Articles

Hamish MacBeth dans : Rira bien qui rira le dernier [Tome 7]

Image
  M. C. Beaton Fait le job ! Je pense que vous n'êtes pas surpris de voir la chronique d'un Hamish MacBeth sur mon blog. Je vous écris, régulièrement, des billets à propos de ce cosy mystery et je suis, en général, enchantée par les livres mettant en scène notre policier écossais Hamish.   L'histoire débute avec une famille pas comme les autres et un patriarche lui aussi très singulier. Andrew Trent, c'est son nom riche et vieil homme, convie sa famille chez lui en leur disant qu'il va bientôt mourir et qu'il aimerait les voir une dernière fois.    Toute la famille : ses deux filles, son fils adoptif, son frère et le beau-fils de ce dernier arrivent presque en courant. Aucun des membres de la famille ne souhaite manquer cela.  Parce qu'aucun ne voudrait être rayé du testament de ce dernier.    Vous pensez que cette famille est sans cœur ?  C'est certainement le cas oui.   Mais, si je vous disais maintenant que la lettre d'Andrew était une "blagu

Le retour au pays natal

Image
  Thomas Hardy Beau Cela faisait pas mal de temps que je n'avais pas lu un roman de Thomas Hardy. Avec Thomas Hardy, je m'attends toujours à des larmes, de la douleur et de la tragédie.  C'est un auteur qui aime mettre au premier plan des femmes au destin tragique.  J'aime, en général, ces histoires qui me font toujours vibrer et qui ne me laissent jamais indifférente.  Le retour au pays natal ne déroge pas à cette règle.  Je suis ressortie de ma lecture bouleversée. Tout simplement.  Mais, que raconte Le retour au pays natal ? Ce livre de Thomas Hardy nous parle de Thomasin et de Damon. Un couple qui aurait dû se marier mais qui en ont été empêché pour un problème administratif.  Très vite, on se rend compte que ce léger problème vient peut-être de plus loin. En effet, il y a une autre femme.  Une ancienne fiancée de Damon qui rode : Eustacia.  Damon semble un être incapable de faire un choix et de renoncer à quelque chose ou à quelqu'un dans le cas qui nous occupe

Les règles du consentement

Image
  Anita Brookner Quelques lenteurs J'ai choisi ce livre un peu par hasard. Le résumé m'a intrigué et je me suis simplement dit : Pourquoi Pas ? Pourquoi pas, en effet, lire ce roman qui parle de deux femmes amies d'enfance que la vie a éloigné petit à petit.    Les règles du consentement parlent d'Elizabeth et Elizabeth. Toutes deux sont nées en 1948 et comme l'institutrice voulait se faciliter la tâche, une de deux Elizabeth écide de se faire appeler Betsy. Elizabeth et Betsy, donc, sont deux jeunes enfants. Elizabeth voit ses parents se disputer jour après jour et Betsy est orpheline élevée par une tante.  Les deux jeunes enfants deviennent étudiantes et si Elizabeth part à Paris pour étudier sagement et se balader, Betsy, elle, fait des rencontres et souhaite vivre de manière bohème dans un Paris qui vient de connaitre Mai 68. Les deux étudiantes rentrent, ensuite, à Londres où Elizabeth fait un mariage de raison avec un homme plus âgé.  Elle ne connait pas la pa

Zombillénium : Ressources humaines [Tome 2]

Image
  Arthur de Pins  Plaisant à lire Je vous ai parlé, la semaine dernière, du tome un de la série Zombillénium et comme vous le voyez j'ai déjà lu le tome deux (et même le tome trois) de cette série.  En effet, la série complète étant présente dans la bibliothèque municipale que je fréquente, j'aurais tort de me priver de la lire.  N'est-ce pas ? Le tome deux commence par l'arrivée sur le parc d'une famille dont la mère a l'air quelque peu revêche. A quoi nous le devinons ? Elle engueule son époux parce qu'il ne trouve pas l'entrée du parc d'attraction Zombillénium. Heureusement, pour le pauvre époux, ils vont croiser la route d'un employé (qui n'est autre que notre, Aurélien, mi loup-garou mi-vampire du tome précédent) et ils vont donc pouvoir rejoindre le parc avec une entrée gratis en prime.  Bon, dans le parc, cela ne va pas se passer de la meilleure des façons pour cette mère de famille qui va s'en prendre à un peu près tous les emplo

Le journal d'Amy Wingate

Image
  Willa Marsh Un livre déroutant  J'ai choisi de lire ce roman : Le journal d'Amy Wingate de Willa Marsh en raison de la maison d'édition qui l'a éditée. Eh oui, j'aime énormément les éditions autrement car je trouve que leurs ouvrages sont toujours de grandes qualités et leurs publications sont toujours soignées. Le journal d'Amy Wingate est, comme vous vous en doutez, un carnet intime d'une femme récemment retraitée (en pré-retraite). Avant de prendre sa retraite, Amy était enseignante. Sans époux et sans enfant, elle est souvent témoins des problèmes de mariages de ses amies.  C'est ce qu'elle nous conte dans son journal. D'un côté, il y a Simon et Francesca en plein imbroglio sentimental. Une autre femme serait-elle la cause de leurs attitudes.  C'est ce que pense Amy. Et, Amy pense que cette autre femme est une de leurs amies à eux trois : Jenny.  Mais, ne croyez pas qu'Amy raconte les histoires des autres parce qu'elle n'a p

Premier sang

Image
  Amélie Nothomb Très bien Eh oui, comme tous les ans, me voici de retour avec une chronique concernant le nouveau roman d'Amélie Nothomb. Si vous voulez en sa voir plus sur mes lectures des romans d'Amélie Nothomb, je vous invite à cliquer ici .  Vous le savez peut-être, le père d'Amélie Nothomb, Patrick Nothomb, diplomate de métier, est décédé l'année dernière. J'imagine que c'est pour cela qu'Amélie Nothomb lui a consacré son nouveau roman : Premier sang.  Amélie Nothomb a souvent parlé de sa famille et d'elle-même dans ses romans. Elle s'y est souvent mis en scène dans des biographies romancées mais c'est la première fois qu'elle parle de son père en utilisant la première personne du singulier.  Le livre débute par la vision de Patrick Nothomb devant un peloton d'exécution. Il se dit qu'enfin, après des mois de vaines négociations, tout va prendre fin.  Et, devant ceux qui veulent lui ôter la vie, Patrick Nothomb se souvient de so

Arianna, musicienne rebelle [Tome 3]

Image
  Denys Detter    Une histoire qui commence sur les chapeaux de roues  Ce livre numérique m'a été envoyé par les éditions Librinova et comme toujours je tiens à les remercier pour leur confiance et leur envoi de service presse. Arianna, musicienne rebelle est donc le troisième tome de la saga Armonie.  Je n'ai pas lu les deux premiers tomes de cette sage et je peux, donc, vous dire que sans les avoir lus il est assez difficile de comprendre, au départ, qui sont les personnages et quels sont les enjeux du livre. Eh oui, le rythme du livre est très soutenu et tout démarre très vite.  On sent que Denys Detter maitrise son histoire et veut immédiatement nous plonger dans son univers.  Cela a pour conséquence de laisser un peu de côté ceux qui n'ont pas lu le début. Arianna est une musicienne amnésique qui souffre de terribles migraines.  Les maux de tête finissent par avoir raison d'elle puisqu'elle va faire un malaise sur scène et va être obligé de subir une interventi