De si bons amis


Joyce Maynard


photo de couverture avis critique philippe rey


Un superbe portrait !


Je continue ma découverte des romans de Joyce Maynard et je suis de plus en plus enchantée par l'univers de cette auteure.

Dans ce roman, nous faisons connaissance avec Helen, une âme en peine.

Elle a vécu une enfance difficile avec une mère alcoolique, un divorce houleux qu'elle n'avait pas vu venir et la perte de la garde de son fils unique.

En effet, lorsque Helen a divorcé, elle avait la garde de son fils. Ils étaient fusionnels. Elle lui lisait des histoires et gagnait sa vie en étant photographe.
Son fils est curieux de tout et est toute la vie de Helen.

Malheureusement, Helen va prendre une mauvaise habitude : celle de boire un verre ou deux verres de vin (parfois  mêmeune bouteille), chaque soir lorsque son fils s'est endormi.
Son fils ne sait pas qu'elle boit et le sort va s'acharner lorsque le fils d'Helen aura une crise d'appendicite en pleine nuit.

Helen l'emmène d'urgence à l'hôpital mais la police l'arrête. Elle était sous emprise de l'alcool. Tout s’enchaîne et elle perd la garde de son fils. 

C'est, à ce moment là, qu'elle rencontre Ava et son époux. Un couple riche. Ava est en fauteuil roulant et prend sous son aile Helen.
Helen va se confier à elle. Elle va lui raconter sa vie et Ava et son époux vont l'inviter de plus en plus souvent.

Mais Helen va aussi perdre le peu d'amis qui lui restait. Oui, elle va ne voir que par Ava et son époux. Elle passera quasiment tout son temps avec eux.

Mais ce couple fortuné est-il vraiment ce qu'il parait et veulent-ils réellement le bien de Helen ?
Helen ne se pose pas la question mais son tout nouveau petit ami, Eliott, oui !
Et, d'ailleurs Ava et son époux n'aime pas Eliott. 
Parce qu'ils ont peur que Helen leur échappe peut-être ?


Ce roman est formidable.

Joyce Maynard nous offre le portrait d'une femme, Helen, qui a un immense besoin d'être aimée. Elle s'est tant prise de coups dure qu'il est difficile de ne pas ressentir d'empathie pour ce personnage. 
Lorsqu'elle est "secourue" par Ava et son époux Swift, on est tout d'abord sous le charme de ce couple fortuné et gentiment excentrique.

Puis, au fil de la lecture, un sentiment de malaise nous envahit.
On sent qu'il y a quelque chose de "pas normal" dans cette relation. On a l'impression que ce couple nous cache quelque chose.

L'ambiance devient lourde. Angoissante même.

On se demande où est tombé Helen.

Comme je le disais, ce roman est formidable car il nous fait passer par un panel d'émotions contradictoires.
J'ai adoré suivre la vie d'Helen. Je me suis attachée à personnage perdue. 

J'ai refermé ce livre avec regrets et c'est toujours bon signe quand c'est le cas ! J'ai adoré ce roman ! Tout simplement !
 

Commentaires

  1. C4est super que tu ais trouvé une auteure avec laquelle tu passes un très bon moment !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens d'en lire un autre et cela confirme que j'aime vraiment cette auteure

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11