Une maison de rêve


Madeleine Wickham 

[alias Sophie Kinsella]



Madeline Wickham avis critique piment noir

Un livre à l'humour corrosif !


J'ai déjà lu un livre de Sophie Kinsella écrit sous le nom de Madeleine Wickham. Et, le moins qu'on puisse dire c'est que le livre m'avait surpris. En effet, l'humour de Sohie Kinsella se faisait plus cynique et les personnages étaient moins attachants qu'à l'accoutumée.

Je pourrais dire la même chose avec ce livre.
Le personnage principal, Liz, est une mère de famille qui a décidé avec son époux de vendre leur maison pour pouvoir acheter une école privée.
Hélas si l'école privée est achetée,... leur maison, elle, n'est pas vendue.

Hélas, Liz n'a pas le numéro de téléphone de Stéphane Plaza et doit se rendre dans une agence  immobilière traditionnelle. Là, elle y fait la connaissance du directeur lui-même : Marcus.
Ce dernier lui propose de louer sa maison afin de lui permettre de rembourser une partie de ses emprunts.

Marcus, de son côté, a lui aussi des problèmes : sa femme semble être décidée à faire de leurs deux enfants des surdoués et elle met donc une pression de dingue sur l'ainé afin que celui-ci obtienne une bourse dans une prestigieuse école.

Entre Liz qui s'ennuie avec son époux et Marcus qui cherche à échapper au contrôle de son épouse... le rapprochement semble inévitable...

Si vous ajoutez à cela, l'adolescente de Liz qui se lie d'amitié avec les locataires de sa nouvelle maison. 
Et, vous retrouverez, un cocktail explosif !

Je l'ai dit ce livre fait preuve de cynisme. Sophie Kinsella n'est pas tendre avec ses personnages et, en particulier, avec Liz son personnage principal. De tous les personnages du roman, c'est certainement le personnage le moins attachant et celui qui ne se rattrape en aucune manière tout au long du roman.
Malgré cela, j'ai apprécié ma lecture.
J'ai beaucoup aimé le personnage de l'époux de Liz : Jonathan. On le voit, au tout début, à travers les yeux de Liz et on le voit donc dans un miroir déformant puisque Liz semble très dure avec son époux...
Puis, tout au long du roman, on découvre un personnage attachant beaucoup plus intéressant qu'au premier abord. 
J'ai vraiment apprécié ce côte de l'histoire. Sophie Kinsella détourne les clichés de la chick-lit et nous amène dans une autre direction. C'est vraiment bien vu de sa part.
Les situations sont plus réalistes qu'à l'accoutumée et on est surpris d'un bout à l'autre du roman. Sohie Kinsella est plus dans la critique du paraître et des fausses amitiés.

Je suis ressortie contente de ma lecture. J'ai vraiment beaucoup apprécié ce livre. J'ai aimé être étonnée tout au long de ma lecture et c'est un livre que je recommanderais à ceux qui veulent avoir une autre facette du talent de Sophie Kinsella.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11