Un saphir, trois destins

 Patrice Drapeau

Un saphir, trois destins cover covuerture bleur avis critique résumé photo couverture résumé

 Mitigée

 J'ai reçu ce service-presse de la part de Librinova (spécialiste des livres auto-édités) et, comme toujours, je ne peux que remercie Librinova pour sa confiance. 

Un saphir, trois destins commence avec un PDG d'un grand groupe, Jacques Alexandre Valmeras, qui est complètement surmené. 
En plein cinéma, il est victime d'une crise cardiaque. 
Plus rien ne va plus pour Jacques Alexandre.
Il est, en partie, amnésique mais fait comme si de rien n'était devant son épouse. Oui, à l'aide des moyens technologiques et d'ingéniosité, Jacques Alexandre parvient à faire comme si il se souvenait parfaitement de sa vie actuelle.
Mais, son cœur et son amnésie deviennent, bientôt, le cadet de ses soucis.

Oui, Jacques Alexandre est d'un coup emmené dans une histoire complètement rocambolesque où tout le monde a l'air de le croire mort alors qu'il n'en est rien. 
Pire, le voilà, enterré vivant. 
Heureusement, Jacques Alexandre est, comme je le disais, très ingénieux. 

De rebondissement en rebondissement, l'histoire devient de plus en plus folle et l'auteur, Patrice Drapeau, nous emmène dans son univers. 
Malheureusement, si je suis seulement mitigée par ma lecture c'est que certains rebondissements justement sont, selon moi, un peu de trop.
De même, j'ai trouvé que certains passages allaient un peu trop vite et que, par conséquent, l'auteur perdait un peu son lecteur en route.

En tout cas, il m'a perdu, moi, de temps en temps. 

Je reconnais, malgré les défauts que je viens de souligner, que l'écrivain maitrise son texte et qu'il sait nous tenir en haleine. 
Il y a énormément de surprises dans ce livre et j'ai vraiment beaucoup aimé la fin du roman. 

Un saphir, trois destins est, donc, un livre pleins de rebondissements que je peux vous recommander si vous aimez les livres rythmés et surprenants.
Encore une fois, je remercie Librinova pour cet envoi et pour leur confiance.

Commentaires

Posts les plus consultés de ce blog

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je relis Persuasion

Jane, un meurtre suivi d'Une partie rouge

Dôgen : maître Zen