Chanson douce


Leïla Slimani

critique avis chronique resumé prix goncourt

Un roman dérangeant !

J'avais beaucoup entendu parler de ce roman.
Et, pour cause : il a reçu le prix Goncourt en 2016 (excusez du peu) et le grand prix des lectrices de Elle en 2017.

Dans ce livre, Myriam, mère de deux enfants en bas âge et son époux Paul recherchent une nounou. Myriam a, en effet, décidé de reprendre un travail au sein d'un cabinet d'avocats en voyant que la vie de femme au foyer ne lui convient plus.
Paul n'est pas tout à fait d'accord (car les frais de nourrice seront à peu près équivalent au salaire de Myriam) mais il accepte !

Paul et Myriam s'activent, donc, pour trouver cette nourrice et il la trouve en la personne de Louise !

Louise semble être la perle rare.
Elle est quadragénaire, veuve et a une fille majeure. Et, elle semble être toujours disponible ! Qu'importe les horaires tardifs où rentrent Paul et Myriam.
Louise est toujours là.

Mieux : Louise cuisine à merveilles, range, recoud les vêtements,...

Louise semble prendre de plus en plus de place. Et, se rendre indispensable pour tout. Presque trop.
Et, les premières pages du livre nous le dit : le piège va se refermer sur Myriam et Paul.


J'ai beaucoup aimé ce roman même si son atmosphère devient vite oppressante. Dès le début du livre, nous savons comment l'histoire va finir et nous suivons ce drame en spectateur impuissant.
Leïla Slimani, elle, raconte la vie de cette Louise de manière sèche et tranchante. Elle ne nous donne pas ses sentiments, elle nous montre simplement la folie qui s'empare de ce personnage.
Et, en tant que lecteurs, nous prenons tous en pleine face et on comprend, à la fois, que les parents ne voient pas le danger à temps malgré les alarmes.

La folie est insidieuse.
Il y a des signes avant-coureurs mais Louise leur fait tellement de bien qu'ils ne peuvent s'empêcher de passer l'éponge, de trouver de excuses, de remettre leurs jugements questions.

C'est un livre puissant !

J'en ai pas encore parlé mais il y a aussi tout un questionnement sur le fait de travailler beaucoup lorsqu'on est mère de famille, sur le fait qu'être juste une mère (sans carrière professionnelle) ne rend pas toujours heureux et bien sûr sur la place de la nounou dans la famille.
En 200 pages, Leïla Slimani nous offre des personnages modernes, des questionnements qui parleront à tout le monde et un drame horrible.

C'est un livre puissant et dérangeant mais que je ne recommanderai pas aux personnes qui cherchent une bay-sitter ou une nourrice.

Commentaires

  1. J'aime bien l'histoire, ça a l'air très intriguant, en tout cas ta chronique me donne envie de le lire !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est très intrigant. C'est difficile d'en dire beaucoup sans tout dévoiler. Disons que ce n'est pas un roman à lire en cas de déprime.

      Supprimer
  2. Un roman marquant, je suis d'accord.
    Curieuse d'en voir l'adaptation avec Leïla Bekhti.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je ne l'ai pas vue non plus. Pour le coup, c'est un roman qu'on n'oublie pas !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11