Le carnet des rancunes

 

Jacques Expert

Le carnet des rancunes par Expert critique avis résumé image de couverture chronique littéraire avis résumé image couverture rouge déception 

 

Pas totalement convaincue

Vous vous en rappelez, peut-être, il y a quelques mois j'avais adoré : Plus fort qu'elle. Un thriller vraiment bien écrit que j'avais adoré lire.
Je l'avais même dévoré en quelques heures tant il m'avait plu.

C'est, donc, avec envie que j'ai choisi de lire Le carnet des rancunes, le nouveau roman de l'auteur français Jacques Expert.

Le début était drôle et acide.
J'ai beaucoup aimé.
Sébastien est à l'aube de ses cinquante ans et, depuis tout petit, il rédige son carnet des rancunes. Comprenez que chaque personne qui lui a fait une crasse est noté dans son petit carnet rouge. 
Oh oui, vous pouvez le penser et le dire, Sébastien est un grand rancunier. Il n'oublie rien. Ne vous tachez pas, il risquerait de se venger... bien des années après...

Car, le jour de ses cinquante ans, Sébastien n'a plus qu'une idée en tête : se venger de chaque personne inscrite sur son carnet. 
De son ancien voisin à son ex-femme, Sébastien réclame vengeance. Et, il veut que les gens sachent qu'ils se vengent d'eux. 
Sébastien est rancunier et est parfois cruel.
Il relit son carnet comme pour se monter la tête envers les personnes qui l'ont humilié. Il réfléchit à la meilleure manière de les détruire. 
Et, parmi toutes ces personnes, Sébastien nous le dit : une mérite la mort. 
On ne sait pas encore ce que cette personne lui a fait. On sait juste que Sébastien veut la tuer. 

Le carnet des rancunes commence bien, comme je le disais. Sébastien est un français moyen qui reste assez secret avec ses collègues et amis. 
On sait qu'il a la rancune tenace. 
On sourit de ses petites vengeances. On se dit que certains l'ont bien mérité. On rit beaucoup et on se questionne sur cette personne qui Sébastien veut tuer.

Malheureusement, je trouve que le côté répétitif des vengeances finit vraiment par lasser j'ai trouvé que ce roman n'était pas si hâletant que cela.
En plus, j'avais deviné une bonne partie de l'histoire (pour ceux qui ont lu le livre, j'avais compris l'histoire autour de Dominique) qui est une ficelle assez souvent utilisée chez les auteurs contemporains je trouve et cela m'a, donc, un peu gâché la fin du livre.
J'aurais aimé être surprise et je ne l'ai pas été.
Je suis, donc, un peu moins convaincue par Le carnet des rancunes que je ne l'avais pas été par Plus fort qu'elle et je dois dire que je suis ressortie déçue de ma lecture.

Commentaires

  1. Il aurait pu me plaire mais si les vengeances donnent un côté répétitif alors je vais passer mon tour. Après, il va falloir que je découvre mieux cet auteur car j'ai lu que de lui "La théorie des six" que j'ai moyennement aimé.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. AH, pas lu. J'ai lu Le jour de ma mort qui m'a moyennement convaincu. Je m'attendais à mieux. Du coup, je vais faire une pause concernant les livres de cet écrivain.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je relis Persuasion

Jane, un meurtre suivi d'Une partie rouge

Dôgen : maître Zen