Hamish MacBeth dans : Petits crimes entre voisins [Tome 9]

 

M. C. Beaton

résumé avis critique photo couverture étang couverture thème eau albin michel avis resumé chronique littéraire

Sympathique

Eh oui, me revoici (déjà) avec un chronique sur un cosy mystery.
Enfin, quand je dis déjà, c'est oui et non. Parce que j'emprunte les Hamish MacBeth à la bibliothèque municipale que je fréquente et que cette série a un succès fou.
Oui, je suis, à chaque fois, deuxième ou troisième, sur la liste d'attente et je regarder régulièrement le site pour voir si les personnes ont enfin rendu leur exemplaire (oui, je suis parfois insupportable). Pour tout vous dire, je suis actuellement dans l'attente de pouvoir (enfin) lire le tome dix.

Mais revenons, à notre Hamish. 
Ce dernier, suite à son dernier meurtre résolu, s'est vu offrir une promotion et un adjoint. Malheureusement, pour Hamish, cet adjoint doit habiter avec lui dans son logement de fonction et ce dernier est une véritable tornade blanche.
Le truc de Willie (c'est le nom de l'adjoint), ce n'est pas la résolution de crimes mais le ménage. 
Hamish se sent, donc, envahi par les odeurs de poudres à récurer et autres produits chimiques. 

Peut-être est-ce pour cela que, Hamish passe ses nerfs sur les nouveaux venus. 
Un jeune couple vivant dans une caravane et qui réclame les droits des "voyageurs" comprenez des gens du voyage sans faire parti de cette communauté. 
Pour Hamish, le jeune couple, Sean et Cheryl, est un couple de fainéants s'accaparant des droits auxquels ils n'ont pas droit justement. 
Hamish veut les chasser mais le reste du village semble les avoir adoptés. 

Pourtant, Hamish trouve qu'ils ont une bien mauvaise influence sur les villageois. Le pasteur perd la foi. Une femme commence à s'habiller en vêtement de grand luxe alors qu'elle n'a pas les moyens de se les payer.
Des vols sont commis. Des femmes se critiquent entre elles. 
Et, un meurtre survient. 

Meurtre que Hamish veut, bien évidemment, résoudre au plus vite. Mais, encore une fois, il va lui falloir toute son ingéniosité pour réussir à comprendre le fin mot de l'histoire. 

J'ai plutôt apprécié ma lecture d'Hamish MacBeth. J'aime beaucoup l'ambiance que M. C. Beaton donne à cette série de cosy mystery et j'adore les personnages. 
Par contre, je dois reconnaitre qu'encore une fois, le meurtre survient bien tard : il faut une centaine de pages pour que nous connaissions le nom de la victime (sauf si vous avez lu la quatrième de couverture). 
Et, le roman ne compte que 238 pages...
Je trouve que, comme à son habitude aussi, M. C. Beaton nous donne une conclusion un peu en-dessous du reste de l'histoire avec un mobile de crime assez peu crédible (selon moi). 
Au final, comme toujours, c'est l'ambiance qui donne le charme à ce tome de la série. L'enquête est un peu en-desssous, et, pour moi, ce n'est pas le meilleur roman de M. C. Beaton. 
Malgré ce bémol, j'ai, tout de même, très envie de lire le tome dix (pourvu qu'il soit vite rendu).

 
Mon avis sur les autres tomes de la série :
Bourreau des cœurs : Tome 10
 
Et si vous voulez lire Agatha Raisin :
Un Noël presque parfait : Tome 18
La kermesse fatale : Tome 19

 

 

Commentaires

  1. Dommage qu'il soit un peu en dessous. J'ai quelques romans de l'auteure mais il faut que je me lance

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est un peu le problème des cosy. Certains livres sont un peu en-dessous...

      Supprimer
  2. C'est cool si tu as aimé ce tome malgré tout. En tout cas, je ne pensais pas qu'il y avait autant de tomes pour cette saga.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je trouve cela dingue le nombre de livres qu'elle a écrit entre Hamish et Agatha mais aussi ces autres séries... Elle est vraiment prolifique.

      Supprimer
  3. Je suis dans les Agatha Raisin en ce moment mais Hamish arrivera ensuite!
    Passe une belle semaine, bisettes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai vu que tu appréciais bien Agatha... Bonne semaine à toi aussi, Bises

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Sœurs de sable

Frangine

L'amitié est un cadeau à se faire