Le restaurant de l'amour retrouvé


 Ito Ogawa


photo de couverture avis critique picquier poche traduit par Myriam Dartois-Ako


De la douceur !


Imaginez-vous rentrez dans votre appartement un soir... et le découvrir entièrement vide... 
Envolés vos meubles, envolés les ustensiles de cuisine que vous achetiez chaque mois avec votre maigre salaire, envolés votre petit-ami indien.

Horrible, n'est-ce pas ?
C'est ce qui arrive à notre narratrice, une jeune femme de 25 ans. 
En une nuit, elle a tout perdu et n'a même pas les moyens de garder son appartement.
Oui, Rinco, c'est le nom de la narratrice, a tout perdu ! La jeune japonaise a même perdu la voix. Le choc sans aucun doute.

Alors, avec le peu d'argent qui lui reste, elle va s'acheter un carnet et un stylo... et prendre le car pour retourner chez sa mère... avec qui elle ne s'est jamais entendue.

Eh, le moins que l'on puisse dire c'est que sa mère va lui offrir un accueil glacial. Pas de pitié pour elle. 
Rinco aura le droit de rester si elle lui paie un loyer.

Mais que sait faire Rinco ?
Et que peut-elle faire, elle qui ne peut même pas s'exprimer à voix haute ?

La réponse lui apparaît soudainement ! Elle sait faire une chose : la cuisine.
Rinco va donc ouvrir son petit restaurant dans une remise. Et très vite, sa réputation va accroître. La cuisine de Rinco serait, non seulement, délicieuse mais serait aussi magique.
Des souhaits se réaliseraient dans le restaurant de Rinco.
Il faut dire que cette dernière se plie en quatre pour faire plaisir à ses clients. Et, ses clients vont bien sûr être de plus en plus nombreux !

J'ai adoré ce roman.
Le personnage de Rinco est réellement très attachant. Sa relation avec sa mère est très belle. Je ne m'attendais pas à une telle relation en commençant le roman. 
Pour ne rien vous cacher, je pensais que ce livre allait me livrer une jolie romance :(étant donné le début avec cette jeune femme plaquée par son fiancé) mais le roman part dans une autre direction et on apprend à connaitre et à aimer des personnages très attachants.

C'est vraiment un très beau roman, assez surprenant qui met de bonne humeur et qui donne le sourire. 
C'est un roman d'une grande tendresse que je recommande à tous !
 
 Et si vous voulez continuer votre découverte d'Ito Ogawa :
La république du bonheur

Commentaires

  1. Oh c'est sympa l'idée et c'est original aussi !

    RépondreSupprimer
  2. Pour une fois nous n'avons pas eu le même ressenti sur un livre, mais en tout cas, je suis ravie que ce roman t'ait plu :)

    RépondreSupprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Cet été-là

Les jeux des garçons

Nid de guêpes