L'affaire Lerouge


Émile Gaboriau



photo de couverture classique policier à lire roman policier à lire masque


Un classique de la littérature policière à découvrir !


Un peu à l'image de L'assassin habite au 21, je suis tombée sur ce roman policier (ce classique même de la littérature policière) complètement par hasard.
Je n'attendais pas spécialement quelque chose de ma lecture (si ce n'est passé un bon moment bien sûr) mais j'en suis ressortie conquise.

Le charme de ce livre ne réside pas dans le suspense ou dans l’énigme puisqu'on devine assez vite le fin mot de l'histoire mais l'écriture d'Émile Gaboriau est vraiment très juste.
L'humour est aussi très présent dans ce roman, ce qui fait de ce roman policier un véritable délice à lire.

Cette histoire a été publié à la fin du XIXe siècle et comme beaucoup d'histoire d'alors, elle a été publié en feuilleton dans un journal.
Et l'histoire commence bien évidemment par un assassinat : celui de Claudine Lerouge. Cette femme n'avait pas vraiment d'amis dans le village où elle habitait mais, par contre, elle était la cible de beaucoup de commérages.

La police est aidée dans l'enquête par le père Tabaret.
Ce dernier prend conscience d'un possible mobile du crime lorsqu'il raconte l'assassinat à son ami Noël Gerdy.
Noël vit seul avec sa mère. Cette dernière ne lui a jamais révélé l'identité de son père mais en tombant sur ses lettres, Noël va comprendre quelles sont ses origines.

Et là, l'affaire se corse drôlement...
Car Noël est le fils d'un comte (dont sa mère était la maîtresse). Mais il n'est pas au bout de ses surprises puisque ses lettres révèlent une terrible conspiration.
La femme du comte et la mère de Noël sont tombées enceintes en même temps. Le comte voulant privilégier le fils de l'amour (comprendre le fils qu'il a eu avec sa maîtresse), il décide sa maîtresse a faire l'échange entre les deux bébés.
Ainsi, l'héritier sera le fils de sa maîtresse et non le fils de son épouse.

Et devinez qui a été chargé de cette échange...
Claudine Lerouge bien évidemment...

Et comme Noël a eu la bonne idée de prévenir le fils du comte de cet échange... Le coupable semble tout trouver.

Vous le voyez : l'histoire n'est pas simple ! Et moult rebondissements sont au programme. Mais plus que les rebondissements, ceux sont les relations entre personnages et la psychologie de ces derniers qui font le sel de cette histoire.
Comme je l'ai di au commencement de ma chronique, on devine assez rapidement qui est le coupable mais cela ne dérange vraiment en rien lors de la lecture. Plus qu'un roman policier, il s'agit, pour moi, d'un roman naturaliste.
À partir d'un fait divers, on découvre les réactions et secrets des personnages. D'ailleurs ce roman m'a fait pensé plus d'une fois à Pierre et Jean de Guy de Maupassant. 
Les personnages sont au premier plan tandis que l'enquête policière et le procès sont là pour nous faire nous poser des questions sur le fonctionnement de la justice.

J'ai tout simplement adoré ce roman et vous encourage vivement à le lire et à le découvrir.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11