Rouge : Histoire d'une couleur

 

Michel Pastoureau

avis essai critique résumé photo couverture image rouge histoire des coulleurs

Très intéressant


Pendant le premier confinement et ceux qui ont suivi, pendant mes journées de télétravail, en bref, à chaque fois que je me retrouve à travailler devant mon écran, j'écoute les conférences donnés par Michel Pastoureau.
Ce dernier est un historien spécialistes des blasons, des animaux et des couleurs du Moyen Age. Et, j'adore l'entendre.
Je trouve que c'est un grand pédagogue qui explique vraiment très bien tous ces sujets.
Il a, en plus, un manière de parler qui nous tient bien éveiller.
En bref, c'est un homme que je trouve très interessant.

Pour ceux qui ne le connaissent pas, je vous renvoie à cette vidéo où il explique la symbolique médiévale.

Sur youtube, vous trouverez énormément de vidéos de cet historiens et je ne peux que vous encourager à l'écouter ou à le lire.

Car, c'est bien d'un livre que je vais vous parler aujourd'hui. Dans la bibliothèque dans laquelle je travaille, nous avons un fonds "Histoire de l'art" et c'est dans celui-ci que j'ai pioché le livre Rouge : histoire d'une couleur.

Dans cet essai, Michel Pastoureau fait, donc, un panorama de l'utilisation et de la symbolique du Rouge dans l'Europe du Moyen Age.
Michel Pastoureau, le dit en préambule : son livre se consacre quasi uniquement à ce cadre géographique et temporel. 
En effet, il ne peut pas être un spécialiste de tout et il préfère nous parler de ce qu'il connait parfaitement et c'est une démarche très louable (je trouve). 

J'ai trouvé ce livre vraiment très intéressant et très facile à lire. Michel Pastoureau sait écrire aussi bien que parler et jamais je ne me suis ennuyée en lisant Rouge.
J'ai beaucoup appris sur la symbolique dans la peinture mais j'ai aussi beaucoup aimé (on ne se refait pas) sa façon de parler des contes et, en particulier, du Petit Chaperon Rouge. 
Si vous êtes comme moi, vous avez sans soute entendu que le rouge de ce chaperon symboliser le premier acte sexuelle de la jeune fille. 
Michel Pastoureau revient sur cette interprétation (je n'en dis pas plus) et la remet en perspective. Encore une fois, avec son immense culture, il arrive à nous faire voir le petit chaperon rouge au-delà de cette interprétation et je l'ai trouvé très crédible.
Je suis contente d'avoir lu une autre interprétation car lors de mes cours de littérature, mes professeurs présentaient la version "sexuelle" en la prenant pour acquise. 

En bref, et comme vous le voyez, j'ai vraiment apprécié ma lecture de Rouge :Histoire d'une couleur et je compte bien en lire d'autres prochainement.

Si vous connaissez et avez lu Michel Pastoureau, n'hésitez pas à m'en parler en commentaires.

Et, si vous avez envie de lire :

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Le tango du disparu (Roman graphique)

Mes mauvaises pensées

Hamish MacBeth dans : Petits crimes entre voisins [Tome 9]