Recherche jeune femme aimant danser


Mary Higgins Clark


photo de couverture avis critique livre de poche Christian Broutin Albin Michel traductrice : Anne Damour


Du Mieux !


Je sais. Je sais. Je sais.
Je n'arrête pas d'être déçu à la fin de mes lectures des romans de Mary Higgins Clark et pourtant je la lis toujours.

Que voulez-vous ? J'aimais tellement Mary Higgins Clark que je ne peux m’empêcher de vouloir découvrir une nouvelle histoire que j'aimerais. 
La deuxième raison est que je prends tout le temps souvent le train et que lire Mary Higgins Clark dans le train c'est l'idéal (oui, parfois les gens sont bruyants dans le train et je suis souvent fatiguée dans les transports et que lire Proust dans les transports en commun c'est impossible alors que lire Mary Higgins Clark c'est reposant).
La troisième raison est que j'ai trouvé : Recherche jeune femme aimant danser dans une boîte à livres et que je voulais le lire rapidement pour le remettre ensuite.

Oui, je me justifie beaucoup, je le sais aussi !

Mais que raconte ce roman ?

Erin et Darcy, deux amies quasi inséparables se décident à répondre aux petites annonces de rencontre pour aider une amie à réaliser un reportage.
Ah oui : le livre a été édité en 1991 pour la version française donc pas de Meetic, de Tinder ou autre,... Non, les jeunes femmes répondent par lettre aux petites annonces des journaux papier.
Ce que j'ai trouvé assez rafraîchissant en fin de compte !

Malheureusement pour Erin, elle va répondre à la petite annonce d'un tueur en série. Un homme qui tue depuis quinze ans des jeunes femmes et qui laisse leur corps avec une basket sur un pied et une jolie chaussure de soirée sur l'autre pied.
Erin va donc rapidement disparaître et Darcy (quel nom superbe !) va essayer de la retrouver en se mettant elle-même en gros danger.

Eh bien, je dois dire que j'ai été assez convaincu par ce roman. Le personnage de Darcy et quelques autres personnages secondaires sont assez attachants. 
On est assez bien baladé et on se demande pendant un bon bout de temps qui est l'assassin. Il y a une forte tension qui se dégage du roman et j'avais hâte de connaître le fin mot de l'histoire.

Alors, bien sûr, Mary Higgins Clark écrit parfois des pages pour que le livre soit un peu plus gros c'est à dure qu'elle ne peut s'empêcher de mettre des intrigues qui n'ont rien à voir dans l'histoire principale dans ce roman et qu'elle va nous raconter la vie du moindre personnage de ce livre mais dans l'ensemble le roman reste assez agréable à lire.

Ce n'est pas le roman passionnant auquel je vais penser toutes les nuits mais il tient la route et je ressors de ma lecture plus ou moins conquise.
Et, pour une fois, je n'ai pas l'impression que Mary Higgins Clark a été poussé par son éditeur pour pondre un roman supplémentaire qui va se vendre à des millions d'exemplaires simplement grâce à son nom.

Commentaires

  1. Un peu dommage. Peut etre qu'à force tu arriveras à en trouver un comme tu les aimes !

    RépondreSupprimer
  2. J'ai lâché l'affaire avec cette autrice, que j'ai pourtant lu pendant des années.
    Je crois que celui-ci m'avait plutôt bien plu, mais je n'en garde pas un grand souvenir.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je crois que c'est un peu le problème : vite lu et vite oublié !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Les liaisons dangereuses

Rouge : Histoire d'une couleur