Mourir sur Seine : le polar de l'armada

 

Michel Bussi

couverture bleue marine foncée avis chronique littéraire roman policier  
Un peu déçue
 
J'ai choisi d'emprunter ce roman en raison de son auteur : Michel Bussi. Cela va, peut-être, vous étonner puisque j'ai enchaîner les déconvenues avec cet écrivain français ces dernières semaines. 
Pourtant, sachant que j'avais un long voyage à faire en TGV, j'ai eu envie d'emprunter ce roman policier.
 
Et, je dois bien avouer qu'encore une fois, je suis ressortie de ma lecture de Mourir sur Seine assez (très) déçue. 
Dans le prologue, une fille et ses parents font une promenade familiale. Le père et la fille sont des plongeurs chevronnés et c'est, donc, le but de cette petite escapade : plonger. 
La mère, elle, préfère se promener dans les environs en les attendant. 
C'est là que ce produit un drame. 
L'imprévu. 
L'horreur. 
La mère est victime d'un accident de chasse. Le père et la fille remontent de leur plongée et la retrouvent morte. 
 
Des années plus tard, nous nous retrouvons à Rouen au sixième jour de l'armada (un grand rassemblement de voiliers). 
Cette fois, c'est un marin qui est retrouvé mort.  
Poignardé alors qu'il y avait du monde autour. 
Que s'est-il passé ? 
Qu'est-il arrivé à ce marin. 
Sur les quais de Rouen, on l'ignore encore mais un mystérieux assassin sévit. Un tueur en série qui va, bientôt, semer la terreur. 
La police est sur les dents.
Mais, la police patauge. 
On ne comprend pas ce qui a pu se produire et personne ne comprend pourquoi ces marins sont assassinés. 
Aucun fil conducteur de prime abord mais en y regardant de plus près, on comprend que l'assassin n'est pas si fou et qu'il a des cibles bien précises. 
 
Comme je vous le disais en préambule, je ressors un peu déçue de ma lecture. J'ai trouvé que l'histoire était assez ennuyeuse par moments. 
Les courses-poursuites ne m'ont pas beaucoup convaincue tout comme les personnages que j'ai trouvé assez creux et sans grand intérêt.
Tout prend énormément de temps. On est bien loin du Michel Bussi qui nous donne envie de tourner les pages à chaque instant. 
Même la fin ne m'a pas convaincue.  J'ai trouvé que tout était trop long. L'histoire ne m'a vraiment pas passionné et je n'ai tout simplement pas réussi à apprécier Mourir sur Seine.
 
 
 

Commentaires

  1. Aïe, dommage pour ce roman ! Je ne sais pas si tu as lu la saga jeunesse de Michel Bussi, Néo, ça mêle dystopie et enquête et franchement c'est sympa ! J'ai déjà lu les 2 premiers tomes et j'avais bien aimé :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'essaierai peut-être mais pas tout de suite... Un peu trop de déceptions avec cet auteur pour le moment.

      Supprimer
  2. Dommage :/
    J'imagine que Michel Bussi va avoir de plus en plus de mal à se faire une place parmi tes lectures.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh oui ! Honnêtement je ne lui retrouve plus le charme des premiers romans que j'avais lu de lui. C'est comme si je m'étais lassée.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je relis Persuasion

Jane, un meurtre suivi d'Une partie rouge

Dôgen : maître Zen