Articles

Affichage des articles du mai, 2019

Trois livres parlant de...

Image
Roger Federer J'en parle peu (voire jamais) sur ce blog mais je suis grande admiratrice de Roger Federer. J'ai commencé à suivre le tennis il y a pas mal d'années et me rends compte maintenant que je suis plus une admiratrice de Roger Federer qu'une amateurs de tennis. Eh oui, je ne suis plus que les tournois dans lesquels il participe.  Et en cette période de Roland-Garros qui voit legrand retour du maestro sur terre-battus, j'ai décidé de vous présenter trois livres qui parle du plus grand sportif de tous les temps (oui, j'assume complètement ma subjectivité) Roger Federer, la quête de la perfection  René Sauffer Le premier livre que je présente est le plus décevant. Cette biographie a été publié en 2011 et parle donc du début de la carrière de Roger Federer et de son ascension jusqu'à la 1ere place mondiale. Cette biographie devrait être très intéressante mais... Mais souffre d'une traduction lamentable.

Le restaurant de l'amour retrouvé

Image
 Ito Ogawa De la douceur ! Imaginez-vous rentrez dans votre appartement un soir... et le découvrir entièrement vide...  Envolés vos meubles, envolés les ustensiles de cuisine que vous achetiez chaque mois avec votre maigre salaire, envolés votre petit-ami indien. Horrible, n'est-ce pas ? C'est ce qui arrive à notre narratrice, une jeune femme de 25 ans.  En une nuit, elle a tout perdu et n'a même pas les moyens de garder son appartement. Oui, Rinco , c'est le nom de la narratrice, a tout perdu ! La jeune japonaise a même perdu la voix . Le choc sans aucun doute. Alors, avec le peu d'argent qui lui reste, elle va s'acheter un carnet et un stylo... et prendre le car pour retourner chez sa mère... avec qui elle ne s'est jamais entendue. Eh, le moins que l'on puisse dire c'est que sa mère va lui offrir un accueil glacial. Pas de pitié pour elle.  Rinco aura le droit de rester si elle lui paie un loyer. Mais que s

Maudits

Image
Joyce Carol Oates Un roman dans la plus pure tradition gothique ! Eh oui ! Encore Joyce Carol Oates !  À peine en ai-je fini un que j'ai envie d'en commencer un autre. Aussi, ai-je cette fois jeté mon dévolu sur Maudits. Un long roman qui démarre en 1905. Princeton était alors un lieu paisible. Seulement, la communauté anglo-saxonne riche qui y habite va devoir faire face à de sombres et tragiques événements .  D'aucuns disent que cela a commencé le jour du mariage entre Annabel Slade et Dabney Bayard . Ce jour là, à peine a t-elle dit oui qu'un homme l'a appelé à l'entrée de l'Église. Et Annabel l'a suivi. L'homme l'a alors embrassée et ils sont partis. La famille d'Annabel dit que cet homme n'en est pas un ! Il s'agirait du Diable en personne. Et si cela c'était arrêté là... Non les événements surnaturels se sont succédés. Les morts aussi.  Une folie semble s'être emparé de la société. L

La disparition

Image
George Perec Un classique ! Je pense que vous connaissez toute l'histoire de ce livre... George Perec a réussi le tour de force de ne pas utiliser une seule fois la lettre "e" dans ce roman et je vous avoue que j'étais curieuse de voir ce que cela donnait. Imaginez-vous écrire sans utiliser une seule fois cette lettre. Le "e" étant la lettre la plus utilisée dans la langue française, je ne peux m'imaginer à quel point George Perec a dû retravailler son histoire pour réussir ce magnifique défi ! Dans ce livre, la disparition de la lettre "e" est même le cœur de l'intrigue. Les personnages n'ont de cesse de se demander ce qui a disparu. En tant que lecteurs, nous sommes privilégiés puisque nous le savons déjà. Bon, je vous avoue que parfois il est un peu difficile de s'y retrouver dans ce roman pas comme les autres.  George Perec m'a un peu perdu , par moment tant l'histoire part dans tous

Le mois le plus cruel

Image
Louise Penny Le meilleur roman de Louise Penny ! Cela faisait un petit moment que j'avais envie de retourner du côté de Three Pines et c'est désormais chose faite grâce à ce roman : Le mois le plus cruel... Vous connaissez la chanson : Étant assez nulle pour suivre une série dans son ordre chronologique, j'ai lu cette fois le troisième  tome des aventures de l'inspecteur Gamache.  Il se situe donc entre Sous la glace  et Défense de tuer .... Je dois dire que je ressors de ma lecture totalement conquise. J'ai, non seulement, retrouvé avec plaisir l'atmosphère du village canadien mais j'ai aussi été totalement happé par l'enquête policière. Durant le week-end de Pâques, les habitants de Three Pines n'ont rien trouvé de mieux que d'organiser une séance de spiritisme. Une voyante s'étant rendue dans l'auberge de Gabri et Olivier, Gabri a tout simplement décidé de lui imposer cette séance de spiritisme. Réve

Un mariage amateur

Image
Anne Tyler Chronique d'un mariage presque parfait ! Après avoir adoré, Vinegar girl , je n'avais plus qu'une envie : découvrir Anne Tyler. J'ai, donc, tout simplement choisi de lire : Un mariage amateur , un autre de ses romans. Dans ce roman, nous allons suivre la rencontre entre Pauline et Michael : deux jeunes gens qui ont un coup de foudre à Baltimore alors que la seconde guerre mondiale fait rage. Dans les années 1940, Michael décide de s'engager dans l'armée et Pauline essaie de l'attendre. Fiançailles, Mariage,... Les deux tourtereaux vont apprendre à se connaitre et à connaitre la vie de couple (et de jeunes mariés) en même temps. Et, inutile de vous dire que ces deux personnages vont se révéler très différents de caractère .  Pauline est séduisante, aime rire, et s'emporte facilement. Michael est sérieux, organisé et fuit les querelles. Disputes et malentendus vont se succéder. Retrouvailles également. Pau

L'homme sans ombre

Image
Joyce Carol Oates Touchant ! Eh oui... Je suis déjà de retour avec un livre de Joyce Carol Oates ... Que vous dire à part que j'adore cette auteure ? L'histoire est bien différente de celle de ma précédente lecture et l'ambiance moins glauque !  Nous suivons la drôle d'histoire d'amour entre Margot Sharpe et Elihu Hoopes . Margot est une brillante chercheuse qui travaille à l' institut de neurologie de Darven Park à Philadephie . Elihu Hoopes est un bel homme de 37 ans. Elihu Hoopes a été victime d'une infection. Elihu Hoopes est le plus grand amnésique de l'histoire. Elihu Hoopes n'a plus qu'une mémoire immédiate de 70 secondes. Elihu Hoopes est le sujet étudié par Margot Sharpe. Et pourtant, Margot va tomber amoureuse de lui en sachant  :  Que c'est contraire à toute éthique médicale Que si son directeur de recherche l'apprenait, elle se ferait virer sur le champ Qu'Elihu se rappelle à

The Big Bang Theory : Saison 12

Image
Mon avis sur l'épisode final : Et quels épisodes ! Je commence cet chronique en vous disant de ne surtout pas la lire si vous n'avez pas vu les deux derniers épisodes de la série ! Quel bonheur de voir une série si bien finir ! J'ai déjà parlé des séries qui m' avaient déçues par leur fin. Et, je suis contente de ne pas voir The Big Bang Theory à ajouter à cette liste. C'est bien simple : ces deux derniers épisodes sont parfaits ! J'avais peur, depuis quelques épisodes, que le prix Nobel échappe à Amy et Sheldon. J'avais peur d'une fin un peu cucul où Sheldon n'aurait pas le prix Nobel mais aurait un enfant, par exemple,...  Et non ! L'avant-dernier épisode met très vite fin au suspense : Amy et Sheldon ont gagné et Sheldon voit son rêver se réaliser. Et Leonard aussi... puisqu'il baffe Sheldon dans un moment monumental. Était-ce un clin d'oeil à cet autre sitcom marquant : How I met your mother ? Je ne le sai

Mortels lundis

Image
Dan Turèll Un roman noir à l'ancienne ! En empruntant ce roman, j'avais l'intention de sortir un peu de ma zone de confort. Vous me connaissez, lorsqu'un roman policier me plaît j'enchaîne souvent la série (et très souvent dans le désordre)... Ce qui fait que je lis très souvent les mêmes auteurs : Agatha Christie , Anne Perry , Camilla Läckberg ,... Et cette fois, j'ai emprunté un roman noir d'au auteur danois que je ne connaissais pas : Dan Turèll. Ce qui m'a attiré en premier lieu et la couverture du livre qui m'a fait penser aux anciennes couvertures des romans policiers de poche de la collection Le Masque. Vous savez ces couvertures jaunes et noires : Mais cette fois, il ne s'agit pas vraiment d'un roman policier puisque nous ne verrons pas d'interrogatoires et de listes de coupables probables,... Il s'agit réellement d'un roman noir où le héros principal est un journaliste à la vie amo

La formule préférée du professeur

Image
Yôko Ogawa Le roman qui va vous faire aimer les mathématiques ! J'ai parlé, il y a pas mal de temps, de Yôko Ogawa pour son livre : Manuscrit zéro . Un livre qui m'avait étonné et m'avait donné envie d'en découvrir plus sur cette auteure japonaise. Avec beaucoup de retard, je continue donc ma découverte de Yôko Ogawa et j'ai décidé de lire : La formule préférée du professeur. Et bien m'en a pris ! J'ai un véritable coup de cœur pour ce roman. Au début de l'histoire, nous rencontrons une aide-ménagère qui se fait envoyer dans la maison d'un étrange professeur, ancien mathématicien. Il a besoin d'elle car il a un grave problème de mémoire. Depuis un accident qu'il a subi, il y a des années, la mémoire du professeur ne retient plus que 80 minutes . Il doit donc sans cesse se rappeler par des mots, par des notes ce qu'il a fait ou qui sont les gens qu'il vient de rencontrer. C'est bien simple : au rév

Shades of magic [Tome un]

Image
V. E. Schwab Un peu lent ! Shades of magic est un roman que j'ai beaucoup vu sur beaucoup de blogs. Et, si on ajoute aux très bonnes critiques que j'ai lues, la couverture que je trouve magnifique... je n'ai pas hésité beaucoup avant de commencer cette série de romans. Le début de l'histoire est assez déroutant , je dois le dire. On se retrouve avec Kell : le héros de l'histoire. On comprend vite qu'il est magicien de sang. Qu'est ce qu'un magicien de sang, c'est un peu plus difficile à définir au début. Et surtout Kell est le seul capable de passer d'un monde à un autre...  Ces différents mondes ont été un peu difficile à appréhender pour moi au début ! On comprend que Londres est toujours au cœur de ces mondes. Et, que la magie est différente dans chacun de ces Londres. Dans l'un, elle ne semble pas exister alors que dans l'autre elle est omniprésente. Kell voyage de l'un à l'autre et bien qu

Le prince à la petite tasse

Image
Émilie de Turckheim Une ode à la découverte de l'Autre ! Voici un petit livre que j'ai découvert complètement par hasard. Je ne connaissais pas Émilie de Turckheim mais la quatrième de couverture m'a tout de suite tenté. Ce livre n'est pas un roman mais plutôt le journal de bord d'Éimile de Turckheim qui a décidé, avec son mari et ses deux enfants, de recueillir un jeune afghan. Ce jeune réfugié de 22 ans s'appelle Reza et a fui son pays à l'age de douze ans. L'auteure raconte donc comment s'est passée cette cohabitation qui a duré un peu moins d'un an. Bien loin des clichés, nous découvrons un  jeune homme très travailleur et très généreux qui n'hésitent pas donner tout son salaire (durement gagné) aux personnes qu'ils croisent dans la rue. Dans ce livre, l'auteure ne se donne pas le rôle de l'héroïne qui sauve de la misère un jeune afghan, au contraire elle nous montre les peurs qu'elle a eu a

1Q84 [Livre 1 Avril-Juin]

Image
Haruki Murakami Assez déçue ! Voici un roman que j'ai, depuis pas mal de temps, dans ma PAL. J'ai tellement entendu parler de ce roman et de Haruki Murakami que j'avais très envie de découvrir à la fois l'auteur et le roman. Malheureusement, la magie n'a pas opéré du tout chez moi et je sais que je ne lirais pas la suite de la trilogie. Eh comme souvent, dans ces cas-là, je suis la première déçue de ne pas avoir réussi à accrocher et je vous demande d'ores et déjà, si vous avez lu le roman, de me dire pourquoi vous l'avez apprécié et ce que vous avez aimé dans ce premier tome de la trilogie. Pour ceux qui n'ont pas lu ce livre, deux personnages principaux sont au cœur de ce premier tome. La première est : Aomané  qui est professeur d'arts martiaux et a été élevé dans une secte. À 11 ans, elle ne veut plus en faire partie et quitte la maison de sa mère. Pendant son temps libre, Aomané tue des hommes . Je dis un peu iron

Le mystérieux Mr Kidder

Image
Joyce Carol Oates Un roman malaisant ! Au vue de mes dernières chroniques , vous ne serez pas surpris de me voir, de nouveau , avec un roman de Joyce Carol Oates entre les mains. Encore une fois, j'ai emprunté ce roman dans ma bibliothèque municipale en étant ravie de voir qu'il restait beaucoup de romans de cette auteure en rayon. Prolifique ? Joyce Carol Oates ? Oui et dix fois oui.  Elle a plus de 70 titres à son actif. Il m'en reste donc beaucoup à découvrir ! Et, c'est tant mieux pour moi ! Mais revenons au titre du jour et à ma chronique lecture sur : Le mystérieux Mr Kidder . Quelle en est l'histoire ? Katya est une jeune fille de seize ans qui devient nounou de deux enfants afin de subvenir à ses besoins et à ceux de sa mère. Accompagné des deux enfants, elle regarde une vitrine de sous-vêtements très suggestifs lorsqu'un vieil homme (mais très distingué) l'aborde.  Vous l'avez compris : il s'agit du

Un Week-end entre amis

Image
Madeleine Wickham [ alias Sophie Kinsella] Un peu moins drôle que de coutume ! Un week-end entre amis est le premier roman que Sophie Kinsella a écrit sous son pseudonyme Madeleine Wickham. Un choix peut-être dû au fait que ce roman n'est pas construit de la même manière que ses romans de chick-lit habituels. Eh oui, vous le savez, j'aime beaucoup m'offrir de bons moments de lectures avec Sophie Kinsella . Je la trouve drôle et surtout elle me fait croire aux situations les plus absurdes et grotesques. Ici, nous ne sommes donc pas dans le schéma habituel puisque nous ne suivons pas une jeune femme perdue dans sa vie professionnelle, sentimentale, familiale, amicale ou les quatre à la fois mais nous avons des couples d'amis qui se retrouvent dans le domaine de l'un d'entre eux pour un week-end à la campagne. Seulement ces amis de 40-50 ans n'ont plus vraiment la même vie et ont des intérêts biens différents alors entre jalousies

Vinegar girl

Image
Anne Tyler Un régal ! Voici encore un roman déniché parmi les coups de cœur de mes bibliothécaires. J'ai été aussi alléché par la quatrième de couverture qui disait que ce roman était une réécriture de La mégère apprivoisée de Shakespeare. Je vous avoue immédiatement que je n'ai pas lu cette comédie de William Shakespeare : Honte à moi je le sais ! Il faut dire que de cet auteur, j'ai surtout lu les tragédies et quelques sonnets aussi . En ce qui concerne ses comédies, j'avoue ne pas avoir lu plus d'une ou deux. Mais, après avoir terminé ce livre, je compte bien rattraper cette lacune ! Je ne vais donc pas pouvoir juger la réécriture de ce classique du théâtre anglais mais uniquement le roman. Et, je vous le dis tout de suite : Je suis enchantée par ce livre ! Dans ce livre, nous rencontrons le Dr Battista , veuf et père de deux filles. Il n'a jamais été très présent pour elles tant il est obnubilé par ses recherches scientifiques

Littérature en musique [11]

Image
Eh oui, me voici de retour avec cette chronique que j'avais un peu abandonnée. J'ai choisi pour ce retour une chanson de Françoise Hardy. Si vous n'avez rien à me dire : Cette chanson est extraite de son album : L'amour fou. Et le poème à l'origine de cette chanson est de Victor Hugo : Si vous n’avez rien à me dire, Pourquoi venir auprès de moi? Pourquoi me faire ce sourire Qui tournerait la tête au roi? Si vous n’avez rien à me dire, Pourquoi venir auprès de moi? Si vous n’avez rien à m’apprendre, Pourquoi me pressez-vous la main? Sur le rêve angélique et tendre, Auquel vous songez en chemin, Si vous n’avez rien à m’apprendre, Pourquoi me pressez-vous la main? Si vous voulez que je m’en aille, Pourquoi passez-vous par ici? Lorsque je vous vois, je tressaille: C’est ma joie et mon souci. Si vous voulez que je m’en aille, Pourquoi passez-vous par ici? J'aime beaucoup la version de  François

Étouffements

Image
Joyce Carol Oates Des nouvelles fascinantes ! J'ai tellement aimé le dernier roman que j'ai lu de Joyce Carol Oates que j'ai voulu aussitôt relire cette auteure géniale que j'aime tant. J'ai donc emprunté dans la bibliothèque municipale de ma ville : étouffements. Sans même lire la quatrième de couverture. J'ai donc ainsi découvert en rentrant chez moi qu'il s'agissait d'un recueil de nouvelles et nom d'un roman. D'abord, un peu déçue puisque j'avais peur de ne lire que des ébauches d'histoires et donc de rester sur ma faim. Mais avec Joyce Carol Oates, je suis rarement déçue et j'ai donc dévoré ce recueil de dix nouvelles. Elles sont... comment vous dire ?  Étouffantes, intrigantes, fascinantes, ... Les personnages de ce recueil sont loin d'être sympathiques : ils sont bourreaux ou victimes. Ils ne veulent se venger... sans cesse. Et Joyce Carol Oates a le don de nous faire ressentir mille

Transcription

Image
Kate Atkinson   Un bon moment ! J'ignore combien de chroniques, j'ai commencé ainsi mais je vais le dire une nouvelle fois, j'ai choisi ce roman uniquement grâce à sa couverture et à son joli flamant rose. Et, en le lisant, je me suis retrouvée en plein roman d'espionnage au coeur de la seconde guerre mondiale . L'héroïne, Juliette Armstrong, a été engagé en 1940 par le service secret anglais. Sa première mission est de retranscrire les conversations de son voisin (espion lui aussi) avec des sympathisants nazis. Sa mission va s'étoffer lorsqu'elle-même sera choisie pour se lier d'amitié avec de riches anglais proches des idées nazis eux aussi. Juliette va donc se voir affubler d'une (puis plusieurs) fausse(s) identité(s) et va essayer de remplir sa mission au mieux. Le roman qui démarre en 1981 va n'avoir de cesse de faire de retour en arrière dans les années 1940 et 1950 pour nous montrer les secrets et fantômes du pass