Les mystères d'Udolphe


Ann Radcliffe



Photo de couverture Avis Blog Maurice Lévy Jane Austen Northanger Abbey Folio classique ISBN 978-2-07-040377-6



Mon avis en trois mots :

Beaucoup trop long !


Pourquoi avoir choisi de lire ce livre ?


Oui, parce que cette question se pose et pour cause :
La couverture est, disons le clairement, moche. L'auteure ne m'est pas familière. Ce livre a été publié à la fin du XVIIIe siècle et depuis le genre du roman gothique a été un peu oublié.
Alors pourquoi voulais-je tant lire ce livre en deux mots ?
Who else ?
Dans Northanger Abbey, Jane Austen s'amuse avec son "héroïne" qui se croit dans un  roman gothique qu'elle est en train de lire et quel est ce roman gothique qu'elle lit avec avidité ?
Je vous le donne en mille :
Les mystères d'Udolphe bien sûr !
Dans son roman, Jane Austen fait même dire à son héroïne Catherine Morland :
"Tant que j'aurais Udolphe à lire, il me semble que personne ne pourra me rendre malheureuse"
Et dans ce même roman Northanger Abbey, donc, Jane Austen s'amuse avec son lecteur en utilisant et détournant tous les codes du roman gothique.
Ainsi quand Catherine se retrouve dans un château et seule dans sa chambre la nuit, elle ne peut s’empêcher d'imaginer ce que peut contenir un tiroir qu'elle a dû mal à ouvrir et ai bien déçu quand elle y arrive enfin de découvrir...
une note de blanchisserie. 
Si j'ai voulu lire ce roman, c'était donc surtout pour comprendre les nombreuses références que fait Jane Austen aux Mystères d'Udolphe.


Alors déçue par ce roman ?


Malheureusement oui !
Je l'ai trouvé beaucoup trop long et pas si mystérieux que cela au final.
Je ne l'ai peut-être pas lu au bon moment car les mystères, les moments où j'aurais dû être effrayé me sont passés par-dessus la tête.
Je n'ai pas du tout accroché à l'histoire et pas du tout non plus aux personnages. 


Mais de quoi parle ce roman ?


Émilie Saint-Aubert, une jeune femme qui a déjà perdu sa mère, a la malchance de devenir orpheline puisque son père meurt dès les premières pages du roman.
Confiée à sa tante, Madame Chéron, une riche veuve, elle est bientôt livrée au méchant Montoni lorsque sa tante décide de se remarier avec ce dernier.
Bientôt Émilie et Madame Chéron découvre en Montoni que Montoni est aussi un menteur et voleur qui a l'intention de voler Émilie de l'héritage de sa tante, et pour arriver à ses fins il n'hésitera pas à emprisonner Émilie et Madame Chéron dans le château d'Udolphe. 
Château qui est bien entendu le lieu de tous les mystères !

Mais il y a aussi un peu de romance et d'amour puisque Émilie rencontre un homme sans grosse fortune mais aimable en la personne de Valencourt.


Est-ce histoire d'amour qui m'a le plus intéressée ?


Oui et mille fois oui !
J'assume mon cœur d'artichaut !


Est-ce que j'admire toujours autant Jane Austen ?


Quelle question ?
Bien sûr que oui !
Je pense que le roman est peut-être simplement un peu daté et que depuis d'autres romans dans le même genre sont apparus et m'ont fait découvrir les codes du roman gothique.


Est-ce que je le recommanderai ?


Oui, mais en prévenant que ce roman comporte beaucoup de longueurs !

Commentaires

  1. Dommage!!!
    J'ai toujours voulu le lire depuis ma lecture de Nothanger Abbey ^^

    PS : Je suis Satine's books

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je pense que l'effet de surprise et de terreur est un peu passé à notre époque. Je suis contente d'avoir été jusqu'au bout quand même.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11