Ne lâche pas ma main

 

Michel Bussi 

photo de couverture avis critique pocket déception thriller

Mitigée !

Vous le savez, maintenant, Michel Bussi est un auteur que j'aime beaucoup. Il a le don de me tourner encore et encore les pages de ces romans.
J'aime beaucoup ses intrigues qui sont souvent très alambiquées et qui nous surprennent toujours par leur complexité de leur construction.
Le revers de la médaille est que je suis souvent un peu déçue par le final. Et, c'est à peu près ce qu'il s'est passé pour ce roman : Ne lâche pas ma main. 
 
Ne lâche pas ma main se déroule sue l'Ile de La Réunion. Liane et Martial sont un couple de touristes qui sont venus en vacances avec leur petite fille.
 Martial signale la disparition de son épouse (leur chambre d'hôtel contient des traces de sang) et la police ne voit qu'un coupable possible : Martial, justement.
Eh oui, il a même emprunté un chariot à une femme de ménage le jour de la disparition de son épouse. Plusieurs employés de l'hôtel l'ont vu. 
Pas très doué ce meurtrier présumé se dit la police...
 
Et pourtant... Martial va réussir à disparaitre de l'hôtel, au nez de la police, et avec sa petite fille.
Pour ne rien arranger, la police découvre que Martial n'est pas un simple touriste et qu'il connait parfaitement La Réunion. 
Ils apprennent même des secrets à propos de ce mari et père de famille. Des secrets qui tendent à montrer que la fille de Liane et Martial est certainement en danger.  
La chasse à l'homme débute et nous ne sommes pas au bout de nos surprises... 
 
Je suis, donc, un peu mitigée par ma lecture.
Je l'ai plutôt apprécié même si je trouve qu'il y a moins de suspense qu'à l'accoutumée dans ce livre de Michel Bussi.
Eh oui, le personnage de Martial semble être un peu trop un coupable idéal pour que nous puissions penser pendant une seule seconde qu'il puisse être vraiment coupable.
Ne reste donc plus qu'à comprendre qui est le coupable. 
Et là, j'ai trouvé que Michel Bussi usait et abusait de trop grosses ficelles. 
Vous savez ces fins de chapitres qui finissent par : "si seulement je n'avais pas fait ça six ans plus tôt" ou "Il faut retrouver ..."...
Des pages qui devraient faire monter le suspense mais qui, je trouve, casse un peu le rythme de la lecture car on sent que chaque phrase cache quelque chose de beaucoup plus simple et de beaucoup plus innocent qu'il n'y parait... Et, une  fois qu'on a compris cela,... eh bien, on sort un peu du roman et on se demande pourquoi Michel Bussi persiste à faire ces effets de manche.
 
Malgré ces petites déceptions, j'ai assez apprécié de lire ce roman. J'ai simplement pensé qu'il était moins prenant qu'habituellement et qu'il souffrait de pas mal de longueurs.
Cela ne m'empêchera, bien sûr, pas de lire d'autres romans de Michel Bussi. 
 

 

Commentaires

  1. Ah je n'ai pas lu celui ci mais dommage qu'il ait été un peu moins bien que d'autres

    RépondreSupprimer
  2. Je n'ai lu qu'un livre de cet auteur : N'oubliez jamais. J'avais bien apprécié. C'est vrai qu'il a le don de faire tourner les pages ! Bon à ce que j'ai compris de cet article c'est Ne lâche pas ma main, ce n'est pas son meilleur roman ! Je ne vais peut être pas continuer dans mon exploration avec ce titre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour moi, non.. J'avais beaucoup aimé N'oubliez jamais aussi mais la je trouve que le roman s'embourbe parfois... Dommage.

      Supprimer
  3. Je n'ai jamais lu de livres de Michel Bussi. Il faudrait que je tente l'aventure un jour ^^

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11