Blacksad : L'enfer, le silence [Tome 4]

 

 Díaz Canales et Guarnido

avis image couverture avec du bleu et de l'eau bande dessinée BD

Excellent !

À peine fini le tome trois des aventures de Blacksad, j'ai eu envie de découvrir le tome quatre : L'enfer, le silence. 
Et sitôt ouvert, je l'ai dévoré.

Blacksad est à la Nouvelle Orléans (eh oui, fini Las Vegas).
C'est, donc, cette fois à l'univers du jazz que Díaz Canales s'attaque. Et, Blacksad est, donc, appelé par un producteur de musique, Faust, pour retrouver Sebastian. 

Sebastian est un musicien, bientôt père de famille, qui a sombré dans la droque.et Faust a bien peur que Sebastian soit mort. 

De notre côté, nous voyons quelques images de ce magicien disparu et le moins qu'on puisse dire c'est que Sebastian est bien mal au point. 
Il peut à peine travailler et ne semble pas pouvoir faire deux pas sans se droguer. 

avis critique résumé photo covuerture image photo planches

 
Blacksad lui, essaie, tant bien que mal de déméler les noeuds de cette affaire hors norme. 
Hors norme, car l'ancien détective privé engagé par Faust, essaie tout bonnement de tuer Blacksad. 
Eh oui, notre matou préféré n'a vraiment pas de chance dans ses enquêtes. 
Chacune d'entre elles semblent vouloir le mener à la mort. 

Comme je vous l'ai dit, en préambule, j'ai adoré ma lecture de ce tome quatre. Je trouve que l'histoire est excellente et vraiment très touchante. 
L'intrigue policière est mieux menée (je trouve) que dans le tome précédent et comme toujours je trouve que le travail du dessin est vraiment réussi. 

Je vous laisse découvrir le travail sur les ombres dans cette très jolie planche :

image photo couverture bande dessinée bd avis résumé photo image


Guarnido fait vraiment un excellent travail de dessinateur dans cet album et j'en ai pris pleins les rétines.
J'ai aussi apprécié que quelques planches soient moins sombres qu'à l'accoutumée. Bien sûr, l'univers de Blacksad reste sombre mais j'ai trouvé que certaines planches étaient un peu plus légères et cela m'a fait plaisir de quitter pendant quelques cases la noirceur de l'histoire. 

L'enfer, le silence est vraiment une réussite et j'irai même jusqu'à dire qu'il est, pour le moment, mon tome préféré de cette série.
 
Envie de lire :

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je relis Persuasion

Jane, un meurtre suivi d'Une partie rouge

Dôgen : maître Zen