Beauté fatale : les nouveaux visages d'une aliénation féminine

 

Mona Chollet 

avis critique résumé photo couverture image twitter féminisme essais blog littéraire différent des autres

Un essai très réussi

Vous ne serez pas surpris de voir un nouvelle essai de Mona Chollet chroniqué sur ce blog. Enfin, quand je dit "nouveau", cet essai a été publié en 2012 mais j'avais très envie de le lire.
Eh oui, Mona Chollet n'en fini plus de faire parler d'elle.
Tout d'abord, Sorcières, la puissance invaincue des femmes, Mona Chollet a signé un best-seller incontournable.
Et, son nouvel essai, Réinventer l'amour, prend le même chemin.
 
Beauté fatale est à l'image de Sorcières.
Mona Chollet revient sur cette "envie d'être belle", que dis-je cette injonction d'être belle et nous fait nous questionner sur nos motivations. 
J'ai aimé, dans cet essai, le fait que Mona Chollet ne soit (presque) jamais dans le jugement. Elle ne veut pas dire que les femmes ne devraient pas se maquiller, se pomponner,etc...
Nos, elle nous interroge sur le pourquoi de cette envie. 
Bien sûr, on peut ne pas être d'accord avec elle.
Il y a des phrases qui, à la fin du livre, m'ont fait un peu tiquer. 
Mona Chollet est souvent provocante dans ce livre. 
Mais, même lorsque nous ne sommes pas d'accord, nous pouvons, au moins, nous dire que Mona Chollet a le mérite de nous faire nous interroger.
 
Une autre chose qui peut-être en gênera certains, mais qui ne m'a pas gêné, est que le livre a donc été édite, pour la première fois en 2012. 
Les faits d'actualités, les icônes dont Mona Chollet parle (Coucou Paris Hilton) ne sont plus les icônes actuelles.
Ceci dit, nous pouvons aisément les remplacer par les icônes d'aujourd'hui.
C'est pourquoi le livre me parait toujours d'actualités et ne m'a pas paru dater mais peut-être que les adolescents ou jeunes adultes ne se souviendront plus de certains faits des années 2010 et se demanderont de quoi Mona Chollet peut bien parler.
 
J'ai,aussi et surtout, beaucoup aimé dans Beauté fatale la remise en perspective de certaines affaires. Ainsi, elle nous parle de la mise en parallèle de L'affaire Clinton-Lewinski avec celle de DSK.
Deux affaires qui n'ont rien avoir l'une avec l'autre. On parle d'une infidélité d'un côté et d'un viol présumé de l'autre. 
Qu'est ce que la mise en parallèle, la comparaison entre ces deux affaires dit de notre société ? Malheureusement, cela en dit beaucoup. 
Et, nous pourrions en dire encore beaucoup aujourd'hui. 
Pour prendre un exemple récent, j'avais été surprise pour ne pas dire dégoutée que France 2 dise de Biden qu'il "est tactile" alors qu'il a été visé par des plaintes pour viols.
 
Mona Chollet est une auteure intéressante qui remet tous ses sujets au premier plan et j'ai simplement envie de la remercier. 
J'adore la lire et j'adore ses essais. 
Si vous avez envie de livres traitant de féminisme, de la société d'une manière différente, n'hésitez-pas à lire Beauté fatale.
 

Envie d'autres chroniques :

Commentaires

  1. Ca semble un essai très intéressant et si je n'ai pas l'habitude d'en lire j'avoue que ça m'a intriguée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. N'hésite pas : cela se lit très bien et c'est vraiment intéressant !

      Supprimer
  2. J'ai beaucoup entendu parler de son livres sur les sorcières. Malheureusement, je ne l'ai pas encore lu. Et ta chronique sur cet autre livre me donne envie de me pencher sérieusement sur cette auteure. C'est vrai qu'on ne s'interroge pas assez sur nos habitudes au quotidien. Pourquoi ce sont les femmes qui sont dans la séduction ? pourquoi ce sont généralement les femmes qui essaient d'entretenir la flamme dans leur couple ? ... Vaste sujet ! Je me le note !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Mais oui. Je trouve que Mona Chollet arrive vraiment à faire d'excellents livres sur des sujets intéressants. Elle nous donne à réfléchir.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Sœurs de sable

Frangine

L'amitié est un cadeau à se faire