Passion et repentir

 

Wilkie Collins 

avis classique à lire roman critique résumé complet image femme en couverture littérature anglaise

Bien

En 1870, sur le front franco-allemand, deux anglaises se retrouvent. Liées par les évènements se passant autour d'elles, elles se confient l'une à l'autre. 
Elles sont pourtant bien différentes. 
Mercy est allée en prison. Elle est ce qu'on appelait, à l'époque, une pécheresse. Son pêché le plus terrible étant certainement celui d'être pauvre. 
A ses côté, une femme plutôt bien-née. Elle s'appelle Grace Roseberry. Et, elle compte demander, comme lui a suggéré son père sur son lit de mort, de l'aide à Lady Janet. 
Comme je l'ai dit, les circonstances ont fait que les deux femmes se sont retrouvées au mêmes endroit au même moment. 
Et, Grace va se prendre un obus. 
Pour Mercy et pour tout le monde, la femme n'a pas pu survivre. 

Alors Mercy va, un peu à cause des circonstances justement, un peu à cause de malentendus, se retrouver à usurper l'identité de Grace. 
Elle va trouver sa bienfaitrice Lady Janet. Et, se faire adopter par elle. Il faut dire que Mercy / Grace est une personne douce et attachante. 
On s'attache vite à elle. 
Elle va même recevoir une jolie proposition de mariage. Et, puisque que Grace est amoureuse, et malgré un cas de conscience, elle va accepter.

Oui, mais voilà...
Contre toutes attentes, la véritable Grace n'est pas morte. 
Cette dernière est, en plus, furieuse contre Mercy. 
 
Alors, que va faire Mercy ? Suivre sa conscience et se dénoncer ou laisser la véritable Grace dans la déchéance et la faire passer pour folle ?
 
Voici en quelques mots, l'histoire de Passion et repentir. Et, encore une fois, j'ai beaucoup apprécié ma lecture de ce roman de Wilkie Collins. 
J'ai trouvé l'ambivalence des deux personnages Grace et Mercy très bien décrites. Nous sommes parfois du côté de Grace qui est un personnage assez intéressant car on la prend, de temps en temps, en pitié et souvent du côté de Mercy qui a pour elle la beauté et la gentillesse. 
Il y a de très jolis passages. La fin est très bien écrite et est très intéressante d'un point de vue sociologique. 
On sent qu'il y a les convenances et la conscience, le paraître et l'être. 
Wilkie Collins montre tous ses paradoxes dans ce livre et montre assez crument la cruauté dont peuvent faire preuve ceux qui pensent être du "bon côté". 
L'hypocrisie de certains personnages est montrée de somptueuse manière. 
 
Passion et repentir est, donc, encore une superbe découverte et un classique que je ne peux que vous recommander si vous ne l'avez pas encore lu.

Commentaires

  1. Merci pour ton avis ! Je le note aimant cette contradiction entre les convenances et la conscience qui peuvent être deux choses bien différentes !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je découvre peu à peu Wilkie Collins et je l'apprécie beaucoup

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Nymphéas noirs

Derrière les fenêtres du Bridgeport Inn

Hadès et Perséphone : A touch of malice [Tome 3]