La faiseuse d'anges


Camilla Läckberg



Photo de couverture Avis Lena Grumbach Critique Actes Sud Actes noirs ISBN 978-2-330-03210



Mon avis :


Une enquête honnête !



Où se situe ce roman ?


Je l'ai souvent dit suivre l'ordre chronologique des romans policiers / thrillers n'est visiblement pas mon truc. 
C'est ce qui se passe lorsqu'on emprunte des romans policiers au gré de son envie dans les bibliothèques municipales. Heureusement chaque tome se lit separément et ne raconte pas la fin des autres enquêtes.

Le seul problème majeur quand on lit les tomes dans le désordre c'est de suivre la vie privée des personnages et comme ce n'est pas ce qui m'intéresse le plus quand je lis des thrillers : tout va bien.

Mais sachez que ce roman se situe entre La sirène et Le dompteur de lions !


Quelle enquête pour ce roman ?


Le jour de Pâques en 1974, une famille disparaît mystérieusement sans laisser de trace. La table était encore dressée pour le repas lorsque les policiers retrouve la petite dernière âgée d'un an, Ebba errant seule dans la maison vide. 
Même si tous pensent que tous les autres membres de la famille sont morts, l'enquête ne sera jamais résolue, les corps jamais retrouvés.  

L'affaire resurgit sur le bureau de Patrik et des autres membres de la brigade lorsque Ebba revient s'installer sur l’île du drame dans sa maison familiale.
Choix étrange puisqu'elle s'installe avec son époux pour y reconstruire leur vie de couple alors qu'un autre drame vient de les frapper : la perte de leur fils unique.

Et dès qu'ils s'y installent, un incendie se déclare dans leur maison.
Puis, en ôtant le placher de la salle à manger, ils retrouvent du sang coagulé.

Patrik, lui, est vite persuadée que tout est liée dans cette affaire.
Erica se passionne de son côté pour l'année 1974 et le jour de la disparition puisqu'elle veut en faire le sujet de son prochain livre.

Et comme toujours en parallèle et en italique nous découvrons toutes les origines de l'histoire d'Ebba : les vies de sa mère, grand-mère et arrière grand-mère.
Si j'en parle ainsi, c'est que comme souvent ces passages m'ont ennuyé
En fait, je ne comprends toujours pas l'intérêt de tels passages si ce n'est que Camilla Läckberg essaie de nous perdre dans l'enquête en nous noyant de détails insignifiants.

C'est pour moi le gros bémol de ce livre avec la fin : ce qui est un peu plus dérangeant.
La fin m'a semblé un peu trop tiré par les cheveux tout comme les comportements des différents protagonistes de l'histoire.

C'est vraiment dommage parce que je trouvais l'idée de départ excellente : j'aime beaucoup les histoires de secrets de familles qui me rappellent certainement les plus grandes heures des sagas télévisés de l'été. 

Je trouve que la fin n'est pas vraiment à la hauteur du début de l'histoire même si l'enquête tient la route.

Une légère déception donc pour ce roman mais je garde l'envie de lire les romans de Camilla Läckberg car malgré tout ces romans sont addictifs !
 

Et si vous voulez lire un autre livre de Camilla Läckberg :
La cage dorée

Commentaires

  1. J'ai lu tous les précédents tomes de la saga, mais celui ci je raaaaaame pour le finir :(

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah je suis curieuse : qu'est ce qui te déplaît dans celui-ci ?

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11