Le petit paradis


Joyce Carol Oates 


Photo de couverture avis critique Philippe Rey

Pour tous les amoureux des dystopies !


Dans un monde futuriste, Ariadne Strohl est une adolescente pas comme les autres.
Alors que le gouvernement de cette Amérique contrôle les individus et veut que chacun d'entre eux soit dans la moyenne, Ariadne est Major de sa promotion.
Pire, elle souhaite faire un grand discours lors de la remise des diplômes.

Ariadne connaît pourtant les risques. Elle sait que ceux qui sont différents, ceux qui réfléchissent par eux-mêmes, ceux qui pourraient se rebeller seront ou exilés ou vaporisės.

Ariadne n'aura pas le temps de faire son discours.
Elle sera arrêtée avant.
Dénoncée.

Ariadne le sait. Ceux qui sont arrêtées n'ont plus d'existence. Même leurs proches les oublient.
Le gouvernement excelle dans l'art de faire disparaître les dissidents.

Après son arrestation, Ariadne est interrogée. Puis, exilée !

Elle a donc l'espoir de revoir sa famille... si elle se tient à carreaux cette fois.

Ariadne est donc teletransportėe en l'année 1959 !

Elle se sait surveiller et sait qu'elle doit faire sa véritable identité et le fait qu'elle vienne du futur... Car, Ariadne sait qu'on la surveille toujours !


Voici un roman qui nous plonge par bien des émotions. Joyce Carol Oates s'essaie avec brio à la dystopie (Y a t-il un domaine dans lequel Joyce Carol Oates n'excelle pas ? Je me le demande vraiment),
On plonge avec Ariadne dans cette histoire digne de 1984. Joyce Carol Oates fait d'ailleurs plusieurs fois référence à ce classique de la littérature.
Ariadne est un personnage fort qui essaie tant bien que mal de comprendre ce qu'elle doit faire lors de son exil. 
Elle n'a de cesse d'essayer de savoir si d'autres personnes sont dans son cas...

Et, Ariadne a bien des interrogations car Joyce Carol Oates joue avec toutes les ambiguïtés dans ce roman.
On se demande, à chaque page, si ce que vit Ariadne est une manipulation ou la réalité.
On se pose mille et une questions.

Le livre est vraiment beaucoup plus complexe qu'il n'y paraît. 

Encore une fois, j'ai adoré ce roman et je pense qu'il plaira à tous les amateurs ce dystopies.

Commentaires

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Maudit Karma !

Les liaisons dangereuses

Rouge : Histoire d'une couleur