L'autre fille


Annie Ernaux


photo de couverture avis critique éditions du Nil isbn 978-2-8411-539-6


Un très beau récit !

Connaissez-vous Annie Ernaux ? La reine de l'auto-fiction ?
Si vous ne la connaissez pas, je vous conseille de lire ce court récit : L'autre fille. 
Et si vous la connaissez déjà... je vous conseille de lire ce court récit : L'autre fille !

Eh oui, j'ai relu cette auteure et j'en suis ravie
Je le disais en préambule, Annie Ernaux aime beaucoup se raconter à travers ses romans et elle le fait de très belle manière à chaque fois.

Dans ce court récit de 78 pages, Annie Ernaux parle de l'autre fille.
Cette autre fille est un peu elle et un peu sa sœur...

Comprenez qu'Annie Ernaux a appris dans son enfance qu'elle avait une grande sœur, décédée avant sa naissance.
Alors Annie Ernaux se dit parfois qu'elle est l'autre fille, celle qui a vécu. Elle entendra un jour sa mère dire que cette sœur était "plus gentille que celle-là". 

Annie Ernaux est celle-là. Celle qui est là. Celle qui doit combler la place de l'absente. Elle sent parfois qu'elle est en "remplacement". Elle se dit que si cette grande sœur avait vécu plus longtemps, elle n'existerait certainement pas.

Elle se demande aussi comment étaient ses parents avec cette sœur, avant le drame qu'ils ont vécu...

C'est un très joli récit que nous offre Annie Ernaux. On sent tous ces questionnements qui resteront sans réponse.
C'est un retour dans le passé de ses parents qu'elle nous offre dans ces quelques pages. Une manière de garder une trace de cette sœur et peut-être aussi une manière de pardonner ses parents et une manière de se pardonner.

La sœur d'Annie Ernaux est décédée à l'âge de 6 ans. Il est donc normal que ses parents aient gardé d'elle une image de Sainte. Une image de gentille fille.

Annie Ernaux grandira en se demandant si elle est le démon. 
Annie Ernaux montre bien ce qu'est la culpabilité du survivant et c'est vraiment un très joli ouvrage qu'elle nous offre.

D'une écriture toujours élégante, Annie Ernaux parle de cette sœur qu'elle n'a jamais connu sans pathos. 

Je le redis : c'est un véritable délice à lire et j'ai beaucoup aimé ce témoignage.

Commentaires

  1. Ah non pour le coup je ne crois pas connaitre

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai lu peu de livres de cette auteure mais je trouve que sa plume sonne juste

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Nymphéas noirs

Derrière les fenêtres du Bridgeport Inn

Hadès et Perséphone : A touch of malice [Tome 3]