La dernière conquête du Major Pettigrew


Helen Simonson


Photo de couverture / Avis / 9782841114375


4e de couverture :


À Edgecombe St. Mary, en plein cœur de la campagne anglaise, une tasse de thé délicatement infusé est un rituel auquel, à l'heure dite, le major Ernest Pettigrew ne saurait déroger pas plus qu'à son sens du devoir et à son extrême courtoisie, aussi désuète que touchante, qui font de lui l'archétype même du gentleman anglais : raffiné, sarcastique et irréprochable. 
Dans ce petit village pittoresque où les cottages le disputent aux clématites, le major a depuis trop longtemps délaissé son jardin. Désormais veuf, il a pour seule compagnie ses livres, ses chers Kipling, et quelques amis du club de golf fuyant leurs dames patronnesses. 
Ce n'est guère son fils, Roger, un jeune londonien ambitieux, qui pourrait le combler de tendresse
Mais, le jour où le major apprend le décès de son frère Bertie, la présence douce et gracieuse de Mme Ali, veuve elle aussi, va réveiller son cœur engourdi
Tout devrait les séparer, elle, la petite commerçante d'origine pakistanaise, et lui, le major anglais élevé dans le plus pur esprit britannique. Pourtant leur passion pour la littérature et la douleur partagée du deuil sauront les réunir. Ils vont, dès lors, être confrontés aux préjugés mesquins des villageois, où le racisme ordinaire sévit tout autant dans les soirées privées, sur le parcours de golf, à la chasse, sur les bancs de messe que dans les douillets intérieurs. 
Et les obstacles seront pour eux d'autant plus nombreux que leurs familles s'en mêlent : Roger s'installe dans un cottage voisin avec Sandy, sa petite amie américaine, et le neveu de Mme Ali, musulman très strict rentré du Pakistan, se découvre un enfant caché... 


Mon avis :

Un roman qui nous plonge dans le charme de la campagne anglaise !


J'avais beaucoup entendu parler de ce roman et avait hâte de le découvrir. Et le moins qu'on puisse dire c'est que nous nous retrouvons tout le charme pittoresque anglais : Tasses de thé, campagne, parties de chasse, allusions à l'Ecosse,...
Tout y est !
Et surtout le Major Pettigrew est un homme tout à fait charmant ! Il a tout de l'aristocrate anglais, du gentleman parfait. Veuf, il perd son unique frère.

Et, en perdant ce frère, il va se rapprocher de sa voisine Madame Ali : une vendeuse d'origine pakistanaise. Et, le moins qu'on puisse dire c'est que ce rapprochement va faire jaser dans la petite communauté villageoise.

Dans ce roman, nous retrouvons des personnages hauts-en-couleur et pittoresques
Et, je dois dire que si je me suis attachée au Major et à Madame Ali, les autres personnages ne m'ont malheureusement pas beaucoup intéressé ! Il faut dire qu'il est difficile de s'attacher à des personnages montrés sous leur plus mauvais jour. 
Le fils du Major, Roger, est montré comme un jeune homme égocentrique ne méritant pas d'avoir un tel père. La plupart des voisins sont pleins de préjugés. 
La famille de Madame Ali est imbuvable.

Du coup, lorsque le roman s'attardait sur les problèmes des personnages secondaires, je m'ennuyais un peu.
Je n'ai pas beaucoup aimé non plus les conversations pseudo-philosophiques des personnages qui tombaient souvent à plat.
Petit bémol aussi sur la fin : beaucoup trop cartoonesque pour moi. Parfois, il n'est pas bon de vouloir créer trop inattendu. Les ultimes rebondissements m'ont paru assez ridicules.

Je suis plutôt mitigée donc : moi, qui aime les longs romans, je pense que celui-ci mériterait d'être raccourci. 
C'est un peu dommage. Pour moi, le roman se repose uniquement sur les deux personnages principaux et oublie trop les autres. 

Et vous ? Avez-vous lu ce roman ?
Qu'en avez-vous pensé ?

Commentaires

  1. Mince un peu compliqué du coup sur certaines choses. Moi à l'inverse j'avoue que je ne connaissais pas du tout.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il fait passer un bon moment mais sans plus je dirais...

      Supprimer
  2. Bonjour Gaetane. Je ne l'ai pas lu mais j'en avais entendu beaucoup parler lors du mois anglais en juin dernier. C'est dommage si l'histoire principale est bien, que des longueurs et des personnages secondaires moins intéressants alourdissent le récit.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Adely, Oui j'en avais beacoup entendu parler moi aussi et d'ailleurs je me demande si ce n'est pas pour cela que je suis plus dure avec (un peu comme pour La jeune fille à la perle), j'en attendais plus...

      Supprimer
  3. Je n'ai pas lu ce roman mais je suis curieuse quand même de le lire car j'adore les voyage dans les campagnes Anglaise d'époque.
    Merci de la découverte.
    Bonne journée.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. C'est vrai que c'est aussi ce qui m'a attiré la vie en campagne anglaise mais j'ai dû en attendre top justement !

      Supprimer
  4. L'attrait de la campagne anglaise me plait bien. Cependant, ton avis mitigé me refroidit. Si un jour je tombe dessus, je pense que je me laisserai tenter =)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je comprends ce mélange de sentiments :p Je pense que je l'aurais plus apprécié si j'en avais moins entendu parler.

      Supprimer
  5. Lecture un peu mitigée donc. Pourtant, la campagne anglaise avait tout pour t'embarquer (et m'embarquer!). Je ne vais pas me jeter dessus je pense, mais s'il croise ma route, pourquoi pas!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui je comprends et j'aimerais beaucoup avoir ton avis dessus si tu as l'occasion de le lire... en espérant qu'il te plaise plus qu'à moi....

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11