Cyanure


Camilla Läckberg


Photo de couverture Avis Blog Lena Grumbach Actes noirs ISBN 978-2-330-00134-6


4e de couverture :


Quelques jours avant Noël, sa petite amie, Lisette Liljecrona, invite Martin Molin (collègue de Patrick Hedström) à venir passer le week-end avec sa famille sur la petite île de Välo en Suède. 

L’idée ne l’enthousiasme guère et c’est à contrecœur qu’il accepte de l’accompagner. 
Ses appréhensions se voient confirmées lorsqu’il fait la connaissance des Liljecrona. Avec plus ou moins d’élégance, tous s’acharnent à obtenir les faveurs du patriarche dont la fortune s’élève à plusieurs milliards de couronnes. Cette course à l’héritage tourne court lorsque, le soir même, Ruben, déçu et furieux contre les membres de sa famille, affirme les avoir déshérités. 
Gagné par son emportement, le vieil homme meurt soudainement, vraisemblablement victime d’un malaise cardiaque. 

Une tempête de neige fait rage dans la région et les hôtes sont dans l’impossibilité de regagner le continent. Martin prend alors la situation en main et constate que Ruben a été empoisonné
Personne n’a pénétré dans la maison, le meurtrier est donc forcément parmi les convives. En les interrogeant, le jeune policier tente avec peine de démêler les vieilles rancœurs familiales des pistes plus sérieuses. 

Seul Matte, l’un des petits-enfants de Ruben, semble sincèrement affecté par sa mort. Comme tous les moyens de communication avec l’extérieur sont coupés, Martin se retrouve livré à lui-même face à sept suspects. 
Bientôt, un nouveau meurtre est commis
Le cadavre de Matte est retrouvé étendu dans sa chambre, une blessure par balle déchirant sa poitrine… 

Mêlant heureusement les influences de Conan Doyle et d’Agatha Christie, Camilla Läckberg nous offre dans ce spin-off une variation réjouissante et glaçante sur le roman policier classique.


Mon avis :

Un huis-clos charmant à la Agatha Christie !


Après avoir autant aimé La sirène, j'avais très envie de lire un autre roman de Camilla Läckberg. 
Il s'agit d'un très court roman de 157 pages qui a certainement été écrit par Camilla Läckberg comme un conte de Noël et publié spécialement pour cette époque en Suède.

Mais écrire un conte de Noël quand on est auteure de roman policier, c'est forcément spécial. Donc, nous avons le droit en réalité à un court roman policier ne mettant pas en scène Erika Falck et Patrik Hedström mais le collègue de ce dernier.

Martin, donc, se retrouve à un dîner familial où il rencontre la famille complète de sa petite amie et où il se rend compte que toute cette famille vit en demandant sans cesse de l'argent au patriarche Ruben.
Au cours d'un dîner mémorable où celui-ci humiliera chacun des convives en leur rappelant leurs échecs professionnels et les déshéritera, il tombera mort. Bien vite, Martin se rendra compte que de la cyanure a été glissé dans son verre.

Alors quel membre de la famille est coupable ?
Tous se sont vus humiliés et tous ont le même mobile : un besoin profond d'argent !
De plus, quasiment aucun membre de cette famille ne manifeste la moindre peine.

Ajoutez à ce tableau que la neige empêche toute communication avec l'extérieur et que Martin commence les interrogatoires et nous avons un joli huis-clos à la Agatha Christie.
Il est évident que Martin n'a pas la talent de ce grand détective, il ferait plus penser à Hastings mais ce huis-clos est très bien construit et assez réjouissant, je dois le dire.

Camilla Läckberg s'amuse avec ce roman, elle fait même beaucoup de références à Sherlock Holmes et l'enquête tient bien la route même si je dois le dire on se doute un peu de l'issu du roman à mi-chemin de la lecture.

Cela a été une très agréable lecture et je suis contente de garder un bon souvenir de l'écriture de Camilla Läckberg grâce à ce conte de Noël pas tout à fait comme les autres.

Commentaires

  1. J'ai découvert cette auteure avec "la sirène" que j'ai beaucoup aimé. Ici, tu me charmes carrément avec cette chronique.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'avais beaucoup aimé La sirène aussi qui m'avait réconcilié avec cette auteure. Ici c'est plus un conte de Noël : beaucoup plus doux mais très sympathique !

      Supprimer
  2. Ma mère adore cette auteure et puis depuis que mon frère vit en Suède encore plus. Je les lui ai tous offert mais je crois que je n'en ai lu qu'un seul.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui surtout que la Suède est bien mise à l'honneur dans ses romans ! Si tu as l'occasion de lui "emprunter", j'aimerais beaucoup avoir ton avis sur ses romans.

      Supprimer
  3. Coïncidence ! j'ai lu aussi ce livre ces jours ci. Ma chronique paraît demain. Je suis moins enthousiaste que toi sur celui-ci.

    RépondreSupprimer
  4. Je vais de ce pas lire ton avis alors...

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire