Premier sang

 

Amélie Nothomb

avis chronique résumé Père biographie chronique littéraire blog Belgique Famille Nothomb mot pneu

Très bien

Eh oui, comme tous les ans, me voici de retour avec une chronique concernant le nouveau roman d'Amélie Nothomb.
Si vous voulez en sa voir plus sur mes lectures des romans d'Amélie Nothomb, je vous invite à cliquer ici

Vous le savez peut-être, le père d'Amélie Nothomb, Patrick Nothomb, diplomate de métier, est décédé l'année dernière.
J'imagine que c'est pour cela qu'Amélie Nothomb lui a consacré son nouveau roman : Premier sang. 

Amélie Nothomb a souvent parlé de sa famille et d'elle-même dans ses romans. Elle s'y est souvent mis en scène dans des biographies romancées mais c'est la première fois qu'elle parle de son père en utilisant la première personne du singulier. 

Le livre débute par la vision de Patrick Nothomb devant un peloton d'exécution. Il se dit qu'enfin, après des mois de vaines négociations, tout va prendre fin. 
Et, devant ceux qui veulent lui ôter la vie, Patrick Nothomb se souvient de son enfance...


Eh oui, comme toujours, Amélie Nothomb aime prendre le contre-pied de nos attentes. Alors que le prologue nous laisse penser que l'histoire va se situer à Stanleyville où Patrick Nothomb exerçait son emploi de diplomate, le roman revient bien des années auparavant. 
Amélie Nothomb choisit de nous conter la naissance de Patrick. Lui qui n'a jamais connu son père et a vécu avec ses grands-parents maternels (sa mère préférant ne pas s'en occuper). 
On retrouve aussi Patrick chez les Nothomb (ses grands-parents paternels donc) où son grand-père maternel l'envoie pour "l'endurcir". 
Et, on comprend très vite ce que son grand-père entend par endurcir.
Car, les grands-parents Nothomb sont de drôles d'oiseaux. Vivant dans un grand domaine, le grand-père et sa famille (il s'est remarié avec une femme plus jeune et a beaucoup d'enfants) vit, en fin de compte, dans la plus grande pauvreté. 
Les plus jeunes enfants doivent se battre pour avoir un peu de nourriture tandis que le grand-père se sert sans aucune gêne dans les plats. 
Patrick, lui, découvre cette manière de vivre avec frayeur d'abord (et, on le comprend), puis, très vite, il parvient à aimer cette manière de vivre (et, on le comprend beaucoup moins). 

En tant que lecteurs, nous ne pouvons que sourire devant le mode de vie de ses Nothomb et devant Patrick. 
Premier sang est un livre très joyeux, en fin de compte. 
Jamais nous ne sombrons dans la peine ou même dans la mélancolie. 
Amélie Nothomb dit que son père parlait toujours joyeusement de son enfance malgré sa dureté, et, c'est exactement ce qu'elle fait dans ce livre. 
Elle parle d'une enfance, qui pourrait paraître triste, en des termes heureux. 

Comme vous le constatez, j'ai beaucoup aimé ce livre : Premier sang. 
J'ai retrouvé le style d'Amélie Nothomb tel que je l'aime et j'ai trouvé que ce roman rendait un joli hommage à son père... dans le plus pur style Nothomb.

Je ne peux que finir ma chronique en vous disant, comme tous les ans, que le mot "pneu" est bien présent dans Premier sang et il l'est à la page 170.

Edit : Premier sang a reçu le prestigieux prix Renaudot en novembre 2021

 

Commentaires

  1. J'ai un peu renoncé à Amélie Nothomb, après quelques lectures qui m'ont déçu. Mais j'ai eu le plaisir d'aller l'écouter lors d'une causerie organisée par l'Alliance française de ma ville, et elle n'a pas sa pareille pour galvaniser son auditoire. Du coup, je la préfère par oral... :-)
    Bon dimanche à toi!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux comprendre. De mon côté, c'est un peu mon habitude de rentrée. Je la lis tous les ans même si certains romans m'ont vraiment déçu. Je la trouve aussi très intéressants dans ses interviews.
      Bon dimanche à toi aussi.

      Supprimer
  2. Je l'ai aussi beaucoup aimé.
    Un très bon cru !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai vu cela sur ton blog et je suis tellement d'accord avec ton avis ;p

      Supprimer
  3. C'est le deuxième avis que je lis dessus et j'ai bien envie de découvrir ce nouveau Nothomb.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as peut-être lu l'avis de Windy ? Elle a beaucoup aimé aussi et moi je le trouve bien meilleur que ces derniers livres publiés.

      Supprimer
  4. Je n'ai lu qu'un seul livre d'Amélie Nothomb que j'avais bien aimé.
    Mais aujourd'hui, je n'ai plus trop envie de lire ses livres. Contente de voir que tu as aimé en tout cas :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup. Je comprends que le battage médiatique autour d'Amélie Nothomb te refroidisse.

      Supprimer
  5. Je n'ai pas beaucoup entendu parler de ce dernier roman d'Amélie Nothomb. Il semble t'avoir bien plu ! Je l'achèterai certainement quand il sera en version poche ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'espère qu'il te plaira également (je le trouve cher aussi pour un livre d'aussi peu de pages).

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11