Pompéi


Robert Harris


Photo de couverture avis critique image bibliothèque blog

Ennuyeux !


An 79. Pompéi.
Une odeur de soufre se répand dans la ville.
Personne ne s'en émeut...
...
Excepté Attilius un ingénieur chargé de l'entretien de l'aqueduc. 
Et, ce n'est pas son seul souci, Attilius s'intéresse de près à la disparition de son prédécesseur.

Cette disparition le conduit droit vers un riche et cruel propriétaire puissant et cruel. Un ancien esclave affranchi.
Et, cet homme n'est pas le genre d'homme à se laisser impressionner et surtout pas par Attilius.
Et, pour compliquer les choses,... Attilius tombe amoureux de la fille de ce cruel homme...et elle est fiancée à un autre...

Entre intrigues politiques, livre catastrophe et histoire d'amour, ce roman s'eparpille beaucoup et m'a laissé une impression de gros fouillis.
Les personnages sont un peu trop caricaturaux à mon goût : le méchant de l'histoire a absolument tous les défauts possibles et imaginables : cruel, cupide, égoïste, arriviste,... 
Et, les personnages principaux sont eux exempts de la moindre noirceur.
Les personnages étant trop noirs ou tout blancs et donc sans aucune nuance, je n'ai réussi à m'attacher à aucun d'entre eux.

Nous avons aussi à plusieurs reprise mentions de Pline l'ancien et cela m'a semblé assez lourdingue...

De même, je m'attendais à une belle course contre la montre et à ressentir un minimum d'émotions pendant l'éruption du volcan mais malheureusement j'ai trouvé la fin trop précipitée et pour ainsi dire ratée.

J'ai donc été assez déçu par ce livre qui m'a ennuyé à plusieurs reprises. 
Je n'ai pas vraiment apprécié cette lecture... Dommage !

Commentaires

  1. Mince. Je n'ai pas lu grand chose sur Pompéi mais j'ai toujours trouvé les films intéressants

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, je n'avais pas lu grand chose non plus même si j'aime beaucoup apprendre des choses sur cette période et là : grande déception !

      Supprimer
  2. Dommage ! Pourtant ce sujet historique ne manque pas d'intérêt ! Moi aussi, je m'agace vite quand il y a trop de manichéisme dans un roman et que les personnages y perdent toute crédibilité !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, là c'est vraiment le cas. Des méchants très méchants et des gentils parfaits... La fin ne rattrape pas du tout le livre. Je suis déçue !

      Supprimer
  3. Tu n'as pas de chance en ce moment ! J'espère que tes prochaines lectures seront meilleures ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Non j'avais enchainé les mauvaises lectures mais heureusement cette période est derrière moi ;p Merci à toi

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11