Les cobayes

 

Benacquista  et Barral

contemporain bande dessinée avis critique résumé image planche couvertures médicatment

Peut mieux faire !

Comme vous le savez, j'essaie de lire de plus en plus de bandes dessinées. Et, j'en emprunte, donc, énormément dans la bibliothèque municipale que je fréquente.
J'ai fait énormément de jolies découvertes grâce à cette bibliothèque municipale (eh oui, je vous encourage à aller en BM, je vous assure que les bibliothécaires sont des gens charmants).
Cette fois, je suis un peu restée sur ma faim avec Les cobayes mais cette bande dessinée se laisse lire et est, je trouve, assez divertissante malgré ses défauts.

Dans les cobayes, comme vous pouvez le deviner grâce au titre et à la couverture, nous sommes plongés dans le milieu pharmaceutique.
Avant d'être mis en vente sur le marché, le nouveau médicament d'un grand laboratoire doit être testé. Et, pour trouver des volontaires, ceux sont 3500 euros qui seront donnés aux volontaires choisis par le labo.

avis critique résume images planche couverture univers pharmaceutique en bande dessinée

Les volontaires sont, donc, assez nombreux malgré la possible dangerosité du traitement et médicament proposés.
Et, trois d'entre eux vont être choisis.
Chacun semble avoir un problème bien défini : l'un a des trous de mémoires qui l'empêche de garder un emploi longtemps, l'une aurait aimé être une grande artiste comme son père mais a échoué deux fois à un concours d'entrée à l'école des beaux-arts, le dernier aimerait être un Don Juan mais n'a eu que 8 relations sexuelles dans sa vie. 

Oui, chacun des trois protagonistes a un problème qu'il ne réussisse pas à résoudre seul.

avis critique résumé image photo couverture planche

 

Le traitement qu'ils vont suivre va les rapprocher puisqu'ils vont rester pendant plusieurs jours dans un laboratoire médical afin d'être suivi. 

Et, les médicaments vont avoir des effets secondaires assez étranges sur chacun d'entre eux.

Comme je le disais, cette BD se laisse lire mais elle a tout de même quelques défauts. Tout d'abord, nous suivons trois personnages différents mais il leur arrive la même chose au même moment. Ce qui fait qu'on a un effet de redondance tout au long de notre lecture.

Les personnages ne sont, au final, pas très attachants. Je n'ai pas réussi à m'identifier à eux tant ils semblent tous auto-centrés sur leur propre problème (problème qui est, au fond, pas si dérangeant que ça dans deux cas sur trois). 

La BD est assez courte mais cela m'a donné une sensation de longueurs. En fin de compte, les personnages n'évoluent pas tant que ça car leur problème est résolu mais, eux, sont toujours auto-centrés sur celui-ci.
Les personnages n'ont pas vraiment de profondeur : ils sont simplement des clichés.

Malgré cela, j'ai passé un moment de lecture assez agréable mais je pense que les auteurs auraient pu faire, dans cette BD, une véritable critique des laboratoires pharmaceutiques mais qu'ils sont restés trop superficiels dans leur histoire.

Commentaires

  1. Ce n'est pas la BD qui me tente le plus, mais merci pour la découverte :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je peux comprendre ! Surtout avec les temps actuels.

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Pass sanitaire et Bibliothèques : Pourquoi je suis en colère