Le bleu de tes yeux


Mary Higgins Clark

photo de couverture avis critique albin michel 

Bof !

Il y a quelques mois, je vous parlais de La mariée était en blanc,  un livre écrit par Mary Higgins Clark et Alafair Burke. Dans ce livre, nous avions une jeune femme, Laurie Morgan, à la tête d'une émission de télévision qui retraçait les histoires de disparition non résolues.

J'avais plutôt apprécié ce livre malgré les défauts qui sont récurrents à Mary Higgins Clark.

Et, j'avais donc envie de découvrir le premier tome de la série des "Laurie Morgan". Première surprise : ce premier tome a été uniquement écrit par Mary Higgins Clark ! Je m'étais imaginée que cette série de roman avait été entièrement co-écrit. 
Ce n'est donc pas le cas.

Deuxième surprise : le premier tome commence par le meurtre de l'époux de Laurie Morgan. On avait des allusions dans La mariée était en blanc à ce drame... mais je ne pensais pas qu'on le vivrait dès les premières pages.

Nous passons pourtant assez vite sur ce drame pour revoir Laurie Morgan quelques années après le meurtre de son époux.
Laurie est donc une productrice de télévision et a l'envie de créer une émission retraçant les histoires de crimes non résolues. 
Elle choisi pour cela le meurtre d'une femme commis dans la maison familiale alors que sa fille, son nouvel époux et trois des amies de sa fille sont présents.

Tous ont été soupçonné d'avoir commis le meurtre car tous avaient une bonne raison de tuer cette femme.

Il faut dire que cette mère de famille n'était pas un parangon de vertu ! Loin de là !
Betsy puisque c'est le nom de cette femme trompait son époux... avec le meilleur ami de ce dernier. Elle n'hésitait pas à donner des pots de vin à des écoles prestigieuses pour servir ses intérêts au détriment des amies de sa fille. Et, elle utilisait ses charmes pour tirer des bénéfices...

A la fin de ce livre, je n'en pouvais tout simplement plus ! Je ne sais pas comment Mary Higgins Clark a ou écrire un livre avec tant de personnages caricaturaux et aussi noirs. 
Je vais spoiler l'histoire donc ne lisez pas si vous voulez lire ce roman mais on se rend compte que Betsy a : 
  • Trompé son mari sans qu'il le sache (car elle l'a parfois trompé avec le consentement de celui-ci)
  • Laissé son époux violer sa fille
  • Demandé des détails à son époux sur "le comportement" de sa fille lors de ses viols
  • Couché avec un homme pour pouvoir l'escroquer (avec la bénédiction de son époux donc)
  • Humilié gratuitement une des meilleures amies de sa fille
C'est très très lourd. J'ai eu tout au long de ma lecture l'impression que Mary Higgins Clark cherchait à noircir sans cesse cette femme tout en rendant pathétique tous les autres protagonistes.
La découverte du coupable m'a fait rire jaune. Je me suis juste dit : Sérieusement ?

Et comme si cela ne suffisait pas, nous avons en fil rouge du roman, le meurtrier de l'époux de Laurie Morgan qui ressurgit et qui veut tuer Laurie, puis son fils. Dans cet ordre. Car ce meurtrier est méthodique. Ainsi, il a l'occasion de tuer le fils de Laurie mais non il attendre de tuer Laurie. Ce qui est très pratique pour l'arrêter avant qu'il tue qui que ce soit.

Bref, ce roman est vraiment un ramassis de clichés ! Je ne peux que trouver dommage qu'une auteure de ce talent ne cherche qu'à écrire le plus rapidement possible au lieu de sortir un bon roman policier !



Pour lire d'autres chroniques sur cette série :

Commentaires

  1. J'ai lu ce livre et enfaite en lisant ta chronique je n'arrive pas à me souvenir de si j'avais aimé ou pas cette lecture en vrai j'en ai aucun souvenirs.
    Pour autant la saga Suspicion est une série policière que j'apprécie plutôt sans pour autant être des lectures marquantes.
    Bon weekend

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'avais plutôt aimé la mariée était en blanc. C'est vrai que les personnages principaux sont plutôt sympathiques. Le problème de ce roman c'est que la victime du meurtre est beaucoup trop noircie...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11