Un écart de conduite


Robin Cook 



Photo de couverture avis critique

Un bon moment de lecture !


À 33 ans, George est un homme assez perdu.
On pourrait aller jusqu'à dire perturbé puisqu'il vient d'être condamné à une amende pour exhibitionnisme dans un pub de Londres.
Son excuse ? Il ne voulait plus être invisible parmi la foule.

Cette amende s'accompagne d'une recommandation : voir un psychiatre.
George accepte et c'est chez son psy que nous le retrouvons et que nous le découvrons.
George va raconter son passage dans le prestigieux college d'Egon et ses relations avec sa famille,...
Chaque séance est une occasion de gratter sous la surface et de comprendre qui est George.

Voici encore un roman que j'ai essayé sans être persuadé qu'il était pour moi. Et, encore une fois, j'avais tort.
J'ai beaucoup aimé ce roman et partir à la rencontre de ce personnage.

Le roman n'est pas très long et est composé de toutes les discussions entre George et son psychiatre. Malgré cela, le roman n'est jamais répétitif et je ne me suis pas lassée de ses discussions.
Robin Cook nous rend décrit  la vie d'un homme issu d'une famille de privilégiés mais qui,  malgré cela, ne parvient pas à trouver sa place.

C'est donc un thème universel que soulève ce roman : le sentiment de solitude et la peur d'être invisible.
Robin Cook n'épargne pas la bourgeoisie anglaise. George semble être le pur produit de l'éducation anglaise.
George se pose des questions sur son futur et sur sa place dans la société. 
C'est un Court roman qui peut vraiment parler à tout le monde.

Commentaires

  1. Je ne connais pas du tout mais je suis contente que tu ais passé un bon moment avec celui ci

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, j'ai assez aimé ce roman. Je je tenterai cet auteur

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Ma vie de lectrice en Gifs : Quand je lis la romance presque parfaite d'une accro à Noël

Numéro 11