Zakuro

 

Aki Shimazaki 

avis critique image chronique résume photo de couverture avec herbacés arbres flers rouge dominant

Encore une jolie histoire

J'ai découvert Aki Shimazaki, il y a quelques années, et j'ai tout de suite apprécié sa manière de nous conter des histoires.
Vraiment, à part un roman qui m'a fortement déplu, je l'ai toujours trouvé très douce dans son écriture et pleine de poésie dans sa façon de raconter. 

Zakuro est un tome de la saga "Au cœur du Yamato". Pour ceux qui l'ignorent,l'auteure construit des sagas où chaque personnage se rencontre.
Les tomes peuvent se lire dans n'importe quel ordre et indépendamment les uns des autres. Il suffit de savoir qu'un personnage secondaire d'une histoire devient le personnage principal d'une autre. J'aime beaucoup ce procédé et cela donne vraiment de jolis moments de lectures.

Zakuro nous parle de Tsuyoshi Toda. 
Sa mère est une femme qui sombre doucement dans la sénilité. Elle attend, depuis 1942, le retour de son époux. 
Les annonces de son décès n'y font rien : elle croit dur comme fer qu'il reviendra. 

Le père de Tsuyoshi a été déporté en Sibérie à la fin de la guerre. Là, nous savons qu'il a subi les travaux forcés et, selon les autorités, il y serait mort. 

Tsuyoshi, lui, ne doute pas du décès de son père. Depuis longtemps, il a cessé d'espérer.
C'est comme cela. 

Mais, un jour, Tsuyoshi apprend que son père est bel et bien en vie. Marié et père de famille. Vous pouvez imaginer ce qu'il ressent alors. 
Tsuyoshi veut absolument comprendre et retrouver ce père disparu. 

En quelques mots, voici le résumé de Zakuro et, encore une fois, j'ai été transporté par cette histoire. J'ai beaucoup aimé le chemin qu'a pris Aki Shimazaki pour nous la raconter. 
Comme toujours, elle prend beaucoup de pincettes pour nous raconter l'histoire de ce père de famille disparu et de ce fils qui veut comprendre. 
L'histoire est surprenante et touchante. 
Aki Shimazaki a vraiment un don pour nous montrer ce qui est caché et ce qui doit être montré. 

Comme vous le voyez, j'ai adoré ce livre et, vraiment si vous aimez les histoires se passant au Japon, je ne peux que vous conseiller de lire Aki Shimazaki. Elle est vraiment l'auteure qu'il vous faut.

Retrouvez mes chroniques :

L'ombre du chardon :

 
 Au cœur du Yamato :
 


Commentaires

  1. Coucou Gaëtane,
    Je ne connais pas du tout cet.te auteur.e, et tu me donnes vraiment envie de découvrir ce livre.
    Passe une agréable fin de semaine, bisettes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'adore Aki Shimazaki. Elle est très douce dans sa manière de raconter des histoires.

      Supprimer
  2. Je suis intriguée par ce livre. L'histoire de ce père de famille qui refait sa vie me donne envie de découvrir ce qu'il s'est passé.

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Sœurs de sable

Frangine

L'amitié est un cadeau à se faire