A la recherche d'Alice Love

 

Liane Moriarty 

avis critique résumé Albin Michel literrature anglaise australienne image photo de couverture roman contemporain

Excellent !

J'ai découvert les romans de Liane Moriarty assez récemment avec Petits secrets, grands mensonges et Le secret du mari et j'ai adoré ces deux romans. 
Je n'ai, donc, pas hésité longtemps avant d'emprunter A la recherche d'Alice Love. 

Le début de ce roman m'a rappelé un livre de Sophie Kinsella où une héroïne oublie une partie de sa vie et se découvre quasiment une autre personnalité.
C'est bien ce qui arrive à Alice Love : après un coup sur la tête, Alice se réveille en ayant l'impression d'avoir 29 ans...
Erreur : Alice va bientôt fêter ses 40 ans. 
Et, Alice n'est pas au bout de ses surprises : elle se découvre trois enfants, et, elle se rend compte que son époux et elle vont bientôt divorcer et qu'ils se déchirent réellement sur la garde de leurs enfants.
Alice voit aussi que la relation entre elle et sa sœur n'est plus au beau fixe et qu'elle s'est éloignée de toutes ses amies. 
En réalité, tout sa vie semble tourner autour de Gina : une voisine et amie dont elle ne garde aucun souvenir.

Comme vous le voyez, Alice ne sait plus où elle en est et ne comprend pas ce qu'elle est devenue. L'image que lui renvoie ses proches est celle d'une garce égocentrique. 
Comment a t-elle pu devenir cette femme ?
C'est ce qu'Alice va tenter de comprendre.


J'ai adoré ce roman car il est beaucoup plus profond que peut nous le laisser penser le préambule. On découvre un personnage principal perdant la mémoire et on se dit : "bon, l'héroïne retrouve sa véritable personnalité et va réparer les erreurs qu'elle a pu faire depuis ses dix dernières années". 
Mais non !
Liane Moriarty va plus loin que cela et décrits des personnages nuancés qui ne jamais ni bons ni mauvais. 
Le personnage de Gina en est l'exemple parfait : pendant les 3/4 du roman, on se dit que ce personnage a emmené Alice vers "le côté obscur de la force", puis, on se rend contre que la vérité n'est pas aussi simple. 
Eh oui, parce qu'Alice ne cesse d'entendre son histoire racontée par les autres, et, par conséquent elle reçoit une image biaisée.
Sans ses souvenirs, Alice est une coquille vide et se fait influencer.
A la recherche d'Alice Love est, donc, un livre très nuancé que j'ai pris plaisir à lire.
J'ai adoré suivre l'histoire d'Alice et des personnages secondaires de ce roman. La sœur d'Alice, Elisabeth, est également un très beau personnage, très bien écrit. 
Encore une fois, Liane Moriarty ne cède pas à la facilité et nous donne une vision complète de ce personnage.
C'est vraiment ce qui fait la forte de cette auteure : elle créé de jolis personnages très humains qui nous ressemblent. 
Vous le comprenez en lisant ma chronique : j'ai adoré ce roman et j'aime, de plus en plus, cette auteure.

Mes autres chroniques :

Commentaires

  1. Ah super de voir que tu as passé un très bon moment avec ce roman

    RépondreSupprimer
  2. J'ai beaucoup aimé la lecture de ce roman, bien écrit et dont l'histoire nous rappelle qu'il y a toujours plusieurs versions de la même histoire suivant le ressenti de chacun.
    Passe un bon week-end, bisettes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tout à fait ! C'est ce que j'ai aimé. tout d'abord, on se dit que la narratrice s'est conduit comme une garce envers tous ces personnages et ensuite on comprend ce qu'elle a ressenti et le pourquoi. J'ai adoré ce mini-retournement de situation. Franchement, j'ai trouvé Liane Moriarty très intelligente dans toute l'écriture de ce livre !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je relis Persuasion

Jane, un meurtre suivi d'Une partie rouge

Dôgen : maître Zen