Suisen


Aki Shimazaki

photo de couverture actes sud avis critique chronique

Un délice !

Suisen est le troisième roman de la saga L'ombre du chardon.
Pour rappel, cette saga est composée de :


Chaque tome de cette saga s'intéresse à un personnage différent.

Suisen s'intéresse au personnage de Gorô : un personnage beaucoup moins sympathique que ceux présentés dans les autres romans.
Gorô est marié et a deux enfants. Il est, également, à la tête d'une grande société. Cette société a été fondé par son grand-père et il avait trouvé normal d'être celui qui la dirigerait désormais à la mort de son père.
Pourtant Gorô n'a jamais vraiment travaillé dur.
Il aime surtout le prestige que lui apporte cette société et il aime, par dessus-tout, s'exhiber dans des bars en compagnie de riches clients et aux bras de superbes maîtresses.
Au début de ce roman, Gorô a deux maîtresses : l'une d'elle est une actrice qui vient de rencontrer un grand succès, la deuxième est la veuve d'un de ses anciens employés.

Comme je le disais, Gorô n'est pas un personnage sympathique.

De nombreux malheurs vont s'abattre sur lui dans ce roman.
Comme si en quelques jours, tout son monde allait s'écrouler.
Des malheurs : Oui.
Mais ces malheurs ne seraient-ils pas le moyen pour Gorô de se regarder enfin en face ?
Peut-être va t-il, enfin, découvrir ce qui lui manque.

Encore une fois, j'ai adoré ce livre ! 
Aki Shimazaki fait de ce personnage odieux, au premier coup d’œil, un personnage bouleversant.
Elle nous plonge dans les blessures d'enfance pour nous donner les clefs pour comprendre un tel personnage.
Nous assistons à la remise en question d'un personnage que nous ne pouvions pas aimer et Aki Shimazaki nous montre que les pires moments que nous passons peuvent parfois être salvateurs.

C'est un très joli roman tout simplement !


 Retrouvez mes précédentes chroniques :

L'ombre du chardon :

 
 Au cœur du Yamato :
 Zakuro

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11