L'oiseau de mauvaise augure


Camilla Läckberg



Photo de couverture  Avis  Critique Babel Noir ISBN 978-2-330-02867-1 Lena Grumbach Catherine Marcus


Mon avis :

Un roman policier intelligent et addictif !


Comme vous l'avez vous avec mes dernières chroniques, je deviens complètement addicte à Camilla Läckberg.
Et comme vous le savez aussi, je suis nulle pour suivre une série policière dans son ordre chronologique. 

Pour vous situer L'oiseau de mauvais augure, il est entre Le prédicateur et La sirène. Et, il y en a surtout beaucoup d'autres entre ces deux-là que je n'ai pas encore lu ! (Mais, je ne m'en plains pas car les romans de Camilla Läckberg m'emportent complètement à chaque fois et je me réjouis plutôt d'avoir encore à en découvrir de cette auteure.)

J'ai retrouvé Erica, jeune maman et future mariée, s'occupant de sa sœur Anna tout en essayant de préparer son mariage.
Chose pas facile puisque que le futur marié Patrik est très pris par une affaire en cours. 
J'ai adoré toute la partie vie personnelle d'Erica et Patrik parce que pour une fois Erica ne se préoccupe pas de l'affaire de meurtre que Patrik doit résoudre. Et cela fait du bien !
J'avais râlé lors de ma lecture du dompteur de lions car je trouvais Erica insupportable à se mêler de tout, et, ici ce n'est pas du tout le cas.
J'ai retrouvé la Erica attachante et attentive aux autres que j'aime tant !

Du côté de l'enquête, c'est tout aussi positif. Tout d'abord, nous retrouvons une femme tuée en voiture. Un accident en apparence puisque la femme avait un taux d’alcoolémie beaucoup trop élevé
Mais voilà, tous s'accordent à dire la même chose : cette femme ne buvait pas une goutte d'alcool. 
Et Patrik se rappelle vite d'une affaire similaire.

Et pour ajouter à tout cela, une télé-réalité s'installe en ville ! Des jeunes gens tous un peu perdus à leur manière cohabitent ensemble et se voient confier un métier. Certains travailleront dans une boulangerie et d'autre seront à la caisse de supermarchés.
Tous sont avides de célébrité et connaissent par cœur les codes des télés-réalités. 
À la suite d'une soirée très arrosée, tous les candidats s'en prennent à une concurrente qui se fait surnommer "Barbie". Notre commissariat est obligé d'intervenir pour les séparer.
Et, le lendemain, Barbie est retrouvée morte.

Notre commissariat est donc en ébullition suite à ses deux affaires. 
J'ai beaucoup aimé ce roman. J'ai trouvé que Camilla Läckberg avait apporté un soin particulier à ses personnages. 
J'ai beaucoup aimé tous les passages concernant la télé-réalité : on retrouve les personnages formatés que nous connaissons et c'est assez drôle je dois dire. J'ai beaucoup aimé que l'auteure critique plus la production de ces télés réalités que les candidats. On a l'impression qu'elle les traite même avec tendresse et c'était très agréable à lire.

J'ai donc beaucoup aimé ce roman ! Si je dois émettre un bémol c'est que j'avais compris assez vite la fin de l'histoire. Le coupable m'a semblé assez évident ! Malgré cela, j'ai beaucoup aimé lire ce livre. Je trouve que l'écriture de Camilla Lâckberg est particulièrement fluide dans ce roman.
 

Et si vous voulez lire un autre livre de Camilla Läckberg :
La cage dorée

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Pass sanitaire et Bibliothèques : Pourquoi je suis en colère

L'age d'or [Tome 1]