Le prieuré de Crest

 

Sandrine Destombes

avis critique résumé photo couverture image chronique littéraire critique du livre le prieuré de crest


Un peu déçue

J'ai choisi de lire ce livre en raison de son auteure. 
Et oui, j'avais eu l'occasion de lire Madame B de Sandrine Destombes et c'est un roman que j'avais beaucoup aimé. 
J'avais, donc, très envie de la redécouvrir dans un autre livre. 

Le prieuré de Crest est un thriller qui commence avec un banal contrôle routier. 
Benoît, le sous-lieutenant, a repéré une voiture et décide de l'arrêter. A l'intérieur : une mère et sa fille. 
Tout semble normal mais la petite fille se met à parler et à dire au policier que celle qui se fait passer pour sa mère n'est pas sa mère et qu'elle veut rejoindre sa vraie mère. 
Devant les dénégations de la femme, Benoît lui demande de sortir du véhicule mais la conductrice redémarre violemment et fini par se tuer au volant. 
La petite fille, elle, est plongée dans le coma. 

Au cours de la même journée, un homme est retrouvé mort avec d'étranges marques sur le front. 
Les deux affaires sont-elles liées ?
Benoît se le demande et est ravi de voir débarquer ceux qu'il appelle "les experts". Des vrais investigateurs qui grâce à leurs techniques vont essayer de comprendre ce qui a causé la fuite de la conductrice et le meurtre de l'homme. 

Et, inutile de vous le dire : Benoît n'est pas au bout de ses surprises.

J'ai trouvé que le personnage de Benoît et des experts étaient bien écrits et très sympathiques. J'ai aussi trouvé que le début du roman était passionnant. 
On est envoyé sur des fausses pistes très rapidement. C'est vraiment bien fait et bien écrit. 

Malheureusement, le reste de l'histoire est un peu plus "plan-plan". L'équipe patauge. On commence à comprendre un peu les ressorts de l'intrigue.
Il y a des rebondissements qui m'ont fait sortir de l'histoire tant ces rebondissement m'ont paru complètement improbables. 
Les scènes d'action sont, selon moi, assez ratées.
Et, surtout l'intrigue est vraiment tirée par les cheveux. 
Tout ceci fait que ma lecture fut très laborieuse car soit je m'ennuyais soit je me demandais comment cela pouvait être possible.

Je ressors, donc, de ma lecture très déçue. Je m'attendais à mieux en lisant le début du roman. Je sais que le livre de Sandrine Destombes : Les jumeaux de Piolenc a été un véritable succès critique et public et j'espère, donc, le lire bientôt et l'apprécier davantage que Le prieuré de Crest.
 
Envie de lire d'autres livres de Sandrine Destombes ?
Madame B. 
Le dernier procès de Victor Melki : chronique à venir

Commentaires

  1. Aïe... C'est dommage que tu ressortes déçue par ce livre. En tout cas, cette histoire d'enlèvement m'intrigue.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'avais adoré Madame B mais là cela m'a laissé un peu trop tiré par les cheveux.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Cet été-là

Les jeux des garçons

Nid de guêpes