Des vents contraires


Olivier Adam

photo de couverture avis critique chronique éditions de l'Olivier

Un livre d'une grande douceur !

Cela faisait un petit moment que je n'avais pas lu de romans d'Olivier Adam mais j'entends et lis toujours régulièrement des critiques élogieuses sur cet auteur.
Un peu par hasard, j'ai choisi d'emprunter : Des vents contraires sans lire le résumé.

Le début du roman fait penser à d'autres livres d'Olivier Adam.
Le personnage principal, Paul, a décidé de déménager pour repartir vers sa famille.
Paul a deux enfants et la petite dernière Manon a bien dû mal à accepter ce déménagement. Elle dit une chose à son père : si ils partent, jamais sa maman ne pourra les retrouver.

Car, il y a une grande absente dans ce roman : la mère des enfants, l'épouse de Paul : Sarah.

Paul sait une seule chose : Sarah est partie et n'est jamais revenue. Il en a fait des recherches, il a signalé sa disparition et il a questionné la famille de Sarah.
Quasiment tous pensent que Sarah est partie avec un autre parce qu'elle en avait assez de sa vie.
Tous pensent ça.
Tous sauf Paul et son fils.

Les deux pensent la même chose : Sarah ne serait jamais partie en abandonnant ses enfants. Mais si elle n'est pas revenue alors... cela signifie que Sarah est morte.

Les deux possibilités sont aussi cruelles l'une que l'autre.
Aucune des possibilités ne laisse la place à l'espoir.

Alors Paul part, avec ses deux enfants, ou plutôt Paul revient chez lui, près de son frère. Il va tenter de se réapproprier sa vie et de se reconstruire.
Même si Paul le sait... rien ne sera jamais plus facile.


J'ai beaucoup aimé lire ce roman. Comme je l'ai dit, au début de ma chronique, ce roman est un livre d'une grande douceur. J'ai beaucoup aimé retrouvé l'écriture d'Olivier Adam qui sonne toujours aussi juste.
L'absence, l'incertitude, l'amour, la famille sont les quatre grands thèmes au cœur de ce roman et ils sont traités très délicatement.
Olivier Adam montre que même si la vie est imparfaite, il faut garder un peu d'espoir.
Encore une fois, c'est un très joli livre que je viens de refermer.


Les autres romans d'Olivier Adam :
Falaises

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11