Demain les chats


Bernard Werber


photo de couverture avis critique livre de poche couverture chat roman chronique

Un peu déçue !


Lors de mon adolescence, j'ai beaucoup lu Bernard Werber. J'ai, en particulier, adoré toute le cycle des Anges.
Si vous n'avez qu'un roman à lire de Bernard Werber, je vous conseille d'ailleurs de lire Les Thanatonautes.
C'est vraiment un excellent livre qui permet de comprendre et d'apprécier les livres de Bernard Werber.

Mais, cela fait très longtemps, que je n'avais pas lu cet auteur.
J'avais été un peu déçue par Le papillon des étoiles et je pense que c'est le dernier livre que j'ai lu de Bernard Werber.

Mais, en tombant sur cette jolie couverture et sur ce titre, j'ai eu très envie de retenter un roman.
Et, je l'ai donc lu tant bien que mal...

Voici l'histoire : Bastet est une chatte qui vit avec sa maitresse même si Bastet pense et dit que sa maitresse est sa servante.
Bastet va faire la connaissance d'un chat bien particulier : Pythagore.
Et, ce Pythagore est non seulement un beau chat siamois mais a, également, une clé USB dans le cerveau.
Oui, vous avez bien lu.
Pythagore est un chat de laboratoire qui a accès à toute la connaissance Internet et qui va entreprendre d'éduquer Bastet.
Ces connaissances seront bien utiles puisqu'une guerre va éclater chez les humains et que cette guerre aura bien des répercussions sur les chats.

Tout le roman est donc écrit du point de vue des chats.
Cela ne m'a pas surprise de la part de l'auteur des Fourmis. Mais, j'ai trouvé quelques maladresses dans ce livre.
Déjà Bastet : c'est elle la narratrice. Au début, on la trouve ignorante des humains. Par exemple, elle ne comprend pas ce qu'est la télé. 
C'est normal pour un chat.
Mais Bastet a, aussi, énormément de facilités à nommer les autres choses "humaines". 
Et, cela donne donc une très étrange lecture.
Ensuite, Bernard Werber m'a totalement perdu lorsqu'il était question de guerres etc...
J'ai vraiment eu dû mal à reprendre ma lecture tant l'histoire me paraissait ne pas tenir debout.
Je me suis même demandée si j'allais finir ou non le livre.

Mais j'ai continué...
Et, je vous avoue que je me suis pas mal ennuyée...

Bref, ce livre n'était pas vraiment pour moi.

Mais, comme toujours, n'hésitez pas à "défendre" ce titre dans les commentaires !


Commentaires

  1. Je prends note pour Les Thanatonautes, car je n'ai encore jamais lu l'auteur ! :)

    Pour celui-ci, je passe mon chemin. Du mal quand le point de vue est animalier.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui j'avais eu aussi ce souci pour Les fourmis (alors que beaucoup de monde adore ce livre). Les thanatonautes, j'avais adoré ;p

      Supprimer
  2. Je suis entièrement d'accord avec toi mon p'tit loup. J'ai regretté d'avoir acheté le livre du temps ou je prenais le train. Pour les Thanatonautes je suis aussi entièrement d'accord je viens de voir qu'ils l'avaient à la bibliothèque je vais peut être me faire une re-lecture. Biz et Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah tiens, j'espère qu'à la relecture tu aimeras autant les Thanatonautes (c'est le risque parfois quand on relit des livres qui nous avaient laissé un bon souvenir).
      Demain les chats m'a vraiment déçu : je trouve que c'est assez poussif !
      Bisous :p

      Supprimer
  3. Hello Gaëtane,
    Je viens moi aussi de finir ce roman de Bernard Werber. Au début j'ai vraiment été enthousiasmée, notamment par la découverte par Bastet de l'histoire des chats au fil des siècles. Mais, malheureusement mon enthousiasme est ensuite retombé avec le scénario de guerre qui ne m'a pas convaincue. Comme toi, j'ai eu du mal à finir ce roman !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Coucou Adely, je vois qu'on se rejoint. C'est un auteur que j'appreciais beaucoup mais je me demande si il n'écrit pas "trop" parfois... comme toi, le scénario de guerre m'a beaucoup refroidi... vraiment dommage...

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11