7 Shakespeares [Tome 5]

 

Harold Sakuishi

image critique avis résumé photo couverture manga décevant tome cinq identité de Shakespeare

Décevant

Eh oui, me voici de retour avec une chronique concernant le tome cinq de la saga Seven Shakespeares.
Vous le savez, je suis toujours un peu dubitative concernant ce manga mais comme il est en six volumes, qu'il se lit vite et qu'il est disponible à la bibliothèque municipale que je fréquente, j'ai continué de lire tome après tome 7 Shakespeares.

Eh bien, ce tome cinq a fini par me convaincre que ce manga n'était pas du tout pour moi. 

Nous sommes toujours en compagnie de notre duo de garçon dans leur jeunesse. William et John cachent toujours leur catholicisme dans un pays où les catholiques sont pourchassés. 
Et Harold Sakuishi fait apparaitre dans son manga Anne Hathaway. Celle qui sera l'épouse du dramaturge.

planche Anne Hathaway grande méchante de l'histoire image planche manga identité de William Shakespeare vérité sur son mariage et autres secrets

 
Et, encore une fois, Harold Sakuishi ne fait pas les choses à moitié lorsqu'il écrit un personnage.
Autant, la jeune chinoise, Li, présente dans les trois premiers tomes, était parée de toutes es vertus, autant Anne Hathaway sera la grande méchante de ce tome cinq.
Du subterfurge utilisé pour se faire épouser de William Shakespeare à son comprtement vis à vis de son époux, Anne Hathaway semble être un véritable démon.

image planche bande dessinée manga avis chronique littéraire littérature anglaise résumé conseils lectures

Et, vous le comprenez en me lisant, cela m'a lassée.
Je n'ai pas accroché à ce tome du tout. Il oscille entre des redites du tome IV (les persécutions faites aux catholiques), des passages "pauvres malheureux William Shakespeare qui se fait piéger par une femme malveillante" et des redites du tome cinq lui-même !
Eh oui : des passages du début du tome cinq se retrouvent une vingtaine de pages plus tard alors merci Harold Sakuishi de penser à ma mémoire de poisson rouge mais je te l'assure : j'ai tout de suite compris que ces pages étaient du simple remplissage.
Remplissage : le mot est lâché. 
J'ai eu l'impression que ce tome cinq ne servait à rien ou quasiment à rien. 
Je n'ai donc pas apprécié ma lecture et j'ai vu que ma bibliothèque municipale ne possédait pas le tome six et comme je ne compte pas l'acheter... l'aventure 7 Shakespeares s'achève pour moi ici sans le moindre regret.
Ce manga m'aura vraiment laissé la plupart de temps de marbre et je l'abandonne donc,...

Si vous avez lu ce manga, n'hésitez pas à me le faire savoir en commentaires et même à me spoiler le tome 6. 
 
Pour lire mes autres chroniques :
Tome 3
Tome 4   

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Rouge : Histoire d'une couleur

La clinique du Docteur H.