Rencontre croisée : Nathalie Novi - Fabrice Colin


Rencontre croisée Compiègne saint pierre des minimes


Samedi 23 novembre, j'ai assisté à la rencontre croisée entre Nathalie Novi et Fabrice Colin à Compiègne dans le cadre de la "Balade anglaise avec Jane Austen".

J'ai passé un très bon moment à les écouter et j'avais envie de partager avec vous quelques passages de cette rencontre.

Pour rappel, Fabrice Colin et Nathalie Novi sont les auteurs du Musée imaginaire de Jane Austen :

image albin michel photo de couverture


Les échanges ont été très intéressants.
On a vraiment senti que Nathalie Novi et Fabrice Colin étaient tous deux passionnés par Jane Austen.
Fabrice Colin a parlé de Jane Austen comme étant certainement "une chouette fille" dans le sens où mis à part son talent d'écrivain, elle devait être très drôle dans la vie.
Je ne peux qu'être d'accord avec cela.

Nathalie Novi, elle, a beaucoup insisté sur le fait que Jane Austen était vue comme un écrivain fleur-bleue uniquement par ceux qui ne l'avaient pas lu.
Elle a dit avoir beaucoup lu de mauvaises suites de Jane Austen...




Petit moment drôle : Nathalie Novi a parlé quelques secondes de la chemise mouillée de Colin Firth...

Nathalie Novi a aussi pas mal insisté sur la présence des sœurs dans l'oeuvre de Jane Austen. Cela résonne avec la propre sœur de Nathalie Novi à qui l'illustratrice avait promis d'écrire et d'illustrer Jane Austen.
Après le décès de sa sœur, Nathalie Novi a donc tenu sa promesse avec ce très beau livre : Le musée imaginaire de Jane Austen.

Fabrice Colin a dit admirer l'humour et la justesse dans les romans de Jane Austen.
Et, il a lui dit que les personnages chez Jane Austen étaient rarement détestables : ils sont bêtes ou risibles mais jamais foncièrement mauvais.

Nathalie Novi a pas mal parlé des Janeites qui, à travers le monde, admirent l'oeuvre de Jane Austen. Elle a parlé quelques instants des sœurs Brontë qui n'aimaient pas Jane Austen et elle a eu ce très juste questionnement :
Comment peut-on ne pas aimer Jane Austen ?
Nathalie Novi a, par ailleurs, préciser qu'elle trouver les soeurs Brontë parfois trop descriptives dans leur prose au contraire de Jane Austen qui, elle, décrit très peu.
Le challenge pour Nathalie Novi était donc de donner vie aux scènes des romans de Jane Austen avec peu d'éléments descriptifs.




J'ai vraiment passé un excellent moment à l'écoute de ces deux auteurs et j'espère que ces petits moments que je vous partage vous donneront envie de découvrir ce Musée imaginaire de Jane Austen.

Commentaires

  1. Ca avait l'air d'être un moment très sympa !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'était vraiment bien... On a senti que nous avions en face de nous deux admirateurs de Jane Austen qui parlait d'elle avec passion... J'ai adoré les entendre parler de leur travail sur le Musée imaginaire de Jane Austen et de l'idée qu'il se faisait de cette auteure !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je relis Persuasion

Le suspect

Hamish MacBeth dans : La paix des ménages [Tome 11]