Téléréalité

 

Aurélien Bellenger

avis critique résumé photo couverture image chronique littéraire avis résumé gallimard déception spoiler alert

Déçue

J'ai choisi de lire ce livre un peu, par hasard. un peu parce qu'il trônait dans les nouveautés de la bibliothèque municipale que je fréquente. Un peu parce que j'étais collégienne au moment où Loft-Story a débuté en France et que je me souviens parfaitement de cette première télé-réalité. 
Je ne dirai pas qu'il s'agissait de nostalgie car cela serait faire trop d'honneur à un programme télévisuel de l'affubler d'un tel sentiment mais je me souviens très bien de l'avoir regardé avec ma famille. Partagé que nous étions entre la fascination et la gêne. 
Nous étions devenus des voyeurs à l'insu de notre plein gré comme le répétez les guignols de l'info pour un sportif de cette époque.

Je ne sais pas à qui je m'attendais en lisant ce livre. Peut-être à une analyse comme celle de Delphine de Vigan dans Les enfants sont rois.
Ce ne fut pas le cas. Aurélien Bellanger n'a ni l'analyse, ni l'écriture de Delphine de Vigan. Et, le livre m'a particulièrement déçu.

Dans ce livre, Aurélien Bellanger s'inspire de la vie de Stéphane Courbit. Celui qui a importé le concept de la télé-réalité en France. 
Il nous montre sa vie, son arrivée à Paris, et ses débuts dans la télé des années 90. Il travaillera avec les grands noms de l'époque et se créera sa place. 
Une petite place qui deviendra grande. 
C'est son parcours qui est retracé ici. 
On croise des noms des grands animateurs et on sourit un peu. 

Puis, on finit par s'ennuyer tant le parcours de ce producteur parait sans âme. Je n'ai pas réussi à m'intéresser à lui. 
Le personnage principal n'est guère sympathique. 
Son parcours pas passionnant. 
Je lisais le livre en me demandant pourquoi je lisais le parcours inspiré d'un producteur télé qui ne m'intéresse pas. 
Honnêtement, je ne me suis intéressée à rien, ni personne. 
Peut-être parce que la télé ne m'a jamais vraiment intéressé. Peut-être parce qu'Aurélien Bellanger n'a pas réussi à rendre passionnant ce parcours.
Je suis passée à côté de ce livre, et, je termine ma chronique en disant que c'est une déception.

Commentaires

  1. Autant Les enfants sont rois me tente beaucoup, autant je ne pense pas lire celui-ci.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as bien raison. J'ai eu un petit coup de cœur pour Les enfants sont rois. J'espère qu'il te plaira.

      Supprimer
  2. J'avoue ne pas être particulièrement tentée. Moi aussi je regardais Loft Story quand j'étais petite. Je me souviens qu'on en parlait avec les copines à l'école 😅

    RépondreSupprimer
  3. Coucou Gaëtane,
    Je vais passer mon tour pour cette lecture.
    Passe un agréable week-end, bisettes

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je relis Persuasion

Jane, un meurtre suivi d'Une partie rouge

Dôgen : maître Zen