Casanova et la femme sans visage


Olivier Barde-Capuçon



Divertissant !

Je vous avais déjà parlé d'Olivier Barde-Cabuçon dans une précédente chronique.
Ayant aimé cette enquête policière du XVIIIe siècle, j'ai décidé d'emprunter un autre roman de cet auteur à la bibliothèque municipale.

Comme d'habitude, je mélange les tomes des séries de romans policiers. J'avais lu le tome VI (Le moine et le singe-roi) de la série du "Commissaire aux morts étranges" et pour poursuivre ma découverte d'Olivier Barde-Cabuçon, j'ai emprunté le premier tome de la série.

 J'ai donc redécouvert notre commissaire aux morts étranges à travers ce premier tome de l'histoire. Figurez-vous que notre commissaire, Volnay, a obtenu cet étrange emploi auprès de Louis XV après avoir sauvé la vie de ce dernier.
Rien que ça !

Mais Volnay semble un peu regretter son geste. Oui, le moins qu'on puisse dire c'est que Volnay n'aime pas Louis XV.
Il n'aime ni la manière de régner ni la vie personnelle du roi. Louis XV passant la majorité de son temps auprès de très jeunes prostituées.

Dans ce tome, une femme est retrouvée morte. Cette dernière n'a plus de visage et pour couronner le tout le coureur de jupons le plus célèbre (j'ai nommé Casanova) était sur les lieux du crime.

Volnay est donc envoyé pour élucider ce crime.

Pour cela, il va avoir besoin, à son plus grand désarroi, de ce même Casanova. 

Et pour déjouer, les complots politiques, il va demander de l'aide à une de ses amies dont il est amoureux. Comble de malchance, Casanova a jeté le dévolu sur cette jeune femme.

J'ai lu avec plaisir ce premier tome de la série du Commissaire aux morts étranges. On est plongé dans les complots politiques et j'ai également apprécié tout le côté historique de ce roman policier.
Enfin, le personnage de Casanova, un personnage haut en couleur, donne une petite touche d'humour au livre.
Je mettrai quand même quelques bémols à cette histoire : j'ai trouvé quelques longueurs dans ce premier tome avec pas mal de passages dont on aurait pu se passer.
Enfin, la fin du tome, m'a paru un peu hors de propos pour ne pas dire complètement ridicule. Pour moi, l'histoire d'amour et le triangle amoureux entre les trois protagonistes est le vrai point faible du roman.
On pouvait très bien s'en passer !

Malgré ces bémols, j'ai lu avec plaisir ce roman et je compte bien continuer cette série !

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Pass sanitaire et Bibliothèques : Pourquoi je suis en colère

L'age d'or [Tome 1]