Soif


Amélie Nothomb


photo de couverture avis critique Albin Michel


Pas convaincue !


Comme chaque année, ma mère m'a offert le dernier roman d'Amélie Nothomb et comme chaque année, je l'ai fini en deux heures de temps.

Cette année, Amélie Nothomb s'est penchée sur la dernière journée de vie de Jésus. Dès le début, nous avons le droit au procès de Jésus Christ où nous avons même le droit à son procès. 
Amélie Nothomb traite tout avec légèreté dans ce roman mais ne m'a pas fait rire pour autant. Ainsi, nous avons un défilé des miraculés de Jésus Christ qui viennent se plaindre des miracles de Jésus.

Les mariés de Cana se plaignent d'avoir eu l'ai ridicule en servant un excellent vin (l'eau transformé par Jésus) après le vin moyen, un lépreux guéri se plaint de ne plus recevoir d'aumône,... Vous avez compris le principe,...
J'avais compris le principe dès le premier témoignage mais Amélie Nothomb a décidé de multiplier ce genre de témoignages dès le début du livre...

Le verdict tombe et bien sûr Jésus est condamné. Amélie Nothomb lui prête des pensées. Et, use et abuse de phrases qu'elle assène comme des vérités universelles.

Là encore, je dis bof.

Pourtant, il y a de petits passages réussis où je retrouve la Amélie Nothomb que j'aimais. Celle qui aime les mots et qui les choisit bien.
Hélas, trop souvent, elle redevient une caricature d'elle-même. Elle a décidé de faire de la Soif le sujet de ce roman et va donc nous parler en long, en large et en travers du bonheur de la gorgée d'eau après avoir eu soif.
En ce temps caniculaire, j'ai envie de lui donner raison mais était-il utile de choisir ce sujet pour cela ?

Dans le roman d'Amélie Nothomb, Jésus est marié à Marie-Madeleine ; Joseph et Marie n'ont jamais été amoureux et Joseph est mort en tombant d'un toit.
Je dis Pourquoi pas ? Amélie Nothomb aime provoqué et on sent qu'elle prend plaisir à nous donner un Dieu sexué... Encore une fois pourquoi pas ? 
Ce que je reproche est d'en faire des tonnes dans chaque page.
De même, elle m'a fait sourire plusieurs fois en se référant tantôt aux évangiles lorsqu'elle allait dans le sens qu'elle le désirait et en faisant dire à Jésus que les évangélistes étaient des menteurs lorsque cela ne correspondait pas à ce qu'elle voulait nous dire...
La ficelle est un peu trop grosse...

Encore un fois, il y a de jolis passages dans ce livre. J'ai beaucoup aimé celui où elle fait dire à Jésus des pensées qui sont certainement les siennes sur les peintures de la crucifixion.
Tout n'est donc pas à jeté dans ce livre mais je suis déçue par le traitement de ce sujet. Le sujet a été traité trop légèrement et malheureusement l'humour tombe trop souvent à plat !

Pour ceux que cela intéresse, le mot pneu est présent à la page 146 !

Commentaires

  1. Bonsoir Gaëtane,
    J'ai remarqué un clivage sur ce nouveau roman d'Amélie Nothomb : les critiques presse étaient plutôt très positives alors que nombre de blogueuses semblent, comme toi plutôt déçues.
    Il faudra que je le lise pour me faire mon opinion ;) s'il est disponible à la médiathèque de ma ville!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonsoir Adely, oui je ne suis pas trop convaincue par ce livre. Le sujet est traité vraiment légèrement. J'ai eu l'impression qu'elle avait absolument envie de parler de la soif donc et que n'importe quel theme aurait pu faire l'affaire : elle aurait pu parler de la fin d'un autre personnage historique pour... et aurait eu le même raisonnement.
      Il y a toujours de la beauté dans certaines de ces phrases mais même là j'ai l'impression qu'elle force le trait, qu'Amelie Nothomb se caricature.

      Du coup, je lirai avec plaisir ton opinion sur ce roman pour voir si tu as le même ressenti

      Supprimer
  2. J'ai l'impression effectivement que cette année cet Amélie Nothomb ne fait pas l'unanimité et vu que je n'ai jamais lu l'auteure je ne pense pas que je commencerai par celui là.
    Merci pour cet avis.
    Bonne soirée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce roman est un peu à jeter aux oubliettes pour moi. Amélie Nothomb est une auteure assez vivante je pense.

      Supprimer
  3. Hello hello
    Pour avoir lu beaucoup d'Amélie Nothomb, normalement je l'apprécie mais j'ai déjà constaté que pour La Soif les critiques fusent et que ce n'est pas du Nothomb comme on l'attend habituellement. Je vais lire son livre mais je l'emprunterai à la bibliothèque tout simplement. Merci pour ton opinion. Bonne fin de journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Carole, non pour cette fois, je trouve que le livre n'est pas à la hauteur de son talent.

      Par contre, je viens d'enchaîner 2 livres d'Annie Ernaux et j'ai adoré les 2. Merci pour tes bons conseils !

      Supprimer
    2. De rien mon p'tit loup ce n'est pas grand chose, je peux te dire que je puise aussi beaucoup dans TES lectures. Bonne fin de week end.

      Supprimer
    3. Cela me fait plaisir ;p Je te souhaite un excellent week-end ;p

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Nymphéas noirs

Derrière les fenêtres du Bridgeport Inn

Hadès et Perséphone : A touch of malice [Tome 3]