La servante écarlate


Margaret Atwood


photo de couverture avis critique Sylvian Rué isbn 2-221-10376-9 Robert Laffont

Un chef d'oeuvre !


Voici un livre que j'avais très envie de lire depuis la chronique du joli blog Cuillère en bois et marque-page.
Et comme toujours quand je ressors d'une lecture conseillée par une blogueuse, je ne suis pas déçue. J'ai tout simplement adoré ce roman.

On rentre dans ce roman un peu perdu à l'image de la narratrice. Nous comprenons qu'elle a été brutalement arraché au monde qu'elle connaissait et sue depuis elle n'a plus qu'une fonction : celle de ventre.
C'est-à-dire que son rôle est uniquement celui d'enfanter. Il faut dire que dans le monde dans lequel elle vit, les femmes qui peuvent avoir des enfants ne sont pas légions. Et lorsque les enfants naissent, ils sont souvent mal-formés. 
Defred, c'est le nom de la narratrice, était pourtant heureuse avant. Elle avait un compagnon Luke qu'elle aimait. Elle avait une fille qu'elle aimait aussi. À l'époque, elle avait même le droit de lire, de regarder la télévision et d'avoir une carte bancaire.
Avant...

Elle n'a plus le droit à aucune de ces choses maintenant. Luke pourrait être mort et sa fille ? Elle ignore tout de l'endroit où elle se trouve.
Defred n'a plus que ses souvenirs pour survivre

Car on ne peut appeler vie, ce qu'elle supporte. Defred n'a pas le droit d'être joli et doit revêtir les robes rouges montrant sa fonction au sein de la société. 
Elle doit subir les relations sexuelles en espérant avoir un enfant. Car si elle ne peut plus en avoir et ne peut remplir sa fonction... 
Qui sait alors ce qui lui arrivera ?

Ce roman, je ne vous l'apprends pas, est un classique de la littérature mais c'est aussi un roman qui fait froid dans le dos.
Comme je l'ai dit au début de ma chronique, nous sommes dès le commencement jeté dans un monde dont nous apprendrons les règles au fur et à mesure de notre lecture. Nous somme comme la narratrice dans l'inconnu et nous demandant sans cesse : comment le monde a t-il pu en arriver là ? 
Margaret Atwood nous donne de nombreux sujets de réflexion : sur la liberté, sur la place des femmes dans la société, sur la nécessiter de se rebeller.

C'est un roman que je ne peux que vous encourager à lire. C'est un véritable chef d'oeuvre mais qui est surtout très accessible (si comme moi vous avez parfois un peu peur de vous attaquer aux grands classiques de la littérature, n'hésitez-surtout pas celui-ci est totalement abordable). 

C'est un roman moderne. Un roman touchant. Un roman qui ne s'oublie pas. En résumé, c'est un roman à lire et à relire.

Commentaires

  1. Voila un livre que j'ai très envie de lire également.
    On en a tellement entendu parler ces derniers temps avec son adaptation en série, que j'avais un peu peur d'en attendre trop et d'être déçue.
    Mais, au vu de ta chronique et de nos goûts souvent similaires en matière de lecture, je pense que je ne vais plus tarder à l'acheter ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je n'ai pas encore vu l'adaptation en série. Si je peux, je vais essayer de me programmer ça pour les vacances de Noël (mais j'ai déjà beaucoup à faire)... Je pense que cela pourrait te plaire et j'espère que cela te plaira si tu as l'occasion de le lire ;p

      Supprimer
  2. Merci beaucoup pour cette présentation de mon article ! Je suis contente que ce roman t'ait marqué. Il fait vraiment réfléchir. Je me dis qu'à tout moment on pourrait basculer dans ce monde ou dans quelque chose qui y ressemble.
    J'ai beaucoup apprécié la série aussi même si à des moments elle m'a un peu perdu parce que les événements ne suivent pas l'ordre du roman.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oh c'est normal : ta chronique m'a tellement donné envie de lire ce roman. Il m'a pas mal remué je dois dire. Certaines scènes sont vraiment choquantes et marquantes. Je te remercie de m'avoir donné envie de le lire.
      Je vais essayer de voir cette série bientôt...

      Supprimer
  3. C'est vrai que c'est un roman dont j'ai beaucoup entendu parler

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Il est vraiment marquant (et choquant) : je comprends pourquoi on en parle tant... Il est à l'image de 1984...

      Supprimer
  4. Je n'ai toujours pas lu ce livre, et pourtant il me tente énormément !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ah oui ? Je pense qu'il pourrait vraiment te plaire en tout cas !

      Supprimer

Enregistrer un commentaire

Posts les plus consultés de ce blog

Celle que je suis

Sans passer par la case départ

L'embarras du choix