Le moine et le singe-roi : une enquête du commissaire aux morts étranges


Olivier Barde-Cabuçon



Photo de couverture Actes Sud Avis Chronique Critique ISBN 978-2-330-07538-5


Mon avis :

Un policier historique qui vaut le détour !



En commençant ma lecture de ce roman policier se déroulant, au XVIIIe siècle, sous Louis XV, je me suis demandée si j'avais déjà lu des polars se passant à cette époque ou plus loin dans le passé.
Si c'est le cas, ils ne m'ont pas marqué car je n'en ai aucun souvenir*.
J'étais, donc, bien curieuse de découvrir un roman policier où les méthodes étaient forcément différentes des policiers contemporain ou même de ceux du XIXe siècle.

J'ai, donc découvert le moine : un personnage intéressant surnommé le commissaire aux morts étranges. Et, nul doute qu'il mérite ce surnom puisque le meurtre d'une femme dans les jardins carrés de Versailles vient chambouler la vie de la cour.

Et, le moine ne va pas se faire que des amis car parmi les suspects, nous trouverons : un peintre de la cour ainsi que le chirurgien du roi. Pire, en fouillant dans la vie de la victime, il va découvrir que le meurtrier pourrait bien avoir un lien avec une maison de tolérance
Dans cette maison, les hommes signent un contrat où les femmes peuvent les dominer à l'abri de tous les regards.

Vous l'aurez compris : c'est un roman policier assez drôle qui nous fait entrer de plein pied dans les mœurs de la cour.
Je dirais même que l'enquête policière est plus un prétexte qui nous permet surtout de croiser de grandes figures historiques telles que Louis XV, lui-même, et la non moins célèbre Pompadour.
J'ai beaucoup aimé apprendre sur cette époque. Il faut dire que question rois de France, je me suis plus intéressée à Louis XIV et à Louis XVI qu'à Louis XV. Et, je pense qu'il n'y a pas que chez moi que ce roi souffre d'un déficit de notoriété.

Le moine et son fils sont tous deux des personnages attachants et j'ai beaucoup aimé suivre leur histoire personnelle. J'ai oublié de le précisé en début de chronique mais ce roman est en fait le sixième tome des aventures du commissaire aux morts étranges.
Il est précédé par : 
  • Casanova et la femme sans visage
  • Messe noire
  • Tuez qui vous voulez
  • Humeur noire à Venise
  • Entretien avec le diable

Chaque tome se lit sans difficulté dans le désordre puisque chaque tome a un univers bien différent et permet de se balader dans le XVIIIe siècle.


C'est, donc, un roman policier très sympathique que je viens de lire. Il est léger, drôle et permet de découvrir un autre aspect de l'histoire de France et de la cour versaillaise..




*Le nom de la rose, bien sûr : le policier médiéval classique. Je l'ai effectivement lu et ne m'en rappelle que maintenant !

Commentaires

  1. Je n'ai jamais lu de policier historique et ça me tente bien.
    Je commencerai bien cette série du coup.
    Merci pour la découverte.
    Bonne semaine

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai bien apprécié ;p L'enquête est assez accessoire en fin de compte : j'ai surtout aimé voir un peu la vie à Versailles sous Louis XV. Bonne semaine à toi aussi ;p

      Supprimer
  2. c'est sympa, notamment la période, ça change un peu je trouve. A voir du coup !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Exactement. Je ne crois pas du tout avoir lu de romans sur cette période et du coup j'ai vraiment beaucoup aimé !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11