La parenthèse

 

Élodie Durand 

bande dessinée contemporaine maladie planche image photo couverture dessinatrice

Excellent !

Encore une fois, j'ai emprunté une bande dessinée par hasard juste pour avoir le plaisir de découvrir une auteure et une BD.
Cette fois, j'ai emprunté et lu ou plutôt avalé La parenthèse d’Élodie Durand.

Cette BD contemporaine commence avec une jeune femme qui rencontre une amie perdue de vie. Cette amie lui demande ce qu'elle a fait ces cinq dernières années et la jeune femme se liquéfie. 
Elle trouve une excuse et part sans répondre à son amie. 

Que s'est-il passé depuis cinq ans ?
C'est la question à 100 000 euros. 

Pour nous expliquer ces cinq dernières années, Élodie Durand laisse parler son crayon et nous ouvre les portes de son passé. 

planche image couverture bande dessinée bdthèque idéale image photo


Nous allons ainsi comprendre pourquoi la jeune femme n'a que peu de souvenirs de ces dernières années et pourquoi elle ne souhaite pas ou plus en parler. 
En effet, cette dernière a souffert de fortes crises épilepsie. 

Cette maladie lui a provoqué, en plus des malaises, des absences incontrôlés, des pertes de mémoires,...
C'est bien simple :la jeune femme n'était plus capable de rester seule. 
Dans cette BD, nous suivons son combat contre cette maladie.

image maladie en BD bande dessinée image planche couverture blog littéraire résumé BD à lire

J'ai, tout simplement, adoré lire cette bande dessinée. 
Je ne connaissais pas les effets des crises d'épilepsie et en lisant cette BD je n'ai pu que me rendre compte de la souffrance qu'elles causaient. 
J'ai beaucoup aimé suivre le personnage principal. On la sent complètement perdu tant elle n'a plus l'air de maitriser quoi que ce soit. 
On souffre de la voir ne plus se souvenir de ce qui lui est arrivé. 

C'est une bande dessinée très agréable à lire. Très émouvante. 
Une bande dessinée vraiment réussie.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Le Dr March marie ses filles

Les corbeaux chantent aussi

Le cas Charlotte Lucas