa famille... Il dira ne pas se reconnaître dans les ré

Un cri dans la nuit

Image
Mary Higgins Clark Quand la reine du crime retombe dans ses travers !  J'aurais vraiment aimé dire du bien de ce roman mais malheureusement ce roman de Mary Higgins Clark m'a, de nouveau, déçu. Et m'a aussi vraiment énervé ... Pourquoi énervé ? Tout simplement parce que l'héroïne est une caricature du personnage féminin complètement aveugle et cruche... Jenny a deux enfants et travaille dans une galerie d'art. Malheureusement, elle gagne peu d'argent et doit se contenter d'un minuscule studio... Pour ne rien arranger, son ex-mari lui rend visite de temps en temps et lui demande le peu d'argent qu'elle a réussi à économiser (je vous l'ai dit Jenny est un peu gourde sur les bords et décide de donner l'argent qu'elle gagne alors qu'elle élève seule ses deux filles)... À l'occasion d'une exposition, Jenny fait la connaissance du richissisme peintre : Erick Krueger . C'est le coup de foudre entr

La mer en hiver

Image
Susanne Kearsley Bien mais... J'ai craqué sur ce livre grâce à sa couverture encore une fois. Je l'ai trouvée vraiment poétique et très jolie. Le résumé me tentait bien aussi : une jeune écrivain, Carrie , vient s'installer aux abords du château de Slains en Écosse afin de trouver l'inspiration pour son prochain livre. Très vite, elle crée un personnage Sophia et une histoire d'amour tragique dans cet ancien château. Histoire d'amour se situant en 1708 ...  Crée ? Carré se rend très vite compte que son inspiration soudaine pourrait être une réminiscence du passé de son ancêtre. Les scènes qui lui semblaient être sorties tout droit de son imagination se seraient elles vraiment déroulées 300 ans auparavant ? Carrie va devoir effectuer pas mal de recherches pour différencier imagination et réalité... Heureusement pour elle, elle sera aidée par son père et les habitants de la région  dans ses recherches... dont un certain professeur d

Métamorphoses en bord de ciel

Image
Mathias Malzieu Inventif ! Après avoir été conquise par Le plus petit baiser jamais recensé , j'ai décidé de continuer ma découverte des talents d'écrivain de Mathias Malzieu. Lors de ma précédente lecture, j'avais été conquise par l'inventivité dont il faisait preuve et bien je peux vous dire que dans ce roman cela continue de plus belle.  Il me suffit de vous résumer le livre pour vous en convaincre (si vous avez besoin d'être convaincu).  Le personnage principal se nomme Tom Cloudman .   Son métier ? Cascadeur mais sa maladresse est légendaire : il a même le titre (peu convoité) de plus mauvais cascadeur du monde. Il enchaîne fractures et visites à l'hôpital. Son véhicule ? Un cercueil ambulant (vous avez bien lu). Son espérance de vie ? Quasi nulle... Oh : pas à cause de sa maladresse et de son métier mais à cause d'une tumeur à la colonne vertébrale. Le verdict tombe : c'est incurable. Le temps lui est compté...

La ligne bleue

Image
Ingrid Betancourt Un très beau roman ! Comment parler de ce roman et de cette auteure sans rappeler qu'Ingrid Betancourt a été retenue captive en Amazonie pendant plus de six ans. Je pense ne pas me tromper en disant que nous avons tous en mémoire les images de sa libération en 2008. Ce n'est pourtant pas le récit de sa captivité que j'ai décidé de lire mais son roman . Mais vous le verrez plus loin, ce roman met en scène des personnages privés de liberté aussi.  Le personnage principal de cette histoire est Julia . Elle est argentine. À 6 ans, elle découvre qu'elle a hérité d'un don : celui de voir l'avenir. C'est un don à la fois merveilleux et effrayant .  Effrayant car elle voit surtout des dangers sur la route de ses proches ou d'inconnus. Merveilleux car grâce à ce don, elle peut sauver ces gens.  Il lui suffit de bien se souvenir et de mettre en place des plans pour les sauver. Et, heureusement, elle a, à ses côté

Le rêve de Jo March

Image
Louisa May Alcott Trop-plein de bons sentiments ! Je vous ai parlé il y a pas mal de temps de  La suite des quatre filles du Dr March  et de l'impression que cette suite avait eu sur moi. Comme je vous l'avais dit à l'époque, la révélation de la véritable fin de l'histoire a été un choc pour moi. Rien ne m'avait préparé à la mort de Beth, au refus de Jo d'épouser Laurie et au mariage entre ce même Laurie et Amy. Mais je suis fière de vous annoncer que je m'en suis remise. J'ai fini par me faire à cette idée et j'ai même trouvé du charme au professeur Bhaer et compris pourquoi Jo l'avait épousé. Et comme les fêtes de fin d'année sont propices à la rediffusion du célèbre film et qu'une nouvelle série télévisée sur les quatre filles du Dr March vient d'être diffusée en France, je me suis dit qu'il était temps de lire la suite de la suite des quatre filles du Docteur March... à savoir : Le r

Enterrez vos morts

Image
Louise Penny Toujours un plaisir de lire une enquête de l'inspecteur Gamache ! Je pense que vous ne serez pas surprise de me voir dévorer à nouveau un roman de Louise Penny. Depuis que je l'ai découvert , je me régale ! Une fois n'est pas coutume, je précise qu'il vaut mieux avoir lu le tome précédent : Révélation Brutale avant de lire ce roman. Et si vous ne l'avez pas lu, je vous déconseille de lire le reste de ma chronique car je vais dévoiler l'intrigue de ce livre. Louise Penny nous gâte dans ce tome puisque nous n'avons pas une, ni deux intrigues mais trois intrigues policières. La première intrigue qui est en filigrane dans ce roman est le récit d' une opération policière qui (on le comprend dès le début) a très mal tourné pour l'inspecteur Gamache et son équipe. Les flash back concernant cette opération seront présents et distillés tout au long du roman. On est à la fois curieux de découvrir ce qui s'e

Les primates de Park Avenue

Image
Wednesday Martin Un essai à lire ! Quand je suis tombée sur ce livre dans la bibliothèque municipale que je fréquente, je pensais tomber sur un roman.  Et comme il n'y a pas de quatrième de couverture, je suis bien obligée de vous avouer que je l'ai emprunté uniquement parce que la couverture était jolie ... Alors lorsque j'ai commencé ma lecture, je fus bien surprise : ce livre n'est pas un roman mais tout simplement un essai sociologique, anthropologique très drôle et très instructif. Parce que Wednesday Martin n'a nul besoin de partir loin pour faire une étude anthropologique. Si elle cite souvent Marcel Mauss (qui a étudié de près les sociétés tribales) et Bronisław Malinowski (qui a étudié   les peuple des Îles Trobriand en Nouvelle Guinée), Wednesday Martin va elle s'intéresser un autre genre de tribu : celle de l'Upper East Side. N'étant pas une grande connaisseuse de New York, je précise (puisque j'ai dû me rensei

L'affaire Lerouge

Image
Émile Gaboriau Un classique de la littérature policière à découvrir ! Un peu à l'image de L'assassin habite au 21 , je suis tombée sur ce roman policier (ce classique même de la littérature policière) complètement par hasard. Je n'attendais pas spécialement quelque chose de ma lecture (si ce n'est passé un bon moment bien sûr) mais j'en suis ressortie conquise . Le charme de ce livre ne réside pas dans le suspense ou dans l’énigme puisqu'on devine assez vite le fin mot de l'histoire mais l'écriture d'Émile Gaboriau est vraiment très juste. L'humour est aussi très présent dans ce roman, ce qui fait de ce roman policier un véritable délice à lire. Cette   histoire a été publié à la fin du XIXe siècle et comme beaucoup d'histoire d'alors, elle a été publié en feuilleton dans un journal. Et l'histoire commence bien évidemment par un assassinat : celui de Claudine Lerouge . Cette femme n'avait pas vrai

Défense de tuer

Image
Louise Penny Toujours aussi bon ! Comme vous vous en êtes peut-être, rendu compte, quand j'aime un livre et un auteur, j'enchaîne mes lectures . Après avoir adoré Sous la glace et Révélation brutale , je me suis tournée vers Défense de tuer qui était le seul livre de Louise Penny disponible dans la bibliothèque municipale que je fréquente.  Et ce roman, cette nouvelle aventure d'Armand Gamache se situe entre les deux romans que j'ai lu précédemment... Mais pas d'inquiétude : chaque histoire se suffit à elle-même et nul besoin de lire les histoires précédentes pour comprendre ce roman. D'ailleurs les habitants de Three Pines sont beaucoup moins présents dans ce ce livre. Ils sont vraiment en arrière plan alors que l'inspecteur Gamache et son épouse sont en pleine lumière. Mais même pour moi qui aime tant l'ambiance et l'atmosphère de Three Pines, cela ne m'a pas dérangé. J'ai, au contraire, adoré en apprendre plus

Je ne suis pas une héroïne

Image
Nicolas Fargues Déçue ! À trente ans, Géralde est une jeune femme noire (c'est important dans l'histoire), cultivée, intelligente, qui collectionne les échecs amoureux . Le dernier en date ? Un jeune homme qui ne sait pas écrire un sms sans faire de fautes d'orthographes. Géralde aimant sortir et rencontrant énormément de gens, elle va faire connaissance avec Pierce . Un jeune homme néo-zélandais.  Pierce étant en cour voyage en France, Géralde décide sur un coup de tête de le rejoindre en Nouvelle-Zélande. D'ailleurs, un tel voyage ne se refuse pas, n'est-ce pas ? Arrivée dans ce pays, Géralde va déchanter et faire de nouvelles rencontres inattendues. Comment vous dire ? En lisant ce roman, je ne m'attendais pas à une romance du tout. Je pensais à un roman "générationnel" plutôt et c'est un peu ce que j'ai eu. La jeune Géralde ne cesse de se prendre en photos pour son blog et de prendre des snap.  Quand