La fin justifie les moyens



Anne Perry

photo de couverture avis critique chronique roman policier à lire

Ravie d'avoir retrouvé Monk !


Il y a un an, j'avais fait une boulimie des romans d'Anne Perry et, en particulier, de ceux qui mettent en scène Monk.
J'ai vu, dans ma bibliothèque municipale, le livre : la fin justifie les moyens et je n'ai pas pu m'empêcher de l'emprunter même si j'ai, du coup, sauter plusieurs épisodes de cette série de romans policiers.

Dans ce roman , j'ai retrouvé un Monk qui n'était plus détective privé mais inspecteur de la police fluviale.
Dès le début, nous savons, aussi, que Monk a enquêté récemment sur la prostitution forcée de jeunes garçons.
Il a même recueilli avec Hester, un petit garçon destiné à ce trafic ignoble.

Même si Monk a démantelé une partie de ce trafic, il reste hanté par les dernières paroles de proxénètes : le beau-père de son ami et avocat Oliver Rathbone aurait pris part à ce trafic.
Oliver le sait mais refuse de penser que le proxénète disait la vérité.

Monk, pourtant, n'en démord pas.
Et, un crime va lui permettre d'enquêter sur les activités du beau-père de Rathbone.
Il ignore, encore, ce qu'il va y trouver mais il sait que la révélation des affaires de cet homme connu et respecté de tous fera grand bruit.
Il sait, aussi, qu'il risque de faire souffrir Rathbone et son épouse.

Heureusement, Monk peut toujours compter sur le soutien d'Hester et sur les excellents conseils de cette dernière.


Comme je l'ai dit, j'étais ravie de retrouver Monk. Cependant, j'aurais mieux fait de lire le tome précédent : Mémoire coupable avant de lire La fin justifie les moyens.
Même si j'ai compris tout ce qui s'est passé dans ce livre, il y a énormément de flashbacks envers le tome précédent et parfois je me suis dit que quelques petites choses m'échappaient peut-être.

Malgré cela, J'ai adoré cette enquête.
Anne Perry montre, une nouvelle fois, que derrière la façade de la société respectable victorienne se cachent les pires secrets et les pires monstres de l'Angleterre.
Comme toujours, le procès prend une grande place dans ce roman et j'aime toujours autant les suivre. On a, encore, affaire à deux grands avocats qui sont aussi de grands orateurs...
Et, Anne Perry nous montre à quel point la mise en scène dans les procès est importante.

Pour moi, La fin justifie les moyens est, donc, un excellent tome de la série William Monk !

Commentaires

  1. Depuis le temps que je me dis qu'il faut que je découvre cette auteure.. J'ai vraiment du retard ^^

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui, je te conseille de lire les premiers tomes qui sont meilleurs que les derniers. Je trouve qu'Anne Perry a un peu de mal à se renouveler.

      Supprimer
  2. Ah super, un autre très bon roman dans la série !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'aime vraiment beaucoup retrouver ces personnages !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11