Articles

Ca m'agace

Image
  Jean-Louis Fournier   Bof J'aime plutôt bien Jean-Louis Fournier. Je trouve qu'il a une manière de décrire son quotidien de manière très drôle même quand ses moments quotidiens sont plus tragiques.  Eh oui, même quand il parle de ses deux fils autistes, Jean-Louis Fournier a réussi à me faire rire. Je précise que les fils de Jean-Louis Fournier sont atteints de troubles autistiques majeurs et qu'il a été très difficile pour lui et son épouse de créer un lien avec eux.  Tout cela est magnifiquement raconté dans Où on va, papa ? J'ai aussi beaucoup apprécié le livre qu'il a écrit sur son père : "Il n'a jamais tué personne, mon Papa".  Et, j'aime plutôt sa manière d'écrire de petits passages courts et percutants.  Malheureusement, ça m'agace et, pour moi, un peu raté.  Même très raté.  Jean-Louis Fournier s'agace tout seul de choses et d'autres et honnêtement, je me suis dit en le lisant : "mais quel vieux con".  Oui, parce

Idéal standard

Image
  Aude Picault Bien J'étais assez curieuse de lire Idéal Standard, cette bande dessinée d'Aude Picault. J'aime beaucoup le titre de cette bande dessinée car j'aime beaucoup les bandes dessinées qui déculpabilisent et qui nous montrent que, parfois, les normes qu'on nous impose, ne sont, tout simplement, pas faites pour nous.  L'idéal Standard de Claire, l'héroïne de la bande dessinée est l'idéal qu'on impose aux femmes de plus de trente ans, comme elle.  Claire est une infirmière investie dans son travail.  Et, elle enchaîne les déceptions amoureuses.  Elle espère trouver le "Grand Amour" et "Fonder une famille".  Mais, à la place, elle se retrouve avec des hommes qui ne cherchent pas la même chose qu'elle.  Vous voyez le genre... Bref, Claire déprime.  Claire cherche toujours.  Claire ne sait pas ce qu'elle est dans la vie et subit les commentaires des autres et "la réussite" des autres dans leur vie familiale e

Mon pauvre lapin

Image
  César Morgiewicz  Divertissant Mon pauvre lapin raconte l'histoire de César.  Celui-ci vient de quitter Sciences Po à la suite d'une sensation de (fausse) crise cardiaque. En effet, César ressent une grosse douleur et voit la fin arrivée.  Et, en effet, César a tendance à être complètement hypocondriaque.  En réalité, César n'en pouvait plus de Sciences Po, de ses professeurs et de ses camarades. César ne voit pas l'intérêt.  César pense qu'il n'a pas le niveau.  Mais, Heureusement, César a une grand-mère.  Et, celle-ci est riche.  Ainsi, lorsque César quitte Sciences Po, il décide d'aller avec sa grand-mère en Floride.  Il y a, tout de même, pire dans la vie, n'est-ce pas ? Mais, que cela soit en Floride ou à Paris, César ne sait pas quoi faire de sa vie. La seule chose à laquelle il pense c'est d'écrire.  Et, c'est pourquoi, César nous raconte sa vie entre des parents divorcés et ses beaux-parents, entre sa mère et ses tantes qui veulent

Nos ancêtres les gaulois et autres fadaises

Image
  François Reynaert  Bof J'ai choisi de lire cet essai car j'ai été très attiré par ce titre.  Comme vous le savais, j'aime beaucoup lire des essais et documents sur comment a été écrite et réécrite l'histoire de France.  Il est, pour moi, très intéressant de savoir pourquoi nous avons appris de cette façon l'histoire, et, pourquoi les anglais, allemands,... l'ont appris de telle manière.  J'attendais, donc, beaucoup de cet essai sur l"histoire de France sans les clichés.  Et, le moins qu'on puisse dire, c'est que François Reynaert a essayé d'être le plus complet possible. Il commence par les gaulois et finit par "de 1945 à nos jours". Le livre ayant été publié en 2010... Il y a beaucoup de choses intéressantes dans ce livre. En effet, l'auteur arrive à vulgariser pas mal de choses et on réapprend l'histoire de façon assez didactique grâce à "Nos ancêtres les gaulois et autres fadaises".  Mais voilà, François Reyn

Les aiguilles d'or

Image
  Michael McDowell Bien Comme vous le devinez, tout de suite, en voyant la couverture de ce roman, les Aiguilles d'or est un roman du célèbre auteur de Blackwater .   Ayant adoré cette saga, je n'ai pas pu m'empêcher d'emprunter Les aiguilles d'or lorsque je l'ai vu dans la bibliothèque municipale que je fréquente.  Les aiguilles d'or se passe en 1882 à New York.  Nous avons d'un côté, la famille Stallworth. Cette famille veut régner sur la ville. Enfin, c'est surtout le juge, le patriarche de la famille qui souhaite cela. Le fils du juge s'appelle Edward. Et, ce dernier est capable de faire les pires sermons pour culpabiliser "ses fidèles" victimes, selon lui, du vice.  Le juge a, également, un gendre. Celui-ci est un avocat brillant. Ensemble, les Stallworth veulent éradiquer le triangle noir.  Dans ce triangle noir, vit les Shanks, une famille haute en couleur. La mère est une receleuse, qui donne régulièrement des pots de vin à la p

Okavango

Image
  Caryl Férey Bien mais... J'étais curieuse de lire le roman Okavango de Cary Férey. C'est un auteur que j'ai très peu et dont j'ai pourtant entendu énormément de bien.    Okavango se passe en Namibie et commence avec une ranger, Solanah.  Solanah a l'habitude de voir des carcasses d'animaux dans son travail. Les animaux sont victimes de braconnage et malgré la lutte des rangers, ces braconnages continuent et causent la mort des bon nombres d'animaux. Et, ce braconnage est, comme vous vous en douter, perpétré pour l'argent.  Le nerf de la guerre.  Seulement, ce n'est pas un cadavre d'animaux que Solanah trouve ce jour-là. Dans la réserve de Wild Bunch, c'est le corps d'un homme que Solanah trouve.  Le corps d'un braconnier justement, mais, ce n'est pas un animal qui l'a tué.  Comme si cela ne suffisait pas Solanah apprend le retour du Scorpion, le pire braconnier que cette dernière connaisse.  Alors que s'est-il passé à Wi

Du bruit dans le ciel

Image
  David Prudhomme Bien... En octobre 2020, David Prudhomme, l'auteur de cette bande dessinée, retourne à côté de Châteauroux. Il retourne, tout simplement, dans sa maison d'enfance avec son fils.  Et, sur la route, les souvenirs défilent forcément.  C'est en juin 1981 qu'il est arrivé, pour la première fois, à Grangeroux. Et, le moins qu'on puisse dire, c'est que ce fut la douche froide.  En effet, il n'y a quasiment rien à Grangeroux.  Et, sa maison n'est pour l'instant qu'un terrain vague.  Un an plus tard, David va emménager et commencer à connaître l'histoire de Grangeroux.  Car la maison n'est pas construite au milieu de nulle part comme l'a d'abord crû David.  Non, la maison est près de l'ancienne base militaire américaine (oui, c'est exotique) construite en 1951.  Et, il reste des entrepôts de l'OTAN qui desservent absolument toute l'Europe.  Ainsi, le calme de la campagne est troublé par le bruit des avions