Harry Potter et l'Enfant maudit

 

Jack Thorne 

photo couverture avis critique chronique résumé blog scorpius Albus Malefoy
 Déçue !

 
J'avais lu cette pièce de théâtre à: Harry Potter et l'Enfant maudit à sa sortie, en version anglaise, en 2016.
Je n'avais pas du tout aimé ce livre et c'est pourquoi je ne l'ai jamais lu en version française même si je savais que n'étant pas bilingue, plusieurs choses avaient dû m'échapper.
Quand je dis que je ne l'avais pas du tout aimé, je veux dire que j'avais vraiment détesté ce livre : je n'avais pas reconnu les personnages, j'avais trouvé l'histoire cousue de fils blanc,... 
J'ai trouvé ce livre d'occasion en assez bon état et je me suis dit que de l'eau avait coulé sous les ponts,... Je l'ai donc acheté et je l'ai donc lu très rapidement...
Et, malheureusement, je suis toujours aussi déçue après ma lecture.
Dans cette chronique, je vais spoiler tout le livre donc ne lisez pas la suite si vous n'avez pas lu cette pièce de théâtre.
 
Le début de la pièce de théâtre commence à la fin de l'épilogue du tome VII de Harry Potter. Nous sommes, donc, devant le Poudlard-Express et nous découvrons un Albus Potter qui a peur de se retrouver à Serpentard. On comprend, donc, que les préjugés sur cette maison se poursuivent...
 
La scène se poursuit et Albus monte dans le Poudlard-Express. Il est en compagnie de Rose, la fille de Ron et Hermione, et celle-ci lui dit que comme ses parents se sont rencontrés dans le train, elle doit choisir avec soin sa place à l'intérieur du Poudlard-Express car cela déterminera avec qui elle sera amie. 
Je passe sur le fait que Rose est présentée comme une fille intelligente mais qu'elle tire des conclusions très simplistes.
Albus choisit, donc, très naturellement de s'asseoir à côté de Scorpius Malefoy. Eh oui ! Il faut oublier que nous venons de lire trois pages plus haut qu'Albus a de forts préjugés contre les Serpentards et qu'il s'asseoit à côté du fil d'an ancien Mangemort.
 
Scorpius lui apprend son nom et lui dit qu'une rumeur le présente comme le fils de Voldemort : pour la faire courte, Drago aurait en sa possession un retourneur de temps et ne pourrait avoir d'enfant et aurait donc choisi de ramener son épouse dans le passé pour qu'elle ait un enfant de Voldemort. 
Essayez de lire cette phrase sans rire.
Les sorciers ont énormément d'imagination... Pour des personnes qui n'ont pas cru au retour de Voldemort pendant toute une année, je les trouve soudain très créatifs.
 
Ensuite, on le voit arriver gros comme une maison mais Albus est envoyé à Serpentard. Et, les scènes suivantes montrent à quel point Albus et Harry sont différents. Ainsi, Albus est nul sur un balai et déteste Poudlard. 
J'ai même été étonné qu'on ne le présente pas comme nul en défense contre les forces de mal et hyper fort en potions.
 
Le trait est vraiment forcé pour montrer que Harry et Albus ne se comprennent pas et qu'ils ne se ressemblent pas. 
Scorpius et Albus sont donc les meilleurs amis du monde. Rose ne parle plus à Albus.
Et Harry dit à son fils qu'il regrette qu'Albus soit son fils.
 
Amos Diggory rend visite à Harry un soir et lui dit savoir que le ministère possède un retourneur de temps. Il demande, donc, à Harry de faire revenir son fils. 
Harry refuse...
Albus trouve son père vraiment méchant et fait la rencontre de Delphi, nièce d'Amos Diggory. Après quelques péripéties Scorpius, Albus, et Delphi se retrouvent en possession du retourneur de temps et se disent que faire perdre Cédric lors de la première tâche ferait qu'il perdrait le tournoi des trois sorciers et serait sauvé...

Bien sûr, cela ne se passe pas ainsi et chaque modification du passé va les amener dans des univers parallèles.

Déjà, le plan de Delphi, Albus et Scorpius est stupide : si je voulais sauver Cédric, j'irai directement à la troisième tâche et soit j'aiderais Harry, soit j'empêcherai Cédric de gagner avec Harry en lui lançant un Stupéfix.
 Pourquoi revenir à la première tâche.
 
Ensuite, les changements du passé qui changent le futur : Harry Potter et le prisonnier d'Azkaban nous montre bien que dans l'univers de Harry Potter, le passé ne peut pas être modifié.
 
Les univers parallèles sont juste des moyens de faire du "fan-service". Ainsi, nous retrouvons Rogue. Rogue qui dit à Scorpius de dire à Albus qu'il est fier qu'il porte son nom. Euh ! On a tous un avis sur Rogue mais je pense qu'on est tous d'accord pour se dire que jamais il ne dirait quelque chose d'aussi niais.

Ensuite, les personnages : on en reconnait vraiment aucun. J'ai déjà parlé de Rogue juste au-dessus. Est-ce que vous voyez McGonagall obéir à Harry et prendre la carte du Maraudeur pour s'assurer que Scorpius et Albus ne se parlent plus ? Et, de plus, McGonagall est tout de même directrice de Poudlard, elle a peut-être autre-chose à faire. Apparemment, non puisqu'elle obéit.
Il y a aussi Cédric (vous vous souvenez cet élève gentil et fair-play qui a même essayé lors d'un match de quidditch de faire rejouer le match parce que Harry est tombé de son balai à cause des détraqueurs ?) qui lorsqu'il échoue à la deuxième épreuve s'enrôle dans les Mangemorts et tue Neville. Un bel hommage rendu à ce personnage !
Ron est le personnage qui sert de ressort comique et qui ne sert strictement à rien ! 

Ma chronique est déjà très longue, je vais donc terminer par le personnage de Delphi qui est donc l'enfant de Bellatrix et de Voldemort. Je pense que je n'ai pas besoin d'en dire plus. Bellatrix aurait été enceinte dans le manoir des Malefoy et les Malefoy n'aurait pas été au courant. Bellatrix et Voldemort aurait eu un enfant...
C'est tout simplement ridicule.

Je ne sais pas si vous avez eu le courage de me lire mais ce livre Harry Potter et l'Enfant maudit est vraiment, pour moi, une déception. Cela ne me gâche heureusement pas l'univers de Harry Potter puisque j'ai tout simplement décidé de ne pas tenir compte de ce livre. J'avais, tout simplement, envie de donner mon avis sur cette pièce de théâtre qui a vraiment été très controversé.

Commentaires

  1. Beaucoup de personnes knt détestes ce livre, je ne l'ai pas encore lu mais je sais que tous les fans de harry potter ont été déçus

    RépondreSupprimer
  2. Pareil, je ne l'ai même pas terminé... Au niveau de la saga, je ne le prends même pas en compte dedans^^. hh

    Belle journée à toi !

    RépondreSupprimer
  3. Comme toi je n'avais pas du tout aimé cette pièce de théâtre.
    Je pense malheureusement qu'il y avait beaucoup mieux à faire sur cette saga que cette suite, je comprends toujours pas comment elle a été validé.
    De toute façon même si je garderai toujours dans mon coeur Harry Potter, je ne suis plus en accord avec JK Rowling et ces dernière interventions.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Moi non plus, pour moi ce livre est incompréhensible !

      Supprimer
  4. J'avoue que je mets également de côté cette lecture, qui ne gâche en rien ce que je pense de la saga d'origine, même si lire ce script fut une déception.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi, c'est pareil, la saga n'est pas gâchè : je ne tiens tout simplement pas compte de ce livre !

      Supprimer
  5. Coucou,
    J'ai lu cette pièce car je voulais savoir la suite, il y a peu. J'avais lu les Harry Potter au moment de leur sorties et j'aime la série mais je ne suis pas une FAN. Du coup, ça m'a bien plu. J'ai trouvé que c'était très facile à lire pour une pièce, ce n'est pas la même chose que Les fourberies de Scapin de mon adolescence. Oui, il y a des choses invraisemblables, ça ne m'a pas arrêté. Mon fils fan des livres Harry Potter a beaucoup aimé avoir le après. Je pense que si on s'attend à quelque chose dans la veine des romans on sera forcement déçue par contre si on veux savoir le après, on passe un bon moment.
    BIsettes

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci beaucoup pour ton avis : on entend pas beaucoup d'avis de gens qui ont aimé et c'est bien de le partager ici ! Bisous

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Le cas Charlotte Lucas

Le Dr March marie ses filles

Les enfants sont rois